Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Congrès du FN , 29-30 nov. à Lyon : Dans les vieilles casseroles des symboles fascistes, la même soupe nauséabonde (par VISA)!

Par VISA (Vigilances Initiatives Syndicales Antifascites), le 7 novembre 2014

 

15 ème congrès du FN,  à Lyon :

Dans les vieilles casseroles des symboles fascistes, la même soupe nauséabonde !

L’ordre du jour du quinzième congrès du FN qui aura lieu, les 29 et 30 novembre prochains, à Lyon, est la démonstration que ce parti se place résolument dans la continuité d’une idéologie et d’un projet sociétal fasciste. L’ADN indélébile du FN se verra, une nouvelle fois, confirmé dans ce congrès au travers des symboles déployés, des références, du fonctionnement, et des pseudos débats débouchant sur des questionnements pervers dont le seul but est d’attiser la haine, le racisme et l’exclusion

La cérémonie de la remise des ‘Flammes d'honneur’ et ‘glaives’, persistance d’une symbolique fasciste, au-delà de son caractère ubuesque est, de ce point de vue caractéristique. Même si l’on peut penser que Marine Le Pen et ses ‘jeunes matelots’ ne sont pas des inconditionnels de ce genre de cérémonies, force est de constater que ces ‘moments forts’ pour les nostalgiques des chemises brunes et défilés au pas de l'oie sont encore placés au cœur des congrès. Et les maîtres de cérémonie ne sont autres que le père et la fille Le Pen, montrant ainsi que le FN est toujours un parti clanique marqué par le népotisme.

Pur produit du fascisme italien, la flamme tricolore symbolise l'ascension au ciel de l'âme de Mussolini. Quant aux glaives, par delà la référence anachronique, ils affirment le caractère belliciste de l'extrême droite. La présence à la tribune du directeur du DPS au moment de distinguer les meilleurs ' guerriers' du FN le prouve parfaitement. Ne manqueront plus que quelques bras tendus (ou quenelles) pour couronner le tout !

Dirigisme et culte du chef, il est où le changement ?

Alors qu’il se fait fort de critiquer les autres partis politiques, on pourra constater, encore une fois, que le FN est une organisation au fonctionnement dictatorial et antidémocratique : culte du chef, débats très encadrés, élection au comité central sans contrôle des militants et arrangés d’avance. Le déroulé de ce 15 ème congrès ressemble à s'y méprendre, aux 14 précédents.

Ainsi, les temps prévus pour les rapports moraux du trésorier, du secrétaire général et du président sont très courts, les votes de quitus se feront sans débat plénier préalable. Quant à l’élection au comité central et à la présidence, elle relève toujours de la plus grande opacité. Par contre, c'est aussi une constante, le discours final de Marine Le Pen devrait durer près de 3 heures.

Pseudo débats et questionnements pervers :

Les thèmes des tables rondes et des interventions des dirigeants, malgré certains intitulés ‘soft’ confirment bien le caractère nauséabond et fascistoïde du projet FN. Gageons ainsi que la conclusion du débat sur « La coopération Nord Sud » servira encore à désigner les immigrés comme responsables de la crise, à dénoncer l’aide aux pays en voie de développement et à réclamer que les ‘’étrangers’’ retournent chez eux.

Le thème du débat : « La frontière », servira, une nouvelle fois, à alimenter le fantasme de l'invasion, à travers l’intoxication de l’auditoire par des mensonges et des statistiques volontairement erronées (pour mémoire, le pourcentage actuel de migrants se situe à 0,6 0/00 de la population française  - données ministérielles pour 2013 -).

Le thème de « L'implantation locale » va permettre ‘aux communicants’ du FN de rappeler aux nouveaux et futurs élus les méthodes pour ne pas faire de vague tout en appliquant, dans la limite du possible, le programme de ‘priorité nationale’ sur les territoires conquis. Comment masquer les premières dérives et les dérives à venir d’élus FN dans les mairies, telle sera la principale préoccupation de cette commission. (Cf nos chroniques Lumières sur mairies brunes, numéros 1 & 2) ;

Qu’il soit programmé sur le thème de l’écologie un débat intitulé « Pour une écologie patriote » démontre les velléités du FN d’occuper tous les terrains de lutte … mais à sa manière, comme il le fait sur la question sociale. C’est un leurre ayant pour seule vocation de réintroduire le concept de nationalisme. Confusionnisme, manipulations et démagogie sont intrinsèques aux méthodes fascistes.

La discussion prévue sur le thème : « Partir en guerre contre la fraude sociale » ravivera, si besoin est, la double division salarié-es / chômeurs et français / immigrés sur fond de mensonges (10 millions de fausses cartes vitales alors que la Sécu n'en dénombre que 250 000) et de violence (cela a un petit air de … croisade !).

Enfin, le thème : « Les libertés numériques, de nouvelles libertés fondamentales » consacrera la ‘fachosphère’ en faisant l'amalgame entre liberté d'expression et liberté d'insultes ou de menaces.

Lyon, terre de prédilection de l’extrême droite :

La tenue du congrès du FN à Lyon revêt un caractère particulier en raison de la prolifération de groupuscules et partis d’extrême droite dans cette ville :

- Fief de Bruno Gollnisch

- Refuge universitaire de Faurisson aux théories révisionnistes.

- Terrain des exactions des ‘milices’ de Gabriac et de Bennedetti quadrillant les traboules, et des parades aux flambeaux des groupuscules fascistes lors de la fête des Lumières,

- Lieu de violences et ratonnades à l'occasion de matchs de foot.

C’est à Lyon que le principe fondateur du FN, qui, en 1972, faisait de la réunion et de la coalition d'un maximum de familles de l'extrême droite l'essence même du parti (OAS, poujadistes, monarchistes...), retrouvera naturellement un nouvel élan. En choisissant Lyon pour tenir son congrès, Marine Le Pen, la vieille garde de son père et les jeunes loups ‘brun marine’ ont certainement voulu envoyer quelques signes forts à cette galaxie. Lyon était, pour le FN, de par son ‘’musée vivant’’ de l'extrême droite, le lieu idéal pour tenter d'agrandir encore la vitrine électorale du parti.

D’ailleurs, quand il s’est agi de constituer des listes FN / Rassemblement Bleu Marine dans la région Rhône-Alpes lors des municipales de 2014, la direction du FN ne s’est pas embarrassé de la nécessité de ‘’dédiaboliser’’ le parti et a accueilli à bras ouvert des militants « identitaires ». Quant au DPS il continue à recruter, sans hésitation et à chaque fois qu’il l’estime nécessaire, dans ce milieu groupusculaire.

Lors de ce congrès, et après l’échec patent du FN à constituer un groupe au Parlement européen, VISA sera particulièrement attentive aux délégations étrangères invitées. Quels seront les « chefs des partis alliés » ? Poutine, qui a récemment salué la victoire du FN aux élections, enverra-t-il un émissaire ? Le divorce avec le Jobbik sera-t-il confirmé ? Qui viendra de Grèce ?

Changement de nom, à l'heure ou un leurre ?

Alors qu'il a fait le 'buzz' à deux reprises depuis le début 2014, le changement de nom du FN n'est pas inscrit à l'ordre du jour du congrès. Sera-t-il lancé, avec référendum interne à la clef, à l'issue du congrès ? Si oui, le FN devra le valider par un congrès extraordinaire. La levée de boucliers de la vieille garde suffira-t-elle pour enterrer à nouveau ce sujet ? Le 'vieux' va-t-il 'cogner' lors de son discours de président d'honneur ? Pour VISA, rien n'est neutre dans cette affaire, même s'il est peu probable que le nom change avant les élections de 2015.

Pour une riposte unitaire !

Lyon-29-et-30-Nov

La tenue du congrès du FN à Lyon est une véritable provocation pour tous les habitants de Lyon et ses environs refusant la haine, le racisme, l’exclusion et défendant des valeurs démocratiques et de solidarité. Face à cette agression, Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes, la Coordination Nationale contre l’Extrême droite (CONEX dont VISA est partie prenante) et bien d'autres collectifs appellent à s'unir en agissant ces jours-là pour opposer aux idées fascistes une société plus juste et plus solidaire (retrouver les appels, les soutiens, le programme sur le site www.alyonnousfaceaufn.org)

Pour le FN, l'objectif de la prise du pouvoir en 2017 est plus que jamais d'actualité et la fin justifie les moyens. A nous de poursuivre nos combats et la mise en mouvement la plus unitaire possible des forces antifascistes. La réussite de cette mobilisation dans un cadre unitaire est pour nous décisive. Elle doit permettre de rompre avec le sentiment trop souvent partagé d’impuissance face à la montée de l’extrême droite et à la banalisation de ce parti largement imprégné de l’idéologie fasciste. Elle doit permettre également la construction de nouvelles convergences et unités nécessaires pour barrer la route au FN.

 

Contre le Congrès du Font National à Lyon les 29 et 30 novembre 2014 :
Mobilisons nous dans l’unité.  Pour l'égalité des droits, la justice sociale, et la solidarité.
Samedi 29, 14 heures, Lyon : Manifestation populaire, festive et déterminée. pour l'égalité des droits, la justice sociale, et la solidarité.
Dimanche 30, Lyon : Forums et débats


07/11/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres