Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

23 juin , Lyon : Non à la nouvelle parade des néofascistes

 Voir aussi

- 14 juin 2012 :  Agitation des néofascistes à Grenoble : barrons leur la route !

- Mai 2012 : Le FN et ses relations avec le fasciste Gabriac et ses amis : un autre cas révélateur

- Le Progrès, 15 mai 2011 : L'extrême-droite radicale sème la panique dans les rues de St Jean

- Les Inrocks,  juin 2011 : Identitaires, skins, la face noire de Lyon

- Rue89-Lyon, novembre 2011:  Le Vieux Lyon ne veut pas devenir "Facho-land"

 

21 juin, Rue89-Lyon :

Malgré l'interdiction, l'extrême-droite maintient sa manifestation à Lyon

 

Voir communiqué Collectif 69 de Vigilance

 

_____________________________

 

Par Collectif de Vigilance 69 contre l'extrême-droite :

Collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite : MFPF, RESF, CGA, CNT, Sud éducation, Solidaires, la CGT vinatier et CGT éducation, CRASS, PG, le PIR, NPA, GU, PS, PCF, SOS Racisme, LDH, le CRI, UJFP, Les Voraces, La Rafal, Résistance Citoyenne Ouest Lyonnais, Ras l’Front, MRAP, Jeunes Ecologistes

 

NON aux parades nazies à la Guillotière et ailleurs !

 

 

 

APPEL A RASSEMBLEMENT LE SAMEDI 23 JUIN A 14H30 PLACE GUICHARD

 Continuons d'interpeller la Préfecture car cela commence à porter ses fruits!!!

 

Le 23 juin les Jeunesses Nationalistes défileront depuis la place Guichard vers la Guillotière

 

Qui est cet énième groupe d’extrême droite dont Lyon a le secret ?

D’après eux « est natu­rel­le­ment Français celui qui est issu de souche euro­péenne », d’où pro­ba­ble­ment le nom de leur mani­fes­ta­tion : « la révolte des sou­chiens ». Lors de leur der­nière mani­fes­ta­tion, pré­ten­du­ment en l’hon­neur des sol­dats morts en Afghanistan l’un de leur par­ti­ci­pant disait : la France est une « nation, blan­che, d’ori­gine gréco-roma­ni­sée, chré­tienne » et l’on pou­vait les enten­dre hurler ’La France aux Français’. Les jeu­nes­ses natio­na­lis­tes se récla­ment du pétai­nisme, ils regret­tent la « bonne époque » de Franco, Mussolini , sans oublier l’OAS. Ils sont ouver­te­ment sexis­tes, anti­sé­mi­tes, xéno­pho­bes, anti-musul­mans et homo­pho­bes, comme en atteste leur ridi­cule « hap­pe­ning », où ils ont brûlé des affi­ches de la publi­cité Eram car celle ci repré­sen­tait une famille homo­sexuelle (2 femmes et leur fils), dégra­dant ainsi, à leurs yeux, l’image de la famille tra­di­tion­nelle.

Mais qui est leur leader ?

Quelqu’un qui ne sait à quelle cha­pelle natio­na­liste se confier : exclu du FN, mais tou­jours proche de Bruno Gollnisch , élu au conseil régio­nal Rhône-Alpes, membre du G.U.D (http://rebel­lyon.info/LE-GUD-LYON-APPELLE-A-LA-HAINE.html), proche des natio­na­lis­tes auto­no­mes. Personnage bien connu pour ses saluts nazis : M. Gabriac.

 

28 avril 2012, en Italie. Alexandre Gabriac rendant "hommage" à Mussolini.
Croix celtique et Chemise bleue,  "uniforme" de l'Oeuvre Française, inspiré des Chemises Noires de Mussolini et des Chemises Brunes nazies.
JPEG - 63.5 ko
Soutien de Gabriac au GUD suite à la plainte contre ses tracts incitant à la haine raciale
Gabriac posant avec le T-shirt du GUD après avoir appris la plainte contre le visuel de cette organisation.

Où M. Gabriac et ses acolytes préparent ils leur manifestation ?

Probablement au 13 de la rue de Marseille où ils par­ta­gent les locaux avec une partie de la fange d’extrême droite lyon­naise.

Pourquoi le quartier de la place Guichard et de la Guill’ ?

Parce que l’un est un for­mi­da­ble outil pour les syn­di­cats de sala­rié-e-s, syn­di­cats qu’ils aiment à pro­vo­quer régu­liè­re­ment ; et l’autre est un des lieux de métis­sage de Lyon et qu’il y a une forte com­mu­nauté musul­mane, com­mu­nauté contre laquelle ils affi­chent une haine farou­che.

Les jeu­nes­ses natio­na­lis­tes veu­lent faire de cette mani­fes­ta­tion une nou­velle démons­tra­tion de force. Les dis­cours racis­tes portés par l’ancien gou­ver­ne­ment Sarkozy et par une grande partie de l’UMP, pro­po­sant même au FN d’être leur allié pour les légis­la­ti­ves, per­met­tent à ces grou­pus­cu­les d’avoir de beaux jours devant eux et de gros­sir.

En consé­quence, nous deman­dons au préfet des expli­ca­tions car celui-ci ne semble pas prêt à inter­dire cette marche scan­da­leuse et dis­cri­mi­na­toire. Comment, compte tenu du contenu des plus expli­ci­tes de la mani­fes­ta­tion et des reven­di­ca­tions por­tées par les jeu­nes­ses natio­na­lis­tes, peut-il les lais­ser ainsi para­der ? Alors même que le chef de file est connu pour sa vio­lence phy­si­que (déjà plu­sieurs gardes à vue pour cette raison dont une der­nière très récem­ment pour mena­ces de mort, http://www.rue89­lyon.fr/2012/06/14/leader-grou­pus­cule-extreme-droite-pour­suivi-mena­ces-mo) , le choix du quar­tier n’est pas anodin : ils recher­chent la pro­vo­ca­tion et sûre­ment l’affron­te­ment avec les habi­tan­tEs.

La pré­fec­ture pré­fère se cacher der­rière une poten­tielle déci­sion de jus­tice. Continuera-t-elle aussi de se cacher s’il y a des agres­sions contre les habi­tan­tEs du quar­tier comme ces mani­fes­ta­tions en ont donné la triste habi­tude, car là est le seul but des Jeunesses natio­na­lis­tes. N’est-elle pas assez com­plai­sante depuis 2 ans avec cette extrême droite lyon­naise ? M. Carrenco, le chan­ge­ment, pour vous aussi, c’est main­te­nant !

 

Ne laissons pas des antisémites, homophobes, xénophobes, anti-musulmans occuper l’espace publique.

 

Pas de quar­tiers pour les fachos, pas de fachos dans nos quar­tiers !

 

Affichons dans le quar­tier notre déter­mi­na­tion à ne pas les voir défi­ler le 23 juin !

 

Faites pression sur la préfecture en les contactant au : 04-72-61-60-60

ou par mail à : jean-francois.carenco@rhone.gouv.fr      

 

Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême-droite


 

Lettre aux syndicats :



 

 



18/06/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres