Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

A Robert Ménard , maire identitaire de Béziers et calomniateur : "L'extrémiste, c'est toi !" ( 1)

A Robert Ménard, maire identitaire de Béziers et calomniateur : "l'extrémiste, c'est toi !"



partie 1 : Le système Ménard : la calomnie, la division, l'intimidation, le trucage

 

 

partie 2 (en cours de publication) : Le système Ménard : un fascisme municipal et des réseaux d'extrême-droite

partie 3 (en cours de publication) : Face au système Ménard : Aperçus sur les actions d'Esprit Libre Béziers,  de Cultures Solidaires, et autres associations

 

De nouveau, Robert Ménard, le maire de Béziers, aux fréquentations et à l'idéologie identitaire, utilise les moyens de la Ville pour déverser sa propagande et ses intox, ses contrefaçons. Il va toujours plus fort dans l'abject.

De quoi d'ailleurs se demander si la Justice ne devrait pas enquêter sur ce qui ressemble beaucoup à des détournements de fonds publics dans des buts personnels, dans des buts très très partisans. En tout cas, M. Ménard semble bien peu respectueux des devoirs qu'implique la fonction de Maire.

Beziers cest toi lexetremiste.jpg

 

Partie 1 : Le système Ménard : la calomnie, la division, l'intimidation, le trucage


numéro d'octobre 2015 du journal municpal de BézierLe numéro d'Octobre 2015 du journal municipal contient plusieurs pages consacrées à des calomnies nominatives, contre des personnes animant les associations "Esprit Libre Béziers" et "Cultures Solidaires", diffamations appuyées sur des montages très gore et spectaculaires. Ces personnes sont qualifiées de  tous les noms, "extrémistes", "islamistes", "soutiens du terrorisme",  "antisémites". 

Montages diffamatoires, avec l'argent public, alors qu'ils et elles oeuvrent pour la solidarité au quotidien, envers et entre tous les humains, rejetant toute discrimination,  et donnent un sens  concret aux principes  de "Liberté Egalité Fraternité". 

Ces même principes élémentaires qui sont  foulés aux pieds et rejetés viscéralement par Ménard et l'équipe néofasciste et identitaire dont il s'entoure,  qui sont rejetés aussi  dans sa politique de bluff et buzz,  politique de provocation permanente et de division sociale, cherchant constamment à dresser les uns contre les autres.

 

 

 En réalité, les extrémistes, ce sont Robert Ménard et ses amis :

 

LOUIS ALLIOT (FN)  : Ménard s'appuie sur "des gens qui sont beaucoup plus, beaucoup plus radicaux que ne le sera jamais le Front National"

 

Avant d'aller plus loin dans la démonstration, rappelons simplement Louis Alliot lui-même, dirigeant du Front National et qui s'y connait donc particulièrement bien en matière d'extrême-droite  : en mai 2014, sur une radio du service public, Alliot avait dénoncé un R. Ménard qui s'appuie sur  "des gens qui sont beaucoup plus, beaucoup plus radicaux que ne le sera jamais le Front National"

 

En effet, Robert Ménard utilise les services d'un personnage très sulfureux, et pas à un poste minime,  puisqu'il l'a nommé "Directeur de Cabinet de Monsieur le Maire de Béziers".  Il s'agit d' André-Yves Beck,  classé à l’ultra-droite. Il a été membre de Troisième Voie et fondateur de Nouvelle Résistance, groupes assez violents et qui  ne cherchaient nullement à cacher leurs inspirations fascistes . Beck s'est  engagé aux côtés des milices croates pendant la guerre civile en ex-Yougoslavie, apprend-on dans Le Monde . C'est un  proche de la direction des Identitaires.  Nous en reparlerons ... (partie 2 en cours de publication)

 

Mais voilà, les  actions d'Esprit Libre Béziers ou de Cultures Solidaires, les modestes actions au quotidien des Mehdi, des Linda, des Houssam, des Omar, des Aimé,....,  les actions des associations diverses, celles des enseignants, des travailleurs sociaux, celles du monde socio-éducatif et culturel, ces actions pour l'entraide et la solidarité, leurs actions pour que soient rejetés les poisons racistes vont  tellement à l'encontre de la politique ménardienne d'incitation à la haine et de divisions  sociales,  que M. Ménard ne peut plus le supporter. 

Il lui faut déployer tous les moyens à sa disposition depuis son bureau de maire pour les salir, pour tenter de leur faire baisser les bras, pour tenter de leur  accaparer le plus de  temps possible (car avoir à se défendre face au système Ménard et à ses moyens de propagande calomnieuse, cela prend du temps et de l'énergie personnelle et associative) , cherchant à les paralyser, à isoler, à faire peur,  à diviser, à les réduire au silence.

 

On peut être certain que Ménard n'atteindra pas ses objectifs.

 

Beziers ML annonce plainte.jpg
Linda, Mehdi et Omar ont déjà fait savoir, par le biais du Midi-Libre,  leur intention de déposer plainte. 

La réponse ne s'arrêtera pas là.

 

Par  Mehdi ROLAND :  BREF COMMUNIQUE A L'ATTENTION DES MANIPULATEURS DE LA MAIRIE DE BEZIERS

Beziers JDB Octobre.jpg

Depuis des années je participe au Cercle Interreligieux du Biterrois et je suis engagé dans ce dialogue là avec juifs, catholiques, protestants et musulmans à Beziers.
Cette info ne sera pas reprise par l'équipe de Menard et celui qui s'amuse sur le net à faire des captures d'écran, mais il lira mon message en revanche. J'ai créé cette page Facebook "Ensemble vers la paix" pour relever tout ce qu'il y a de bon entre les communautés. Je vais participer à 2 rencontres interreligieuses dans les prochains jours.

Nous avons fait "la marche pour la paix" au printemps dernier et avant cela "la marche pour la paix dans le monde et en Centrafrique". J'ai également manifesté avec l'Union Juive Française pour la Paix contre le gouvernement Netanyahu. J'ai marché à Béziers pour les chrétiens d'Orient avec le député Élie Aboud et ... Robert Ménard. J'étais là à l'inauguration du chandelier pour Hannoukah à la mairie même si votre chef faisait la tête. J'ai participé à toutes les journées porte ouverte à la grande mosquée. Je suis allé à la synagogue pour soutenir la communauté juive dans sa douleur après la tuerie de l'école toulousaine. J'ai donné un discours public lors de la cérémonie d'hommages aux déportés en 2013... Mais cela n'a pas été récupéré par les manipulateurs de la mairie. Vous ne pourrez cacher plus longtemps ces choses et vous devrez répondre de vos calomnies ou interprétations fallacieuses.
Au gré de vous décevoir je ne suis ni antisémite, ni anti-republicain, ni donc islamiste.

Monsieur Ménard le savait dès mon entretien avec lui en octobre 2013 puisque nous organisions la conférence à Zinga Zinga "Valorisons notre citoyenneté". Avant cela, oui j'étais proche de la droite biterroise. Je voulais également avertir que dans le cadre de la lutte contre la radicalisation mais également dans la lutte contre l'islamophobie, j'ai fait un travail de prévention, je suis en lien avec associations et aumôniers musulmans. J'ai suivi l'insertion du gérant du Fast Food arrêté, il m'avait contacté pour demander de l'aide au CCIF. Je note qu'il venait d'ouvrir un commerce...comme tout le monde, j'attends désormais son procès. Ce n'est pas le premier cas sur Beziers, et de par mes responsabilités je serai malheureusement amené une nouvelle fois à détecter les comportements dangereux pour notre société qui sont incompatibles avec nos valeurs, avec mes valeurs. Mais vous n'avez pas l'intérêt que je fasse cela bien sûr...

Il est plus dans vos intérêts de nous traiter de "militants de la haine".Je rappelle lors de nos manifestations la présence de personnes diverses, d'enfants. Nous avons pu chanter ensemble "Qui un jour a eu cette idée folle un jour d'interdire l'école? C'est ce sacré maire Ménard, sacré maire Menard". C'est violent,  hein? Avez vous constaté des voitures en feu, des vitres brisées? Nous n'avons pas saccagé de bâtiments de l'Etat comme les Continentals l'ont fait. Nous ne sommes pas autant violent que des agriculteurs ou des chauffeurs poids-lourd en colère.
J'ai bien peur que vous vous retrouviez bien seuls ou que vous soyez les responsables, les seuls auteurs d'un désordre à Beziers...

Par Linda Mendy-Hamdani :    "REVELATIONS" ?!  SUR LES MILITANTS DE LA PAIX

Si s'opposer à l'injustice veut dire" extrémiste" alors, nous n'avons pas la même définition.
Nous sommes pour la paix, pacifiques et non violents.
On veut  faire croire que, moi, Linda, je suis raciste, que je n'aime ni les juifs ni les israéliens! Les juifs et les israéliens qui me connaissent en rigolent. J'avoue, que ça prête à sourire.
Je revendique critiquer vivement le gouvernement israélien de Netanyahu. La Palestine est une cause noble et je suis fière de savoir que nos amis juifs et juifs israéliens se battent avec nous pour que justice soit rendue aux palestiniens.
"Po- palestinienne"," Pro-syrienne"," Pro-SDFienne",...,  ils n'ont rien compris !

Je suis" Po-justice" s'ils veulent mettre des "Pro" dès qu'on agit pour  la fraternité, pour la solidarité ou dans l'humanitaire.
Pourquoi toute cette polémique si nous sommes si peu intéressants ? Qu'y a -t- il derrière? Pourquoi vouloir nous traîner dans la boue en retouchant des photos à des fins laborieuses ?
Avec toutes ces propagandes calomnieuses, diffamatoires, ils continuent de normaliser, d'habituer les cerveaux fébriles au racisme et de faire croire que nous diviser c'est la meilleure chose qu'il puissent faire à Béziers.

Ce n'est pas vrai, le mieux qui puisse arriver à Béziers, c'est la solidarité, la fraternité, le vivre ensemble comme on l'a toujours fait.

La diversité est une richesse, ensemble, nous pouvons être très riches !
"Céder un peu c'est capituler beaucoup"

‪#‎RESISTANCE‬ ‪#‎VILLEDEBEZIERS‬ ‪#‎CULTURESOLIDAIRES‬

 

Par  Houssam  KHATIRI  :  Et si on jouait au jeu des 7 erreurs ?

Beziers Detective.jpg
 

Voici la source d'inspiration du journal de Béziers sous l'ère Ménard. 

Magazine à sensations du type Voici en un peu moins joyeux ... Bah oui...

Il s'agit d'associer "certaines personnes", et pire "certaines idées et valeurs particulières" au mot "HAINE" écrit en super gros en haut à gauche.

L'utilisation d'un fond de page de couleur rouge sang par exemple n'est pas anodine.

Observez l'ensemble de la mise en page, les couleurs choisies, les traits et tracés, les mots, la manière d'entourer en rouge ou celle de masquer les visages etc... La plupart des ces "techniques" (d'amateurs?) sont connues et peuvent être retrouvées dans le magazine super gore "Le nouveau DETECTIVE" par exemple.

Robert Ménard cible ainsi toute une catégorie de la population française avec des mots clefs et une mise en page grossière digne de la propagande des plus grands régimes d'imbéciles.

Alors, vous , voyez-vous beaucoup de différences?

 

 

Béziers Minute.pngpar Laurent Desprès : de MINUTE au JOURNAL de BEZIERS

Beck tee shirt rouge.jpg 

 Etonnant comme le torchon fasciste et raciste Minute (vous savez, le canard qui offre des bananes à Taubira) ressemble au Journal de Béziers, plus exactement "Journal de Robert Ménard" ? Pas du tout.

Car le Directeur de Cabinet de Ménard est l'extrémiste identitaire André Yves Beck. Ce Beck qui travaillait auparavant pour un autre maire identitaire, Bompard à Orange. A l'époque, il se vantait sans aucun complexe d'avoir donné des infos  à Minute .Voici ce que ça donne pour Minute, et en commentaire, la version feuille de chou municipale de Ménard. 

Voir Rue89 :Un ultra dans les coulisses de la campagne de Robert Ménard

 

 

Par Houssam KHATIRI : Leçon d'étymologie  avec le Petit Robert

Beziers  suis mehdi.jpg"Robert", étymologie:
Prénom issu des éléments germaniques hrod « gloire » (cf. Roger, Rodolphe, etc.) et beraht « brillant, ilustre » (cf. noms en -bert : Albert, Norbert, Herbert, etc.).

Entre celui qui se nomme lui-même glorieux et celui qui s'en remet au Glorieux, qui a le prenom le plus mégalo?

Je n'ai rien contre les Roberts, bien évidemment, il y en a certainement certains qui ne sont pas mégalos... Mais on a un Robert à ‪#‎Béziers‬ qui a un sérieux problème avec les prénoms et leurs significations...

Alors que pensez vous des prénoms suivants ? Robert devrait tous nous les traduire de la même manière et nous dire ce qu'ils révèlent de la personne qui le porte (analphabètes ou pas, gentils ou méchants, riches ou pauvres, date d'arrivée du premier ancêtre qui a envahi la France et autres données personnelles...) :

- Amram : ami du grand Dieu,
- Ariel : lion de Dieu,
- Asnat: buisson, appartenant a Dieu (fille de Dina, femme de Joseph),
- Batya : fille de Dieu,
- Daniel : Dieu a jugé,
- Élie : mon Dieu est Yahvé,
- Élisabeth : Dieu est ma demeure (de Elisheva)
- Matthieu : don de Dieu,
- Michel ou Michael : qui est comme Dieu,
- Etc...

Certains devraient se sentir éblouis par la gloire et la brillance de Robert Ménard... Ah non, seuls les "sarrasins envahisseurs" décrits par son ami Zemmour peuvent profiter de ses coups d'éclats lumineux.

‪#‎Islamophobie‬ choquante, répétée et ‪#‎racisme‬ sans aucune pression de la part d'un maire... Les traitements de personnes à partir de prénoms n'ont jamais eu lieu dans l'Histoire (sic). Tout va bien, circulez...

10922569_1552727381611621_1576441565835103199_n.jpgJdB charlie terrorisme islamiste.jpgNote (et zéro pointé) pour le Petit Robert M. et pour ses auxiliaires propagandistes d'extrême-droite. Parmi ces auxiliaires néofascistes oeuvrant aux montages calomnnieux et à leur diffusion, il faut compter très probablement André-Yves Beck,  Directeur de Cabinet du Maire, et donc payé sur le budget de la Ville pour ces travaux très particuliers. 

Beaucoup de gens aux moments des attentats de janvier 2015 à  Paris, tout en étant révulsés par les meurtres commis à Charlie Hebdo et ceux perpétrés dans l'épicerie casher, tout en étant solidaires des victimes,  ont tenu à afficher leur point de vue ou leur personnalité.

 

Par contre,  nous n'avons pas souvenir que R. Ménard, ni que ses collaborateurs et ses

amis d'extrême-droite aient beaucoup montré leur "Je suis Charlie". Mais on se souvient par contre très bien des messages et propos  indécents et haineux, des déclarations émanant des droites extrêmes, après les meurtres commis à Paris,  Nous ne parlerons pas plus ici de l'attitude de  Madame Le Pen-Héritière en janvier 2015. On peut comprendre la raison de leur comportement, quand on  voit des Unes de Charlie Hebdo comme celle ci- contre.

 

Par contre  encore, voici la  Une du "Journal de Béziers"  en janvier 2015 :  pas de "Je suis Charlie" en évidence, mais une banderole "Non au terrorisme islamiste". Une banderole fabriquée avec soin et moyens, par qui ?, portée par qui ? ... nous vous laissons deviner le genre de groupe et de personnes dont il peut bien s'agir. C'est en tout cas encore un détournement, détournement de l'émotion et indignation qui avait  traversé tout le pays, encore un détournement de la volonté générale, avec toutes les différences et sensibilités,   de montrer , de manifester , son attachement à l'esprit de tolérance et du refus des amalgames et discriminations.

"Lors de la cérémonie qui avait suivi les attentats de janvier, Ménard avait refusé que l'imam monte à la tribune." (dans L'OBS, 18 octobre 2015 "De l'esbroufe et des fachos" : à Béziers, la vie quotidienne sous Robert Ménard )

"Lors de la marche républicaine à Béziers, après les attentats de Paris, Christophe Pacotte [ du Bloc Identitaire et précédent Directeur de Cabinet de R. Ménard, remplacé par un autre identitaire, Beck ] est présent avec des militants d'extrême droite sous la banderole « non au terrorisme islamiste ». La photo fera d'ailleurs la une du journal municipal." Mediapart : Les réseaux radicaux de Robert Ménard

 

 "Monsieur le Sous-Préfet, ... l'activité de ces  groupes est de nature à troubler l'ordre public"

Béziers Menard sousprefet.png

Ménard adresse un courrier  au Sous-Préfet.  Mais surtout, il s'empresse de diffuser publiquement cette lettre de dénonciation calomnieuse, en bon "Maire de Buzziers", selon une expression désormais très en usage à Béziers.

Grotesque tentative pour salir les personnes et les associations et essayer de les isoler de tout soutien.

Quelle est cette fameuse pièce à conviction qu'il ajoute au courrier et diffuse bien sûr partout ( à l'aide de quelles autres petites mains ? , avec quels personnels payés sur les finances de la Ville ? une partie de la réponse dans la partie de 2 de cette série spéciale Robert Ménard, article, en cours de publication ) ??? : c'est cette photo d'un buste de Marianne décapitée, à la tête remplacée par un Coran. Sauf que... c'est un montage-photo provenant de l'extrême-droite.

Beziers Marianne 1.jpgEncore loupé, MM. Ménard et  Beck !

 

 

Par Houssam KHATIRI : En réalité, la photo de la "Marianne décapitée" est un montage provenant de l'extrême-droite, celle que fréquente R. Ménard.

 

Robert Ménard feint de ne pas comprendre une image islamophobe qui émane de son propre bord extrémiste, image que nous avons bien évidemment dénoncée.

Robert Ménard persévère encore dans la médiocrité et la censure des réponses sur la page facebook "Ville de Béziers".

Cette image facebook, brandie comme si c'était la  preuve absolue de notre haine,   est en réalité issue de groupes identitaires d'extrême droite qui défendent la pensée islamophobe de Robert Ménard.

 

Les Mène-à-rien critiquent souvent la France comme étant "colonisée par les musulmans".

Éric Zemmour, invité intime de Ménard lors d'une conférence à Béziers avait même lancé sans vergogne sur le plateau d'I-télé: "Béziers est conquise par les sarrasins musulmans".

Pour dénoncer ces soit-disant "envahisseurs musulmans", l'extrême-droite a alors émis cette image. Son sens est clair, il expose la fameuse "théorie du remplacement" promue régulièrement par ces identitaires, fascistes qui se veulent new look.

D'après cette image, l'islam serait incompatible avec Marianne, c'est à dire avec la France, cette dernière s'y voit décapitée et remplacée.

Des musulmans ont alors repris cette image pour justement en dire le contraire et détruire le discours xénophobe et islamophobe des extrémistes identitaires! Pourquoi opposer des valeurs pourtant compatibles ?!

Ô combien de fois les musulmans se sont-ils déclarés français lors des manifestations?

Comment peut-on croire que Robert Ménard n'ait pas compris le message clairement islamophobe véhiculé par cette image ?

 

JdB ils arrivent.jpg"Ils arrivent !', la fameuse couverture de son journal , en septembre, avec son trucage-photo devenu célèbre, est un autre exemple de ce type d'images véhiculant exactement la même idée :

"Attention les musulmans nous remplacent, attention la France sera musulmane en 2022, le Coran remplace Marianne", "bla-bla-bla"...

Il s'agit de menaces médiatiquement récurrentes émanant de vous Robert Ménard, et de vos amis (Houellebeck et Zemmour, Denis Tillinac,...  que vous avez invités en grande pompe à Béziers et avec l'argent de la Ville).

Ce ne sont absolument pas des discours en provenance des musulmans, ils se disent déjà français depuis belle lurette !

Ces menaces sont clairement destinées à diviser et à éveiller de la peur ou de la haine envers le musulman.

 

Pensez-vous une seule seconde qu'un musulman ait réalisé ce montage?

Si cette image choque vraiment Ménard,  alors il devrait demander des comptes à ses amis et supports d'extrême-droite à la source.

À eux d'arrêter d'aliéner autrui avec ces images de propagande !

Il devrait aussi et surtout arrêter de réaliser ce genre de montages xénophobes et/ou islamophobes lui-même !

L'AFP a saisi son service juridique pour son précédent  trucage-photo  destiné à faire peur contre les réfugiés.

 

 "L'AFP et le photographe Robert Atanasovski assignent la Ville de Béziers, comme éditeur, et Robert Ménard, comme directeur de la publication du Journal de Béziers, pour contrefaçon devant le Tribunal de Grande Instance de Paris", a annoncé la direction de l'Agence France-Presse.  (les médias, 15 et 16 septembre 2015)

 

L'arroseur arrosé, qui s'arrose encore lui-même, et qui n'a pas même l'air de s'en rendre compte...

Êtes vous vraiment dupés par ses tromperies ou, comme lui, vous faites mine de ne pas comprendre vous aussi ?

 

Mehdi ROLAND :  Réfléchir sur une image provenant de l'extrême droite
"Peut être que cette image voulait dire justement le contraire...
Peut être que le rôle des acteurs associatifs c'est de prévenir la dérive intégriste avec un réseau d'aumôniers, d'associations, car l'islamisme détruit le travail des collectifs contre l'islamophobie, le travail des imams, le travail interreligieux mené depuis de nombreuses années. Elle accuse également les extrémistes de tout bord de convaincre à la rupture plutôt que trouver des solutions (d'où la Marianne atteinte, malade) et retrouver un cadre apaisé pour la cohérence de notre pays. L'instrumentalisation malsain des 2 symboles pousse à résister. Le débat était posé... Sauf pour faibles d'esprit..."

 

Autres trucages  :  un panneau "Je suis Gaza" est ajouté sur le montage-photo, montage effectué par l'équipe du maire d'extrême-droite.
Inutile d'expliquer à quelles insinuations et rapprochements diffamatoires veulent faire croire André-Yves Ménard et Robert Beck. Inutile d'expliquer  quels amalgames ils fabriquent tout à fait volontairement, des amalgames pour faire passer des gens ou des opposants de tous ordres  pour des fanatiques ou  des complices de la terreur.
Le terroriste, c'est Ménard !   C'est lui et ses réseaux néofascistes qui pratiquent sans cesse, et avec de gros moyens,  l'intimidation, l'intimidation calomnieuse contre les opinions et actions divergentes, contre les divers habitants  et populations. 
Beziers gaza remontage.jpgJdb Juifs nazis.jpgJdb palestine prophète.jpg
Jdb PC mascarade.jpg
 
 
"une enquête  approfondie qui  démontrent les ramifications avec des mouvances radicales" ( sur des sites d'extrême-droite) Calomnie grotesque
JdB fast food.png"[des ramifications]   avec cet ancien "patron de fast-food", connu entre autres pour avoir précisé sur sa carte "ne pas vendre de produit juif". Est également reproché à Mehdi Roland le fait de s'être abonné à la chaîne YouTube d'un certain "Toubib Benji", individu se réclamant d'Al-Qaida."
Mehdi Roland a déjà expliqué et démonté ces montages et calomnies. Cette  personne, qui porte un nom bien français et s'est converti à l'islam,  ne fait pas partie de ses relations de M. Roland qui  n'a découvert ses délires radicaux que parce qui en est  dit dans  la presse. Certes, cette personne s'est rendue à un rassemblement de soutien aux réfugiés dans la cité de la Devèze, avec une caméra et a envoyé, via facebook, le lien de la vidéo de ce rassemblement organisé par Cultures Solidaires et Esprit Libre. Les relations entre Mehdi Roland et cette personne soupçonnée de fascination pour le djihadisme sont donc bien minces.
Même Ménard, dont la fonction de maire comporte  pourtant aussi la sécurité publique,  a déclaré à la presse tout ignorer de cette personne. Tout ignorer des noms  pour le moins étranges des sandwich  proposés dans ce fast-food (AK-47, M16, Grenade, etc). Même Super-Ménard explique qu'il ignorait cette  mention sur le menu, où le gérant assure "ne pas vendre de produit juif".  ( Possiblement, une  confusion entre une solidarité légitime avec le peuple palestinien et un antisémitisme absolument inadmissible ? Confusion d'ailleurs entretenue très volontairement par le tandem Beck-Ménard : dans leur journal municipal à sensations, ils emploient à desseins les mots "étoile de David" à la place de drapeau israélien)
 
" liens étranges existants entre Linda Mendy-Hamdani et "la classe politique UMP locale" ..." une soirée en  l'honneur du Maroc..."   MIEUX VAUT EN RIRE !
Et alors ? Est ce criminel de se se rendre à une soirée Maroc ? Mais voilà qui rappelle que Monsieur Ménard, lui, a des relations bien étroites avec une fondation basée au  Qatar, pour le compte de laquelle il a été rémunéré.
Linda Mendy-Hamdani  précise encore,  à l'attention de l'extrême droite  siégeant dans les bureaux de la Mairie de Béziers et ailleurs,  que ce n'est pas elle qui établit la liste des invités et qu'elle ne fait pas non plus la sélection à l'entrée.  Pas elle, du moins.
Un élu qui aurait un compte bancaire  au Maroc ? Et alors ? Linda ne gère aucune  affaires financières, mis à  part son modeste compte bancaire personnel. Elle ne gère pas ni ne connaît  les comptes de M. Resplandy (élu LR). Pas plus qu'elle ne connaît et ne gère les affaires  de Monsieur et Madame Ménard - Duverger,  deux personnes que Linda croise parfois aussi, et qui à ce qu'on dit,  semblent posséder des comptes assez bien approvisionnés.
 
Par Mehdi ROLAND : En mémoire des  déportés, victimes du nazisme et du racisme
Photo de Mehdi Roland.

Mon discours lors de la cérémonie en mémoire des  déportés, victimes du nazisme et du racisme, le 28 avril 2013
Je suis un humaniste et contre tout racisme contrairement à monsieur le maire.

Je n'ai pas de leçon à recevoir d'un haineux anti républicain

 

"BISMILLAH ERRAHMAN ERRAHIM"  ["Au Nom de Dieu, Le Clément, le Miséricordieux"]

 

M. Le Sous Préfet,
M. Le Sénateur-maire, M. Le Député, M. Le Conseiller général, Mesdames et Messieurs les élus,
M. les anciens combattants,
M. les représentants des différentes communautés religieuses,
Mesdames et Messieurs,
Je représente la communauté musulmane de Béziers. Une lourde responsabilité…
Je salue l’imam Sheikh Omar Mamoune dont je suis le représentant, il s’excuse de son absence, il est en déplacement à Paris.
Je remercie les associations musulmanes et les différentes mosquées de notre cité. Je souhaite remercier tout particulièrement l’imam du Centre Culturel Turc Hasan Huseyin Kul et ses membres.
Je voudrais en leurs noms à tous donc, au nom de la communauté musulmane "rassemblée" de Béziers, témoigner du profond respect que nous avons de cette cérémonie, si utile, car c’est un rappel pour notre pays, un rappel pour l’humanité.
Je voulais commencer par citer une personne méconnue de notre société. Il s’agit de Omar Ibn Al Khattab, prince des croyants, 2e calife de l’islam et contemporain du Prophète Mohammed (sur lui la grâce et la paix). Il a su résumer cet esprit de liberté qui nous anime tous, et ce, bien avant la Déclaration des droits de l’homme, c’était il y a 1400 ans. Il a dit : « Comment se fait-il que vous rendez les gens à l’état d’esclavage alors que leur mère les a fait naître libres. »
Cela traduit le combat que nous devons mener contre l’injustice, l’oppression, les oppresseurs,…
Le Prix Nobel de la paix Desmond Tutu a dit à ce sujet : « Celui qui est neutre devant une situation d’injustice, c’est qu’il a choisi le côté de l’oppresseur. »
J’ai peur de l’injustice, j’ai peur que l’on oublie notre histoire commune si tragique.
De nos jours, malheureusement le monde oublie, se tait parfois…
Est-ce une attitude à adopter devant la mémoire des déportés, des justes, des gens qui ont lutté pour notre liberté ?
Non ! Pourtant actuellement des épurations ethniques gangrènent notre monde encore et encore ! Des blessures supplémentaires à l’humanité qui a tant déjà souffert…
Pour exemple, en Birmanie, en ce moment, la minorité Rohingyas qu’on extermine. Et souvent cela est passé sous silence.
Que dire aussi du plus gros massacre depuis la fin de la seconde guerre mondiale en Europe, le Génocide de Srebrenica en Bosnie.
A quoi servent ces tragédies ? Sommes-nous amnésiques ?
Si nous sommes là, réunis ce matin, c’est que nous refusons cela, comme « les justes », unis contre l’injustice, contre toutes les injustices. Une vie est une vie. Certains l’avaient compris.
Nous nous devons de rendre hommage au courage de ceux qui nous ont défendu hier, ceux qui ont subi l’injustice et l’oppression, la torture…
Nous devons être aujourd’hui des ambassadeurs. Les héritiers et les ambassadeurs des « justes ». Les ambassadeurs de la paix. C’est ce qui nous lie, c’est ce qui nous relie, nous rassemble, nous rassemble dans ce combat !
Nous sommes des agents de paix et parce que nous sommes des agents, il faut résister à tout oppresseur.
Parce que nous sommes des agents de paix, il faut être digne.
Parce que nous sommes des agents de paix, il faut être courageux.
Parce que nous sommes des agents de paix, il faut être humble.
Se lever quand il faut se lever. Résister, quand il faut résister. Refuser, quand il faut refuser. Pardonner aussi quand il faudra pardonner.
Combattre quand il faut combattre, ne serait-ce que par la langue, la parole, l’action…
Nous ne déciderons pas de combattre les premiers mais si on nous pousse, si on ne respecte pas nos valeurs, nous devons être unis et présents. La dignité est de ne jamais accepter l’injustice de l’homme.
Etre de paix, résister dans la paix, appeler à la non-violence,
mais si leur violence peuvent détruire notre dignité, alors notre dignité sera de résister à leur violence. C’est ce qu’on fait les justes, alors nous, soyons justes, si on aspire à ce que le monde le soit.

Mehdi ROLAND
28 AVRIL 2013 pour la communauté musulmane,
Béziers- cérémonie des déportés

 

 France 3  / Languedoc-Roussillon, le 10 octobre 2015 :

Ulcérées par les propos de leur maire, certaines associations biterroises ont organisé une manifestation samedi après-midi. Plus de 250 personnes ont marché à leurs côtés, pour s'opposer au racisme et aux discriminations, envers les réfugiés notamment.

Béziers (34),  [nouvelle] manifestation le 10 octobre contre les propos de Robert Ménard

 

Beziers manif 10 10  fauteuil egalité.jpg

 Liberté, Fraternité et Egalité pour tous et toutes.  Pour Madame Kara aussi, habitante du Vieux-Béziers .

En fauteuil, elle doit faire face des tas de difficultés pour parvenir à se déplacer hors de son logement ...

 

Béziers ML nettoyage.jpg

FB EL handicap indifférence.png

 

 

 

 

 

 

La solidarité avec les uns ne nuit pas à la solidarité avec les autres. Bien au contraire...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Béziers D'Oran a.jpg

 

Béziers manif pas en mon nom.jpgmanif 10 10tu fais honte.jpg

Béziers, 19 septembre et 10 octobre 2015. Provocations et trucages en tous genres de R. Ménard, contre les réfugiés, pour diviser. Menaces de "faire déplacer" un instituteur. Refus proclamé de scolariser des enfants. Indignation, consternation.  Colère. Résistances et solidarités.

 

Beziers manif 10 10 ferme la.jpg

ML manif 10 10 valeurs republicaines.jpg

 Extraits en avant première de la suite,  en cours de publication

 

partie 2 (en cours de publication) :

Le système Ménard : un fascisme municipal et des réseaux d'extrême-droite

 

 

Kader et Thierry racontent :(dans L'OBS, 18 octobre 2015 "De l'esbroufe et des fachos" : à Béziers, la vie quotidienne sous Robert Ménard )

"Ils nous interdisent de faire la manche, d'être assis. Mais le trottoir il est à tout le monde,  on leur répond. Eux, ils disent : 'Il n'est pas à vous. Pour discuter, vous allez à l'extérieur de Béziers."

 

 

image009.png

Robert Ménard donne une conférence au local du groupe fasciste "Troisième Voie". Groupe dont plusieurs membres sont impliqués dans le meurtre du jeune Clément Méric, le 6 juin 2013 à Paris

 

Menard Sud radio Dieudo raynouard.jpg

 

Robert Ménard soutient Dieudonné.

Robert Ménard soutient Vincent Reynouard, ce type tristement connu, néonazi et antisémite forcené, déjà condamné par la justice.

Voir  : Le Monde / Droites Extrêmes

 

Et M. Ménard ose se réclamer de Voltaire  !

Il n'a pas bien compris "Le Traité de la Tolérance", ni les Lumières, ni la Déclaration des Droits de l'Homme  de 1789  ("Tous les hommes naissent libres et égaux en droits ...")

 

 

 

 

Un maire peut-il inciter la Police Municipale à ne pas respecter l'Etat ?

" Votre mission, Mesdames, Messieurs, mon Commandant, est d’assurer l'ordre public. Mais, trop souvent, entre vous et votre mission, se dresse l'Etat, ceux qui nous dirigent, leur lâcheté, leur impuissance, leur soumission. Au point qu’ils acceptent trop souvent qu’une fausse paix sociale, qui ne profite qu'aux délinquants, s’installe dans certains quartiers.

Ce renoncement est typique des époques de décadence qui, nous le savons, appellent, tôt ou tard, un sursaut, une réaction, un mouvement de salut public."

Voir Le Midi-Libre, 12 août 2015  : Béziers : le préfet condamne les propos de Robert Ménard

 

 

 

partie 3 (en cours de publication) :

Face au système Ménard :

Aperçus sur les actions d'Esprit Libre Béziers,  de Cultures Solidaires, et autres associations

 

 

Beziers ML 19 sept 2.jpg L'association Esprit Libre Béziers a vu le jour en 2003. Elle s'est rapidement installée au quartier populaire de la Devèze, classé zone prioritaire.

Esprit Libre veut accompagner les habitants de ce quartier, et surtout la jeunesse dans les thématiques de l’éducation, de l'insertion.

Esprit Libre lutte aussi contre les discriminations faites à cette population. Les facteurs de discriminations sont liés à l'origine des personnes, leur religion, leur statut social, voire leur lieu de résidence.

Esprit Libre encourage l'échange culturel, interculturel et même inter-religieux. L'association promeut l'action humanitaire et solidaire.

Elle a dernièrement apporté son aide et son soutien aux réfugiés de Béziers installés dans ce même quartier en rejoignant le collectif engagé par l'association partenaire Cultures Solidaires.

Esprit Libre souhaite un engagement actif des citoyens et en particulier des jeunes afin de montrer une image digne des habitants des quartiers.

 

 

 



19/10/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 94 autres membres