Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Agitation des néofascistes à Grenoble : barrons leur la route !

Le Dauphiné Libéré édition Web, 15 juin : Ras L'Front fait face à "l'extrême France"

 

Le Dauphiné Libéré, 15 juin.  Cliquer sur l'image pour mieux voir :

 

Rue89/Lyon, 14 juin :  (Gabriac) le leader d’un groupuscule d’extrême droite poursuivi pour « menaces de mort »

Le conseiller régional exclu du FN, Alexandre Gabriac, a passé ce lundi 11 juin douze heures en garde à vue. On lui reproche d’avoir notamment menacé de morts deux employés d’un bar du Vieux Lyon où il avait ses habitudes. Le procès aura lieu en septembre. Lire la suite →

 

RLF, mise à jour 14 juin, 21h00 Rassemblement antifachos réussi ...

.... les fachos ne s'attendaient pas être débusqués...  la presse locale était là aussi, attentive... 

Photo :  devant "Terres Celtiques", Gabriac ( en bermuda et   polo noir siglé "Jeunesses nationalistes"). 

Dans la vitrine, un costume de Chevalier Templier (l'assassin raciste d'Olso, Breivik, se prenait lui aussi pour un Templier partant en croisade) . Et une affichette "On a tous besoin d'une arme un jour"

Rassemblement  jeudi 14 juin, à 17H30.

RDV à 17 H15, devant le Cinéma Le Club , rue du Phalanstère . Ensuite, déplacement vers carrefour Berriat / Gambetta ou place Felix-Poulat


Rassemblement à l'initiative de Ras L' Front Isere. Soutenu par (liste provisoire) : CIIP, LDH (délégation Rhône Alpes et Fédération de l'Isère),  Librairie Antigone, UD CGT, SUD-Solidaires,NPA Isère,  PCF, PCOF

 

Message de l'UD-CGT de l'Isère :

L’UD CGT, consciente de la menace que constitue la propagation des idées de Le Pen, facilitée par une droite revancharde imbibée des idées du FN et qui n’hésite pas à comparer le FN au Front de Gauche pour ne pas s’inscrire dans un front républicain à même de ne pas laisser entrer des députés frontistes à l’Assemblée nationale,  appelle ses militants, ses syndiqués, les salariés à se réunir devant le cinéma le Club à Grenoble, 9 bis rue du Phalanstère (cours Berriat), jeudi 14 juin à 17h15.


____________________

 

Communiqué Ras L' Front - Isere :

 

Ne laissons pas les fachos s'installer à Grenoble

Le 14 juin 2012, les néofascistes projettent  de faire un retour à Grenoble. Sur plusieurs sites de cette mouvance, 2 rencontres  ont été annoncées pour ce jour-là :

-  à 17h30, au magasin "Terres Celtiques" (40 cours Berriat) avec Piero San Giorgio auteur d'un livre intitulé "Survivre à l'effondrement économique".

San Giorgio est  fréquemment invité par le groupe national-socialiste "Troisième Voie" de Serge Ayoub ainsi que par "Egalité et réconciliation" d'Alain Soral.
Christian Mollier, le gérant de "Terres celtiques", lieu de rencontre des néofascistes,  s'est particulièrement distingué en 1998, 1999 et 2000 lors d'agressions à Voiron, St Etienne de Crossey, et Grenoble contre Mohamed Harbi. Certaines ont été suivies de condamnations.

-  à 19h30 (lieu non communiqué) avec 2 ex-Front National : le lyonnais Yvan Benedetti, dirigeant de l'Oeuvre Française et l'ex-grenoblois Alexandre Gabriac ( qui dirige les "Jeunesses nationalistes")
Ces 2 mouvements, étroitement liés, se réclament ouvertement du Maréchal Pétain et du fascisme et déploient une intense activité à Lyon ( où ils annoncent une "manif anti-Hollande", "la révolte des Français de souche",  pour le 23 juin).
En pleine "opération dédiabolisation", au moment des élections cantonnales de 2011, le Front National avait été obligé de se séparer de Benedetti et Gabriac : leur idéologie fasciste, révélée publiquement, était devenue trop voyante. 
Quelques mois après, le FN a proposé à Gabriac de réintégrer le groupe des élus Front national au Conseil régional. En mars, Jean-Marie Le Pen lui-même  confirmait devant ses militants réunis à Voreppe la persistance des liens entre FN et Gabriac, et  présentait les saluts hitlériens de l'ancien responsable FNJ de l'Isère  comme une ''erreur de jeunesse". Mais en avril dernier, Gabriac et ses amis faisaient de nouveau force saluts fascistes, lors d'un hommage à Mussolini en Italie... Le 7 juin encore, Gabriac et Benedetti étaient cordialement reçus au meeting de JM Le Pen à Lyon.


Quand Le Pen-père fait applaudir le collaborateur et antisémite Brasillach, quand Le Pen-fille rencontre en Autriche des néonazis, il n'est pas étonnant que se sentent encouragés ces groupes périphériques au FN, qui lui servent de réservoir d'idées et de militants.

 

A Lyon, les agressions racistes et fascistes se sont multipliées. Ne laissons pas l'extrême-droite redeverser sa haine et ses provocations à Grenoble et en Isère.


Barrons leur la route ! Ni Le Pen, ni ses idées, ni ses fachos !

 

liste provisoire des signataires :
Ras l'Front Isère, CIIP, LDH (délégation Rhône Alpes et Fédération de l'Isère),  Librairie Antigone, UD CGT, SUD-Solidaires,NPA Isère,  PCF, PCOF


______________________

 

Voir aussi :

- Indymedia : article et dossiers sur l'histoire de diverses extrême-droites grenobloises

- archive Libération datant de février 2000 :   à Grenoble, très violente agression raciste au domicile d'une militante de l'intégration



11/06/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres