Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

"Danger des interprètes dans les centres médico-sociaux" : démagogie xénophobe de Patrick Labaune, président LR de la Drôme

 

Opération démago du président LR du Conseil Départemental de la Drôme, Patrick Labaune, qui est très fier de surfer sur la xénophobie ambiante. Très fier de son petit buzz local : il fait savoir un peu partout qu'il a décidé  "la suppression du budget interprètes des Centres médico-sociaux de la Drôme",  "pour lutter contre le communautarisme."

C'était effectivement une dépense faramineuse !  15 000 euros annuels inscrits au budget.

 

Drôme interprètes communautarisme.jpg

 

Selon le Département, il s'agirait d'une première en France. Le Conseil départemental de la Drôme, dont la majorité a basculé à droite aux dernières départementales, indique dans un communiqué qu'il "ne fera plus appel aux interprètes dans le cadre des consultations de patients d'origine étrangère qui se rendent dans les centres médico-sociaux drômois". 

Selon Patrick Labaune, président (Les Républicains) de la Drôme, un tel financement contribuerait au "développement du communautarisme". "Nous devons, par notre action, favoriser l'intégration des ressortissants étrangers. Cela passe obligatoirement par l'apprentissage de la langue française. Faire appel aux interprètes maintient, au contraire, ces personnes dans l'exclusion." Contacté par L'Express, le conseil départemental n'était pas en mesure de préciser le coût des services d'interprétariat dans la "quarantaine" de centres médico-sociaux concernés. 

 

Il est parfaitement inconcevable que les impôts des Drômois financent ce type de dépenses»

 

Réponses pour  Patrick Labaune, membre du fan-club de N. Sarkozy :

 

=> Afficher l'image d'origine   Voilà  qui  sent bon  les élection régionales ..., tous les moyens sont bons, y compris la surenchère sur la démagogie et mensonges xénophobes. Y   compris faire la courte échelle à l'extrême-droite FN et Identitaires. Y compris désigner à la vindicte une catégorie de la population. Aucune morale, M Labaune et ses collègues politiciens locaux de LR.  On a bien compris le sous-entendu de votre message, Monsieur Labaune,  votre véritable message  :

 

"Moi, Super-Labaune, je vous défends, vous les vrais français ! C'était un vrai scandale ! Je viens de m'apercevoir que votre argent était volé, toujours par  les mêmes, ceux qui viennent manger votre pain et vivent à vos crochets ! 15 000 euros prévus au budget annuel !!!  On finançait sans le savoir ces arabes, ces communautaristes et fanatiques religieux, ces attardés. On finançait sans doute aussi les filières terroristes ! Heureusement, je suis là ! Et je suis bien plus dur et efficace que Le Pen, c'est pour moi  et mes amis LR qu'il faut voter. "

 

 

France Bleu Drôme-Ardèche résume bien cette opération : " C'est une position plus plus idéologique qu'économique qui anime le Président de la Drôme." -> reportage France-Bleu à écouter ici

Au  micro de la radio, Pierre Jouvet (PS), conseiller départemental de Saint-Vallier, interpelle sèchement et s'indigne :

"Qui à travers cette question du pseudo-communautarisme et de cette question des interprètes, veut-on cibler ? Est-ce qu'on veut cibler lds populations européennes qui viennent s'installer en France et qui ne parlent pas  français ?  Est-ce qu'on veut cibler des populations des pays de l'Est ? ,Des populations qui viennet du Maghreb ? Des populations qui viennent d'Afrique?  Moi, j'aimerais qu'un jour M. Labaune se dévoile véritablement, et qu'il nomme les choses ! Patrick Labaune fait du populisme. "

 

Pour la forme, le sarkozyste (ou plutôt le sarko-lepéniste ?) P. Labaune tente maladroitement de  ratisser large,  ... en fait,  il  ratisse surtout  du côté du racisme et de l'extrême-droite. En effet, il prend soin de prétendre, contre toute logique  et  pour avoir l'air "responsable", qu'avec son annonce-pub, il veut lutter contre l'exclusion.

 

 "Deux élus choqués d'apprendre ... que des gens étrangers qui venaient demander des aides sociales ... il fallait en plus leur payer des interprètes ! ...". Avec la petite histoire de que narre Patrick Labaune sur France Bleu, au ton de sa voix, on sent l'intox, le raccourci et  la falsification : une inspiration venue tout droit de la fachosphère qui fabrique et diffuse à tour de bras  bobards et trucages pour désigner à la vindicte "étrangers", "profiteurs", migrants" et tous autres de ces espèces.

C'est aussi la même volonté, la même la politique consistant à  tenter de dresser les uns contre les autres.

 

- Passons sur le qualificatif "des gens étrangers"... Labaune trompe son monde,  et cherche, par calcul électoral, à attiser la xénophobie en racontant que ces "gens-là" viennent pour empocher des aides sociales. En réalité, les Centre médico-sociaux apportent surtout des conseils en matière de santé, le plus souvent pour les femmes, pour les enfants, les personnes âgées, à un public qui  est loin d'avoir le privilège de connaître les arcanes  et bonnes clés du système de soins.

 

-  Au prétexte d'une soudaine croisade contre l'exclusion, les LR ou FN vont-ils partir bientôt en guerre contre les (faibles et insuffisants) budgets interprètes  prévus pour  le fonctionnement de la Police, de la Justice ??? Interprètes très  nécessaires dans certains cas,  (et c'est jusqu' à présent encore un droit et une obligation constitutionnelle, et c'est heureux).  Et toujours au prétexte de  "combattre le communautarisme",  les sarko-lepénistes vont-ils bientôt lancer une campagne d'agitation démagogique pour que soient supprimés les quelques interprètes auxquels les hôpitaux ont parfois recours ? Alors que , là encore, cela permet économies et meilleur fonctionnement du service public de santé, ainsi que le  respect des droits les plus élémentaires des patients, càd. information sur les soins et consentement de la personne . C'est ça leur souci du social, leur souci de la défense des services publics ?

Le sarko-lepéniste (ou lepéno-sarkozyste ?)  tente d'habiller son buzz xénophobe  contre le recours aux interprètes en affirmant que les gens doivent apprendre le français. Oui, mais, en attendant qu'ils maîtrisent mieux la langue  ? Labaune a la réponse, très claire : qu'ils se dém.... !  euh, pardon  : «Les personnes pourront s'organiser à titre personnel»

 

D'autres réponses à ¨P. Labaune ont été  faites dans le  Figaro.  "C'est plutôt rare qu'on fasse appel aux interprètes" explique une AS de la Drôme . 

"En région parisienne, l'association Inter Service Migrants (ISM), principal organisme proposant des services de traduction à l'échelle nationale, voit dans le choix de la Drôme une décision «électoraliste». «Contrairement à ce que pense M. Labaune, le service public est un vecteur essentiel d'intégration», a réagi son directeur Aziz Tabouri. Selon le responsable associatif, le recours aux interprètes professionnels est au contraire une manière de lutter contre le communautarisme. «Quand une réfugiée syrienne va à la préfecture et qu'on lui explique ses droits et ses devoirs, c'est une manière de favoriser son intégration», poursuit-il. «En revanche, si on refuse de la soigner ou de l'aider dans ses démarches administratives parce qu'elle ne comprend pas le français, c'est le meilleur moyen de développer des 'services sociaux communautaristes'.»

 

 MISE A JOUR, 5 novembre

Mediapart :  ".... Bien au-delà de l'atteinte qu'elle porte au métier des interprètes et traducteurs, cette décision relève en effet d'une xénophobie caractérisée, pour ne pas dire de racisme, en faisant obstacle, pour les ressortissants étrangers, au respect de certains droits élémentaires (d'information, d'accès aux soins, de représentation juridique...). Elle témoigne d'autre part d'une méconnaissance affligeante du rôle des interprètes et traducteurs en général mais surtout, en l'occurrence, dans l'intégration réussie des ressortissants étrangers, quelles que soient leurs origines, dans notre société. Elle illustre de plus une ignorance totale du processus d'apprentissage d'une langue étrangère, en l'occurrence le français.

Dans un communiqué de presse du 30 octobre 2015 AFIGSO, l'Association Française des Interprètes du Grand Sud-Ouest dénonce cette décision "électoraliste" qui "attise la xénophobie", "ne favorise aucunement l'intégration des étrangers" et "porte atteinte au métier d'interprète..."  -> communiqué de l'association des interprètes

 

 

Autre  "danger", le  programme ELCO à l'école  : ça flirte encore entre Labaune et Le Pen

Dans sa croisade prétendument "anti-communautariste", Patrick Labaune s'en prend également  au programme ELCO  (Enseignement des langues et cultures d'origine) à l'école

 

 

Nous voulons faire émerger un débat national à ce sujet", confie-t-on au conseil départemental

 

A ce  sujet encore,   vous dites, M. Labaune, assez sciemment des âneries, toujours dans le but de surfer , d'attiser, de récupérer la xénophobie. Visiblement , vous êtes très fasciné par Le Pen Marion, cette jeune loup néofasciste, qui avait sorti, devant l'Assemblée, les mêmes stupidités et mensonges sur ces ELCO

 

"Des dépenses ahurissantes pour l’enseignement de l’arabe à l’école ! "  Intox de Marion Le Pen, à l'Assemblée, en 2013.

« Mieux vaudrait remettre à plat un certain nombre de dépenses,  parfois ahurissantes, notamment en ZEP, en supprimant par exemple les cours d’arabe pour les primaires, quand même l’anglais n’est plus dispensé par des professeurs spécialisés !« .  Déclaration de Marion Maréchal-Le Pen ,  la députée Front National,  , à la tribune de  l’Assemblée nationale, en décembre 2012.

En arrière-fond de cette déclaration solennelle, on devine que la benjamine Le Pen voulait , comme toute la fachosphère le fait sans cesse, effrayer avec cette « invasion arabo-musulmane en marche,  avec la complicité de la gauche« .  En  nous jouant aussi  l’air du « y en a que pour les arabes et les immigrés » ,   mêlé au « pour les écoles en ZEP ,  les banlieues et les racailles , on dépense sans compter« .

Mais la pseudo -révélation   de la députée FN a fait  un flop retentissant.

En effet, son hoax sur ces  »dépenses ahurissantes »  a été prestement démoli par nos brillants collègues de Désintox TV, sur  Arte et Libération  (voir la vidéo ci-dessous).

En réalité, l’arabe est enseigné à une quantité  « ahurissante » de   124 élèves  d’école primaire , sur plus de 6.5 millions d’élèves,  soit à peine 0.001%.

 

Le Pen-Nièce s’est piteusement embrouillée dans sa démonstration, confondant (volontairement ou non) deux  systèmes concernant  les langues étrangères à l’école  :


1)  Un enseignement facultatif  et pour lequel le contribuable français ne débourse pas un centime d’euro : nommé « ELCO », pour Enseignement des Langues et Cultures d’Origine.

Il repose sur des accords initiés depuis 1973  entre la France et d’autres pays. Il permet aux enfants,  dont les familles  le souhaitent, de garder un lien, une connaissance du pays d’origine.

 

Académie de Nancy-Metz : « …. L’objectif premier de l’ELCO était de permettre aux élèves étrangers de mieux s’insérer dans le système éducatif du pays d’accueil, tout en maintenant des liens avec leurs racines et en préservant la possibilité d’un retour au pays.
Actuellement, les objectifs sont avant tout de valoriser la culture et la langue d’origine des élèves et de permettre la mise en place d’activités interculturelles dans un but plus général : améliorer leurs compétences linguistiques  et  leur réussite scolaire.
L’ELCO va permettre également une médiation école-famille. Enseignants à part entière, membres des équipes pédagogiques, les enseignants LCO connaissent le fonctionnement de l’école française et ses exigences,  ainsi, ils peuvent assurer un rôle de médiateurs  et constituer des référents précieux pour les enseignants et les familles…. »

 

Les intervenants qui dispensent ces cours sont rémunérés  par le pays d’origine en question, et non pas par l’Education Nationale.  Cet accord « ELCO »  a été signé avec 9 pays : l’Algérie, La Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie.  En 2010 / 2011, 80 000 enfants étaient concernés.

 

2) Un enseignement obligatoire pour tous les élèves, financé par l’Education Nationale.

En effet, l’initiation à  une langue vivante étrangère figure dans les programmes officiels  de l’école primaire.

- Dans 95% des cas, ces cours de langues sont dispensés par les instituteurs, le reste par des intervenants extérieurs rémunérés par l’Education Nationale ou les communes.

- Quelles langues sont enseignées et à combien d’élèves  ? 91% des écoliers sont initiés à  l’anglais, 7.6% à l’allemand, 1.3% à l’espagnol, 0.7% à  l’italien, 0.1% au  portugais . Pour l’arabe , on recense le total « ahurissant » de  124 élèves (sur plus de 6.5 millions d’élèves soit à peine 0.001%)  !   Nous faisons grâce aux lecteurs  de la comparaison des coûts auxquels on peut évaluer l’apprentissage de chacune de ces langues en primaire….

Marion Maréchal-Le Pen et les cours d'arabe en primaire - Par Désintox TV - Arte / Libération : 


 ==> Il n'est nullement interdit de faire d'autres réponses et mises au point à ce démago LR, ainsi qu'à ses supporters lepénisants ,  https://www.facebook.com/patrick.labaune , ou sur son compte Twitter

 

 

 

Toxique préférence nationale.jpg

Ni Le Pen 2014.jpg

 

 

 

pauvres se battent entre eux.jpg


je suis migrant.jpg

 



30/10/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres