Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Débat de France 2 sur les élections européennes = Ascenseur pour les fachos

A lire en entier sur  ACRIMED, le 27 mai 2014 :

« Des paroles et des actes » sur les européennes : Pujadas tend la perche à Marine Le Pen

 

Il est normal que les journalistes rendent compte de la progression politique du Front National. Il est inadmissible en revanche, qu’ils la précèdent, l’accompagnent, voire l’encouragent ! C’est pourtant l’impression qu’a pu laisser David Pujadas au cours du débat qu’il a animé jeudi 22 mai dans la seconde partie de l’émission « Des paroles et des actes », sur France 2. Sans doute n’était-ce pas intentionnel, mais la déplorable conséquence de la volonté d’animer le spectacle et de flatter l’audimat.

[.....]  Pujadas animait seul dans la seconde partie un débat d’une heure entre les six invités, débat qu’il présenta ainsi : « Pendant une heure on va parler emploi, on va parler Europe sociale, on va parler aussi de croissance, mais d’abord on va parler de Schengen et d’immigration  ».

Il est sans doute légitime d’aborder dans un tel débat les politiques migratoires de l’UE, sujet sans doute mineur relativement aux questions économiques et sociales, mais lourd d’enjeux humains et politiques. On ne pourra cependant s’empêcher de trouver étrange ou scandaleux (au choix) le choix de David Pujadas (un choix sans doute préparé collectivement pas la hiérarchie de la rédaction) d’en faire le sujet d’ouverture de la discussion et de mettre ainsi en avant le fil d’Ariane de l’offre politique de Marine Le Pen. D’autant qu’il ne s’agissait pas là d’une simple introduction…

Que David Pujadas ait perdu le contrôle de la discussion, qu’il ait égaré son chronomètre, ou qu’il se soit égaré lui-même, le résultat fut édifiant. Plus de trente minutes de discussion sur tous les aspects de l’immigration en Europe : ses causes économiques et politiques dans les pays africains et arabes, ses modes de régulation par les institutions européennes, les dispositifs en vigueur en France, les politiques qu’ont respectivement mené le PS et l’UMP, ce qu’il faudrait faire à l’avenir en la matière, etc.

Un débat d’ouverture, donc prioritaire selon la hiérarchie de la rédaction de France 2, qui fut si long (bien qu’il fût trop court pour une discussion approfondie) que lorsque Pujadas annonça : « Stéphane Le Fol vous gardez la parole, on change de sujet, on passe à l’économie », il ne restait plus qu’une demi heure pour que les six participants abordent le continent des questions économiques et sociales et exposent leurs points de vue en la matière – soit cinq minutes de prise de parole chacun.

[.........]

Le SNJ de France 2 ne s’y est pas trompé qui a publié le lendemain un communiqué sans ambiguïté et suffisamment cinglant pour que nous nous bornions à la reproduire en guise de conclusion de cet article :

À quoi joue la hiérarchie de la rédaction de France 2 ? À faire peur ? À miser sur le sensationnalisme ?

[.......]

 



27/05/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres