Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Echirolles (isère) : il avait été élu du FN, il tente d'incendier une mosquée ... et des infos sur "Echirolles Fait Front"

Nous vous présentons Christophe CHAGNON ...

Il avait été élu  sur la liste FN,  à la municipalité d'Echirolles ( maire PCF Renzo Sulli , agglo de Grenoble, voir son communiqué tout en bas ).

Christophe Chagnon DL.png

 

 

La Horde ( "portail méchamment antifasciste")  fournit des infos très complémentaires :

Dans la nuit du 14 au 15 août 2016, l’une des deux mosquées de la Tour du Pin (38- Isère) a été la cible d’une tentative d’incendie. À la même période des inscriptions signées Lorraine Nationaliste et Échirolles Fait Front étaient observées dans la région. source Environ trois mois plus tard, 5 personnes sont interpellées suite à la tentative d’incendie, tous d’anciens militants du Parti Nationaliste Français (PNF). Parmi ces 5 interpellés, trois ont été jugés en comparution immédiate mi-novembre. L’avocat qui les a assisté pour ce procès est un des avocats d’Alain Soral, Damien Viguier.

Lire la suite ....

 

Cette expédition  incendiaire de Christophe Chagnon à La Tour-du Pin (Nord-Isère),   nous apprend donc La Horde,  avait  été conduite avec  ce  groupuscule périphérique au Front National :  le PNF -Parti Nationaliste Français .

PNF  qui est une excroissance  de "Oeuvre Française"  et de sa branche "Jeunesses Nationalistes",  ces deux derniers mouvements ayant été en principe interdits depuis juillet 2013.

Tout ça affiche un fascisme et pétainisme très décomplexés,  avec un antisémitisme forcené qui n'a rien à envier à la virulence de leur racisme anti-arabe, ni  à leur profonde et violente détestation homophobe ou à l'intensité de  leur haine  à l'égard des droits des femmes.

Il y a quelques temps, le PNF avait voulu se faire  remarquer, en Isère et ailleurs,  avec une campagne d'affichage à la gloire du Maréchal Pétain.

 

Mise à jour, 4 nov. 2017 :
L'avocat de CHAGNON était Damien VIGUIER, un très spécial avocat, défendant régulièrement les causes néofascistes. Il  vient de plaider pour cet autre élu FN, celui de Fontaine (agglo de Grenoble), Franck SINISI, celui qui propose de "récupérer les dents en or des Roms" .  Notre article bien documenté : Fontaine (Isère) - L'élu FN SINISI qui proposait de "récupérer les dents en or des roms" devant les juges : décryptage du néofascisme

 

Un grand leader de ces mouvements "nationalistes" périphériques au FN est le fameux  Alexandre Gabriac.

Il s'est fait bien connaître avec sa manie des saluts fascistes et son goût pour l'action violente...

Gabriac a été  élu FN  au Conseil Régional. Ce qui lui procurait, sans trop se fatiguer,   une jolie petite rémunération, 3000 euros mensuels si nos souvenirs sont bons.

On nous dit, cette douce époque  étant passée, comme toutes choses, qu'il travaille à présent en Suisse, à Genève, dans un bureau de changes monétaires (toujours pas  très éloigné de la région, donc).

Il s'agit de l'agence Alys Impex, qui appartient au frangin du président de la branche suisse d'Egalité et Réconciliation ( et dont le grand chef est une autre célébrité, Alain Soral, on ne le présente plus...) :  Behnam Najjari

Chez ce représentant en Suisse d'Alain SORAL,  la police avait trouvé du matériel très spécialisé, un matériel  qui n'a aucun  rapport avec les travaux de comptabilité : «Des kalachnikovs, un fusil à pompe, des pistolets Glock, une hache, un M16 et une trentaine de mousquetons (NDLR : un vieux fusil) " et en sus «d’un drapeau du IIIe Reich», avait listé le procureur ( Dauphiné Libéré) .

 

Toujours dévoué à la cause,  Gabriac  a décidé d'apporter son précieux concours à Civitas, mouvement catho-facho.  

Alexandre Gabriac était  aussi le chef FNJ Isère, et membre du Comité Central du FN, tout en étant actif pour L'Oeuvre Française,  mouvement au fascisme absolument pas masqué, fondé par des pétainistes.

Pour  qui voudrait en savoir plus sur le parcours de GABRIAC,  voyez cet autre article publié par La Horde...

 


alexis jolly.jpgAlexis Jolly, "leader du groupe Front National"  à Echirolles, a pris la succession de Gabriac à la tête des jeunesses lepénistes de l'Isère,  et cherche pas mal à se faire remarquer lui aussi. Tout en essayant de la jouer "dédiabolisé".

Avec ses confrères "nationalistes révolutionnaires", ce n'est qu'un simple petit désaccord,  sur les méthodes à utiliser actuellement.

En effet,   au FN comme dans toutes les mouvances d'extrême-droite, (des mouvances parfois en rivalité, mais toujours fort complémentaires, dans une sorte de partage des rôles et des étiquettes pour atteindre les mêmes objectifs ), on sait fort bien que le carburant essentiel de leur développement, c'est la provocation à la haine, raciale et islamophobe  tout particulièrement. 

 

MISE A JOUR, 11 décembre, 23h15, grâce à  l'un de nos lecteurs :  

"Voilà l'état d'esprit du FN  "dédiabolisé";  Alexis Jolly, en juillet dernier, quelques jours avant le crime de son ami" 


 _____________________________

 

 Lundi 5 décembre 2016

Le maire Renzo Sulli réagit  à la  gravité "insupportable" d'un acte qu'il condamne "avec  force".

"J'ai appris la condamnation du conseiller municipal d'extrême droite Christophe Chagnon à dix-huit mois de prison, dont un an ferme pour une tentative d'incendie d'une mosquée perpétrée à La Tour-du-Pin, cet été. M. Chagnon avait été élu en mars 2014 sur la liste du FN conduite par Alexis Jolly... L'idée même qu'un élu puisse se livrer à de telles exactions est révoltante. Je ne peux donc que condamner avec force cet acte inqualifiable et d'une insupportable gravité. Celles et ceux qui laissent se propager des discours ouvertement xénophobes, antimusulmans, antisémites et racistes, portent une lourde responsabilité quand surviennent de tels actes. Encourager les propos d'exclusion et de haine, c'est rendre possible dans les faits ces agissements intolérables."

Renzo Sulli
Maire d'Echirolles

 

MISES A  JOUR 5 NOVEMBRE 2017

 

CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France)

COMMUNIQUÉ DU CCIF , 5 décembre 2016 :

Condamnation d’un élu pour avoir tenté de brûler une mosquée

Trois personnes ont été condamnées le mois dernier pour avoir tenté de brûler une mosquée en août 2016 dans le département de l’Isère. Parmi elles, Christophe Chagnon, élu municipal de la ville d’Echirolles (38130) et encarté au Front National. Malgré une peine de 18 mois de prison dont 6 mois ferme, sa condamnation n’a suscité aucune réaction, de la part d’aucun parti politique.

Le CCIF déplore d’autant plus ce silence que l’individu n’accomplira pas cette peine de prison. Ce dernier bénéficie en effet d’un aménagement de peine accordé automatiquement pour les peines de prison inférieurs à deux ans, en plus d’une absence de mandat de dépôt.

Le CCIF tient à souligner le manque de sévérité d’une peine prononcée à la suite d’un acte criminel qui aurait pu entraîner des pertes humaines et matérielles considérables.

Lorsque nous nous remémorons les peines de prison ferme pour des individus ayant crié « Allahu Akbar », le décalage nous paraît d’autant plus consternant.

Alors que les partisans des partis « Les Républicains » et « Front National » sont toujours prompts à dénoncer les aménagements de peine dont disposent certains condamnés, leur silence est ici d’autant plus remarqué.

Alors que certains ténors de la classe politique ont passé l’été à promouvoir des arrêtés partant à la chasse aux femmes musulmanes sur les plages de l’hexagone, nous nous alarmons de cette stigmatisation exacerbée des citoyens de confession musulmane.

Alors que les élu(e)s locaux sont supposés protéger l’ensemble de leurs concitoyens, aucuns d’entre eux n’a jugé utile de condamner cet acte.

Le CCIF attend la plus grande fermeté de la part d’élu(e)s et de partis politiques qui disent vouloir rassembler en ces temps de période électorale.

En mars 2016, le gouvernement avait lancé une campagne #TousUnisContreLaHaine. Les spots publicitaires rappelaient à juste titre que « ça commence par des mots, ça finit par des crachats, des coups, du sang ». Cet élu municipal a tristement illustré cette formule. Au gouvernement de dénoncer ces actes à la hauteur de leur gravité.

L’heure n’est plus au constat de la banalisation du racisme mais à tirer la sonnette d’alarme sur sa promotion des élites politiques et médiatiques."

Collectif Contre l’Islamophobie en France

 

__________________________________________

 

Bien que condamné par la  justice, Christophe CHAGNON  fait  toujours partie du Conseil Municipal de la Ville d'Echirolles.

Il siège à présent avec Christiane CANESTRARI, (qui avait été élue elle aussi en 2014 au nom du Front National), ayant créé avec elle le groupe "Echirolles Fait Front", à l'imitation de "Vénissieux Fait Front".

Photos ci-dessous, sur le site officiel de la mairie d'Echirolles (et derrière Chagnon, Alexis JOLLY, FN).

Christophe_Chagnon EFF.jpg

Christiane_Canestrari EFF.jpg

 

Gabriac Civitas 2.jpgAux législatives de 2018, Christiane CANESTRARI  a été  la suppléante de GABRIAC, qui se présentait alors  sous l'étiquette CIVITAS (mouvement catho-tradi et fasciste). Le programme annoncé était  gratiné :

abrogation de la loi Taubira avec annulation des mariages déjà contractés, retrait de la loi Gayssot (visant à réprimer tout acte et parole  antisémite, raciste ou homophobe), interdiction de l'avortement, arrêt immédiat de l'immigration et "ré-émigration" des immigrés, fin de la laïcité, principe décidément pas très catholique, etc etc. 

Et il fallait y penser : réouverture des bagnes et rétablissement des travaux forcés !

Des propositions qui fleurent bon la France de Vichy et le fascisme....

Plus d’infos ici

 

Ch. Canestrari est aussi membre de la Coalition pour la Vie et la Famille, (anti-avortement, anti-gay, etc ...) , fondée en 2017, présidée par Alain ESCADA, qui préside aussi CIVITAS. Cette "Coaliton pour la vie et la famille" se dit parti européen, reconnu par le Parlement Européen : comme d'autres paravents réactionnaires et fascistes de ce style au parlement de l'UE, le but essentiel est d'arracher quelques subventions du parlement européen.

 

Photo ci-dessous :

Pour les élections municipales de 2014,  présentation de la  liste "Vénissieux Fait Front".

A droite, Alexandre GABRIAC, à gauche Yvan BENEDETTI, ex-élu FN lui aussi, cadre du vieux mouvement fasciste (et se présentant comme tel) L'Oeuvre Française.

Au centre, Estelle GAGON, qu'on voit aussi faisant le salut fasciste, ou en "uniforme de Chemise Bleues", (souvenir des Chemises Noires de Mussolini, des Chemises Brunes nazies ...). 

 

La liste avait obtenu initialement 11% (il y a avait beaucoup d'abstentions).  Mais l'élection a été annulée par le Conseil d'Etat.

[....] Le Conseil d’État a jugé (février 2015) qu’il y avait bien eu manœuvre et que plusieurs candidats de la liste “Vénissieux fait front” ne figuraient sur cette liste que parce qu’ils avaient été induits en erreur. Le Conseil d’État a estimé que plusieurs de ces candidats avaient accepté de figurer sur la liste en croyant que celle-ci était soutenue par le Front national.

Or, le parti de Marine Le Pen n'avait pas présenté de liste dans la ville. 

Pire encore, des colistiers d'Yvan Benedetti n'auraient pas compris qu'ils avaient signé pour apparaître sur une liste de candidature. Le rapporteur public pointait un défaut de consentement pour une vingtaine de colistiers de “Vénissieux fait front”. ( Lyon Capitale)

 

GABI Gagon Venissieux.jpg

 

Ci-dessous, pour les élections départementales sur le canton d'Echirolles, en 2015.

On retrouve C. CHAGON, avec le renfort d'Yvan BENEDETTI  ainsi que celui de sa camarade fasciste elle aussi, Estelle GAGON...

Echirolles fait front Estelle Gagon.jpg

 

On notera ci-dessous que la photo du candidat sur le canton d'Echirolles, Christophe CHAGNON, n'apparaît pas dans ce tract électoral pour les élections au Conseil Départemental de 2015.

Ni celle de sa suppléante, la très  discrète  Marie-France VEYRET, du "Nord-Isère", "étudiante", "ägée d'une vingtaine d'années" :

"Elle a été très active dans notre combat contre le mariage pour tous" (BENEDETTI, au Dauphiné).

Echirolle FF tract recto cantonnales 2015.jpg

Echirolle FF tract verso.jpg

 



11/12/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres