Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Echirolles (isère) : il avait été élu du FN, il tente d'incendier une mosquée

Nous vous présentons Christophe CHAGNON ...

Il avait été élu  sur la liste FN,  à la municipalité d'Echirolles ( maire PCF Renzo Sulli , agglo de Grenoble, voir son communiqué tout en bas ).

 

 

La Horde ( "portail méchamment antifasciste")  fournit des infos très complémentaires :

Dans la nuit du 14 au 15 août 2016, l’une des deux mosquées de la Tour du Pin (38- Isère) a été la cible d’une tentative d’incendie. À la même période des inscriptions signées Lorraine Nationaliste et Échirolles Fait Front étaient observées dans la région. source Environ trois mois plus tard, 5 personnes sont interpellées suite à la tentative d’incendie, tous d’anciens militants du Parti Nationaliste Français (PNF). Parmi ces 5 interpellés, trois ont été jugés en comparution immédiate mi-novembre. L’avocat qui les a assisté pour ce procès est un des avocats d’Alain Soral, Damien Viguier.

Lire la suite ....

 

Cette expédition  incendiaire de Christophe Chagnon à La Tour-du Pin (nord-isère),   nous apprend donc La Horde,  avait  été conduite avec  ce  groupuscule périphérique au Front National :  le PNF -Parti Nationaliste Français .

PNF  qui est une excroissance  de "Oeuvre Française"  et de sa branche "Jeunesses Nationalistes",  ces deux derniers mouvements ayant été en principe interdits depuis juillet 2013.

Tout ça affiche un fascisme et pétainisme très décomplexés,  avec un antisémitisme forcené qui n'a rien à envier à la virulence de leur racisme anti-arabe, ni  à leur profonde et violente détestation homophobe ou à l'intensité de  leur haine  à l'égard des droits des femmes.

Il y a quelques temps, le PNF avait voulu se faire  remarquer, en Isère et ailleurs,  avec une campagne d'affichage à la gloire du Maréchal Pétain.

 

Un grand leader de ces mouvements est le fameux  Alexandre Gabriac.

Il s'est fait bien connaître avec sa manie des saluts fascistes et son goût pour l'action violente...

Gabriac a été  élu FN  au Conseil Régional. Ce qui lui procurait, sans trop se fatiguer,   une jolie petite rémunération, 3000 euros mensuels si nos souvenirs sont bons.

On nous dit, cette douce époque  étant passée, comme toutes choses, qu'il travaille à présent en Suisse, à Genève, dans un bureau de changes monétaires (toujours pas  très éloigné de la région, donc).

Il s'agit de l'agence Alys Impex, qui appartient au président de la branche suisse d'Egalité et Réconciliation ( et dont le grand chef est une autre célébrité, Alain Soral, on ne le présente plus...).

Chez ce propriétaire suisse, la police avait trouvé du matériel très spécialisé, un matériel  qui n'a aucun  rapport avec les travaux de comptabilité. Pour  qui voudrait en savoir plus, voyez cet autre article publié par La Horde...

 

Toujours dévoué à la cause,  Gabriac  a décidé d'apporter son précieux concours à Civitas, mouvement catho-facho.  

 

Alexandre Gabriac était  aussi le chef FNJ Isère. 

 


alexis jolly.jpgAlexis Jolly, "leader du groupe Front National"  à Echirolles, a pris la succession de Gabriac à la tête des jeunesses lepénistes de l'Isère,  et cherche pas mal à se faire remarquer lui aussi. Tout en essayant de la jouer "dédiabolisé".

Avec ses confrères "nationalistes révolutionnaires", ce n'est qu'un simple petit désaccord,  sur les méthodes à utiliser actuellement.

En effet,   au FN comme dans toutes les mouvances d'extrême-droite, (des mouvances parfois en rivalité, mais toujours fort complémentaires, dans une sorte de partage des rôles et des étiquettes pour atteindre les mêmes objectifs ), on sait fort bien que le carburant essentiel de leur développement, c'est la provocation à la haine, raciale et islamophobe  tout particulièrement. 

 

MISE A JOUR, 11 décembre, 23h15, grâce à  l'un de nos lecteurs :  

"Voilà l'état d'esprit du FN  "dédiabolisé";  Alexis Jolly, en juillet dernier, quelques jours avant le crime de son ami" 

 _____________________________

 

 Lundi 5 décembre 2016

Le maire Renzo Sulli réagit  à la  gravité "insupportable" d'un acte qu'il condamne "avec  force".

"J'ai appris la condamnation du conseiller municipal d'extrême droite Christophe Chagnon à dix-huit mois de prison, dont un an ferme pour une tentative d'incendie d'une mosquée perpétrée à La Tour-du-Pin, cet été. M. Chagnon avait été élu en mars 2014 sur la liste du FN conduite par Alexis Jolly... L'idée même qu'un élu puisse se livrer à de telles exactions est révoltante. Je ne peux donc que condamner avec force cet acte inqualifiable et d'une insupportable gravité. Celles et ceux qui laissent se propager des discours ouvertement xénophobes, antimusulmans, antisémites et racistes, portent une lourde responsabilité quand surviennent de tels actes. Encourager les propos d'exclusion et de haine, c'est rendre possible dans les faits ces agissements intolérables."

Renzo Sulli
Maire d'Echirolles



11/12/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres