Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Europe : les élus d'extrême-droite dans les parlements

Le Figaro, 18 juin 2012 :

L'extrême droite dans les Parlements européens

INFOGRAPHIE - Alors que le Front national fête son retour dans l'Hémicycle après 14 ans d'absence, Aube dorée confirme sa percée électorale au sein du Parlement grec. Lefigaro.fr a scanné les Assemblées où siègent des élus d'extrême droite chez nos voisins européens.

 

France

Nombre d'élus au Parlement : 3 / 577

Mode de scrutin : Majoritaire
Le scrutin du 17 juin est marqué par le retour historique de députés du Front national dans l'assemblée, 26 ans après le tournant de 1986 qui avait vu l'élection de 35 députés d'extrême droite. Remportant 13,6% des voix, le FN compte deux élus, Marion Maréchal-Le Pen dans le Vaucluse et l'avocat Gilbert Collard dans le Gard. En outre, un ancien du FN, Jacques Bompard a été élu député, sous l'étiquette de la Ligue du Sud.


Grèce

Nombre d'élus au Parlement : 18 / 300

Mode de scrutin : Mixte : 50 sièges attribués au parti ayant obtenu le plus de voix, 250 sièges répartis à la proportionnelle
Alors qu'Aube dorée avait fait une entrée fracassante dans le parlement lors du scrutin du 6 mai, le parti néonazi a confirmé le 17 juin son score, raflant de nouveau 7% des voix et obtenant ainsi 18 sièges.


Suisse

Nombre d'élus au Parlement : 54 / 200

Mode de scrutin : Proportionnel
Raflant 26% des voix aux élections de décembre 2011, l'Union démocratique du centre dirigée par Toni Brunner constitue le premier groupe parlementaire du pays. Ce parti populiste et xénophobe avait notamment fait parler de lui en organisant un référendum sur les minarets. Ses campagnes publicitaires mettaient en scène des moutons blancs chassant un mouton noir étranger et des corbeaux représentant des Roumains et des Bulgares grignotant le drapeau helvétique.


Autriche

Nombre d'élus au Parlement : 56 / 183

Mode de scrutin : Proportionnel
Le FPÖ, parti d'extrême droite nostalgique du IIIe Reich, est favori des prochaines élections parlementaires. Il a remporté 35 sièges avec 17,5% des voix aux dernières élections en 2008. Issu d'une scission de FPÖ, le BZÖ, qui défend les mêmes thèses eurosceptiques et islamophobes, en avait remporté 21 avec 10,7%.


Lituanie

Nombre d'élus au Parlement : 15 / 141

Mode de scrutin : Mixte
Le parti national-populiste Ordre et Justice, dont le leader Rolandas Paksas a gagné l'élection présidentielle en 2003, a obtenu 12,7% des voix aux législatives de 2008.


Belgique

Nombre d'élus au Parlement : 12 /150

Mode de scrutin : Proportionnel
Avec 12% des voix en juin 2010, le Vlaams Belang est en recul par rapport au scrutin de 2004 (24%). Ce parti nationaliste flamand qui défend des idées anti-immigration et séparatistes a été en partie délaissé pour de nouveaux partis indépendantistes moins extrémistes.


Bulgarie

Nombre d'élus au Parlement : 21 / 240

Mode de scrutin : Mixte
Créé en 2005 par la fusion de trois partis nationalistes, Ataka a remporté 9,4% des voix aux législatives de 2009. Ce parti d'extrême droite se bat contre « la tziganisation » et la « turquisation » du pays.


Norvège

Nombre d'élus au Parlement : 41 / 169

Mode de scrutin : Proportionnel
Avec 23% des voix, le parti du Progrès est aujourd'hui la deuxième force politique du pays. Ce parti populiste anti-immigration, qui a compté pour un temps parmi ses membres le tueur Anders Behring Breivik, a néanmoins été le grand perdant des élections locales qui ont eu lieu après les attaques sanglantes du 22 juillet dernier.


Finlande

Nombre d'élus au Parlement : 39 / 200

Mode de scrutin : Proportionnel
Le parti des Vrais Finlandais a réussi une percée électorale en avril 2011 avec 19% des voix. Attachée au triple A dont bénéficie encore l'Etat, cette formation eurosceptique refuse que les contribuables finlandais aient à payer pour sauver leurs partenaires européens moins vertueux.


Suède

Nombre d'élus au Parlement : 20 / 348

Mode de scrutin : Proportionnel
Sous la bannière des Démocrates de Suède, l'extrême droite suédoise est pour la première fois de son histoire entrée dans l'hémicycle, à l'issue des élections générales de septembre 2010. Ce parti anti-immigration a obtenu 5,7% des voix.


Pays-Bas

Nombre d'élus au Parlement : 24 / 150

Mode de scrutin : Proportionnel
Le Parti pour la liberté, la formation eurosceptique et islamophobe de Geert Wilders, était considéré comme le grand vainqueur des élections législatives anticipées de juin 2010, remportant 16% des voix et passant ainsi de 9 à 24 sièges. Il soutenait depuis le gouvernement minoritaire du parti libéral de Mark Rutte, mais cette coalition a éclaté en avril lorsque Geert Wilders a refusé de soutenir les mesures d'austérité décidées par le gouvernement. Des élections législatives anticipées doivent se dérouler en septembre.


Hongrie

Nombre d'élus au Parlement : 46 / 386

Mode de scrutin : Mixte
Le Jobbik a fait son entrée au parlement à l'issue des législatives en avril 2010, avec 16% des voix. Ce parti d'extrême droite qui plaide, au nom de la préservation de l'identité nationale, pour le retour des valeurs chrétiennes, de la famille et de l'autorité, se réfère parfois aux symboles d'une formation nazie des années 1930. Son développement est cependant freiné par le parti conservateur Fidesz – actuellement au pouvoir avec Viktor Orban – qui s'est approprié bon nombre de ses thèmes.


Danemark

Nombre d'élus au Parlement : 22 / 179

Mode de scrutin : Proportionnel
Le Parti du peuple danois a obtenu 14% des voix en 2011. Comme les autres partis d'extrême droite des pays scandinaves, il prône une politique anti-immigration. Sans rentrer dans le gouvernement, il a soutenu entre 2001 et 2011 le gouvernement de droite en échange de « cadeaux » politiques, notamment en termes de durcissement des lois sur l'immigration.


Italie

Nombre d'élus au Parlement : 60 / 630

Mode de scrutin : Proportionnel
Dirigé par Umberto Bossi, la Ligue du Nord est la troisième force politique du pays. Aux dernières élections législatives en 2008, elle a obtenu le meilleur score de son histoire avec 8% des voix. Alliée du parti de Silvio Berlusconi, la Ligue disposait de trois ministres sous son gouvernement.


Lettonie

Nombre d'élus au Parlement : 8 / 100

Mode de scrutin : Proportionnel
Le parti d'extrême droite Tout pour la Lettonie s'est uni à deux partis conservateurs pour les législatives de 2010. L'alliance conservatrice et nationaliste ainsi formée a obtenu 7,6% des voix.



20/06/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres