Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Grenoble : provocations et agression d'extrême-droite lors de la manifestation syndicale du 1er mai

Grenoble : provocations et agression d'extrême-droite lors de la manifestation syndicale du 1er mai

 

Grenoble. Communiqué de presse relatif à l'agression lors de la manifestation  du 1er Mai.

 

Lors de la manifestation du 1er mai à Grenoble, quelques individus tenant des propos homophobes et très sexistes ont tenté de s'insérer dans les cortèges des collectifs Féministes, de l'Union syndicale Sud-Solidaires puis dans d'autres cortèges de la manifestation.

Leur présence semait le trouble et provoquait la colère des militant-e-s attaché-e-s aux droits et aux libertés des femmes. Puis ces individus, proches de la mouvance masculiniste, ont agressé violemment des manifestants et délégués syndicaux qui leur demandaient simplement de partir pour que la manifestation se déroule sereinement. Un membre de la CNT a dû être conduit aux urgences suite aux coups qu'il a reçus au visage.

C'est une véritable provocation ! 

Les mouvances masculinistes, cachées derrière le "combat pour le droit des pères" dont l'idéologie prône la haine et la soumission des femmes, le recul des libertés démocratiques, le refus des droits conquis par le féminisme et la casse des droits sociaux n'ont rien à faire dans un cortège de syndicats et de forces de gauche.

Ces mouvements réactionnaires sont les pires ennemis des travailleuses et du peuple.

Leurs provocations systématiques et leurs violences gratuites ne sont pas accidentelles, elles font partie de leur stratégie d'escalade dans la tension.

On voit depuis quelques mois des mouvements les plus réactionnaires occuper l'espace public pour s'opposer à l'égalité des droits et aux libertés individuelles à l'occasion du débat sur le mariage pour tous. Dans ce contexte, la libération d'une parole homophobe et sexiste doit alerter l'ensemble des forces émancipatrices.

Ce nouvel incident dans une manifestation pacifique inter-professionnelle, axée particulièrement cette année sur les droits des femmes, montre l'intérêt de rester toutes et tous unis, militant-e-s syndicaux, associatifs et politiques, salarié-e-s, chômeuses et chômeurs, précaires pour lutter contre la diffusion des propos et idées racistes, sexistes, homophobes dans les manifs et partout ailleurs.

Suite à ces actes violents et intolérables, des élus délégués syndicaux ont déposé plainte ce 1er Mai, pour coups et blessures.

Nous ne laisserons rien passer !!

Ni extrême-droite, ni fachos, ni machos !

Nous mènerons inlassablement le combat contre l'extrême-droite et les idées réactionnaires et sexistes !

Grenoble, le  3 mai 2013

 

Signatures en cours : Collectif Isérois LUCIDE / LUtte contre les IDées d'Extrême-droite  et

CNT UD38, SUD-SOLIDAIRES,  UNL, SOS RACISME, FNDIRP Isère, Ras l'Front Isère, PG 38, Alternative Libertaire, MJS, PAG 38, Alternatifs,  NPA, PRCF, PCOF, Gauche Unitaire, …



07/05/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres