Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Hongrie : en plus de la chasse aux roms, l'extrême droite veut faire des listes de juifs

Hongrie : en plus de la chasse aux roms, l'extrême droite veut faire des  listes de juifs

 

Le parti hongrois d'extrême-droite  JOBBIK, (16,70 % aux élections législatives d'avril 2010) est actif non seulement dans les intimidations et la chasse contre les Roms, (voir ici Paris Match),   mais développe aussi  un antisémitisme virulent.

Bien qu'il s'en défende, le Front National entretient des relations suivies avec le JOBBIK, en particulier par le biais du lyonnais (membre du Bureau national du FN)  Bruno Gollnisch et de ses amis à l'intérieur ou en marge du FN.  Le 23 octobre encore, Gollnisch était à Budapest, à la tribune d'un rassemblement du Jobbik, dont il était "l'invité d'honneur".

 

 

Dans la presse régionale ( L'UNION- L'Ardennais) on trouve des mises au point sans ambiguité sur ces relations avec les néonazis des ex- pays de l'Est .  Extrait : ".... Jobbik, dont Monsieur Gollnisch était récemment l'invité d'honneur, à l'occasion de la fête nationale hongroise en octobre dernier, dispose d'une milice para-militaire dénommée Garda Magyar, qui pousse assez loin le mimétisme avec les SA - SturmAbteilung ou Section d'Assaut - utilisées par ce farceur d'Adolf Hitler dans sa conquête du pouvoir… La panoplie nazi-like est largement utilisée, des tatouages aux casques type Stahlhelm - quand bien même cette protection date de 1916 - en passant par les défilés martiaux, avec flambeaux et tutti quanti. Le blason porté par la garde, en dépit d'une antériorité héraldique qui renvoie au IXe siècle, n'est autre que celui arboré en son temps par le parti des Croix-Fléchées, un tantinet nazifiant aussi......." Voir L'UNION, le 25 novembre 2012

 

Voir aussi Le Monde- Droites Extrêmes, janvier 2012 : Les relations ambigües du FN et du Jobbik hongrois

_____________________________________

 

 

L'HUMANITE, 27 novembre 2012 :

Hongrie : l'extrême droite veut une liste des juifs

 

 

Marton Gyongyosi, un dirigeant du Jobbik, parti national radical hongrois, a suscité une vague d'indignation dans son pays en demandant au gouvernement de dresser une liste de juifs représentant un "risque pour la sécurité nationale", y compris parmi les députés.

Responsable des questions diplomatiques au Jobbik, la troisième formation politique de Hongrie, Marton Gyongyosi juge une telle initiative nécessaire à la suite du conflit dans la bande de Gaza. Le  dirigeant d'extrême droite a réagi en déclarant devant le Parlement, selon une vidéo diffusée lundi soir sur le site internet du Jobbik : "Je sais que beaucoup de personnes d'ascendance hongroise vivent en Israël et que beaucoup de juifs israéliens vivent en Hongrie. Je pense qu'un tel conflit rend opportun un recensement des gens d'origine juive vivant ici, notamment au sein du Parlement hongrois et du gouvernement hongrois, qui, effectivement, constituent un risque pour la sécurité nationale en Hongrie".  ........Lire la suite sur le site de L'HUMA

 




28/11/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres