Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Marine Le Pen : la fausse amie des salariés (par VISA -Vigilances et Initiatives Syndicales Antifascistes)

VISA (Vigilances et Initiatives Syndicales Antifascistes), le 31 janvier 2013 :

 

Marine Le Pen : la fausse amie des salariés

Accord sur l’emploi du 11 Janvier 2013

Le FN avait besoin de reprendre une initiative plus ou moins spectaculaire, après les difficultés de positionnement tactique auxquelles se sont livrés récemment ses dirigeants, face aux manifestations contre le « Mariage pour tous ». Aussi avait-il besoin de réinvestir le terrain « social », ou plus exactement, celui du discours empreint de démagogie sociale.
L’Accord sur l’emploi, signé le 11 janvier 2013 par une partie des confédérations syndicales représentatives (CFDT, CFTC et CFE-CGC) – mais critiqué par d’autres (CGT, Solidaires, FSU, FO...) – et les organisations d’employeurs (MEDEF, CGPME, UPA), lui en fournit l’occasion. Depuis le 17 janvier, le parti d’extrême droite a mis en ligne sur son site une pétition contre cet accord, qualifié par Marine Le Pen de « déclaration de guerre aux salariés ». Bien qu’il n’appartienne pas à VISA, en tant que collectif unitaire qui s’adresse à tous les syndicalistes pour combattre ensemble l’extrême droite, de prendre position sur le contenu même de l’accord, il est de notre tâche d’analyser les buts poursuivis par le FN sur ce terrain.

 

Déconsidérer les syndicats en tant quel tels [....]

Critiquer les « gros », mais favoriser le « petit » capital [....]

Des projets réactionnaires [....]

 

Lire la suite de l'article sur le site de VISA ...

 



01/02/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres