Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Pseudo "Jour de colère", mais vraie manif de fachos-réacs (et FN), le 26 janvier à Paris

Qui se cache derrière la manifestation baptisée "Jour de colère", qui est annoncée pour le  26 janvier à Paris ?  Des groupes réacs et groupes fachos réunis, bien connus déjà, et qui s'affublent de diverses étiquettes et déguisements. Ainsi que le Front National, le parti-vitrine de l' extrême-droite. 

26 janvir 2013.jpgLe Huffington Post a réalisé un "Pearltrees" sur la nébuleuse « Jour de Colère » (cliquez ici pour  accéder aux détails)

 

Parmi ces mouvements, le "Printemps français", la nébuleuse des opposants les plus radicaux au mariage homosexuel qui réunit militants d’extrême droite, catholiques traditionalistes et identitaires.
Forte présence des obsédés islamophobes de "Résistance Républicaine", plus connu sous le nom de "Riposte (prétendument) Laïque" et de leurs grands amis identitaires. Cette même pseudo "Riposte Laique" qui est amie aussi des nationaux socialistes de 3ème Voie-Serge Ayoub, cf le meurtre de Clément Méric...   MISE A JOUR : finalement, après des conflits internes, les islamophobes de "Résistance Républicaine" ont décidé de ne pas se montrer dans cette manif : la proximité avec Dieudonné et ses fans les embarassait trop.

A la manoeuvre aussi, les catholiques intégristes de "Civitas," divers groupes anti-islam (comme le "Comité Lépante").

On aura également les anti-avortements comme ceux de "SOS Tout-Petits", regonflés par la régression mise en oeuvre par le gouvernement très à droite en Espagne et les lobbies catho / franquistes. 

 

Et on ajoute à tout ça une  forte tonalité et démagogie "antifiscaliste" .

Ainsi de prétendus  "Bonnets rouges" de plusieurs départements et vrais faux-nez des identitaires, (alors que le mouvement officiel des Bonnets rouges annonce ne pas participer à la manif) .
Et encore d’autres "collectifs" où l'on croise aussi bien des millitants umpistes que lepénistes ou identitaires,  opposés au “matraquage fiscal des patrons", opposés en réalité à toute redistribution des richesses et à toute solidarité sociale.

 

Soutien aussi de Dieudonné, s'alliant donc aux islamophobes,  dans une apparente contradiction :  la haine et le racisme, les idées les plus réactionnaires, partagés en commun, sont le ciment suffisant à l'ensemble des mouvances de l'extrême-droite. Il a en effet appelé ses fans à participer au rassemblement en partageant l’évènement sur sa page Facebook. On peut parier sans risque que son compère en démagogie antisémite et complotiste, Alain Soral,  de la bien mal nommée et bien trompeuse "Egalité et Réconciliation", autre officine fascistoïde, va entrer dans la danse.

MISE A JOUR : Ne pas oublier la participitation du "JRE/ Journée de Retrait de l'Ecole" de Farida Belghoul, qui s'est mise à rouler avec l'extrême-droite, et plus particulièrement Alain Soral et son groupe. Ce JRE a depuis defrayé les médias, avec ses folles intox , la  "rumeur sur le genre à l'école", dénonçant une Ecole sous l'emprise de Satan....  Voir Street Press =
Farida, avec ta Journée de Retrait de l'Ecole, tu es en train de trahir nos quartiers !

Les fascistes revendiqués de L'Oeuvre Française / Jeunesses Nationalistes ( Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac),  pourtant en principe "interdits" depuis  juillet, seront également de la partie. Eux ne craignent pas de s'afficher tout autant anti-juifs qu'anti-arabes, sans oublier d'autres détestations comme l'homophobie par ex....

Preuve de la présence des "dissous" de l'Oeuvre française / JN , en compagnie des FN et Cie : 
Photo
Nous serons présents.    Par : Alexandre Gabriac


On verra  sans doute aussi la participation de  divers  lepénistes et umpistes, plus ou moins déguisés eux aussi...

MISE A JOUR 1 =

Le FN du Vaucluse, la fédé de Marion Le Pen,  appelle ouvertement à cette manif  de toutes les extrêmes-droites. De plus, il se charge de la coordination des troupes FN : dans un billet datant du 18 décembre, on apprend que des responsables chargés de la comm' pour cette manif  ont déjà été nommés dans les sections départementales du FN en Saône-et-Loire, dans les Hauts-de-Seine, dans le Doubs, dans l’Allier, dans l’Oise, dans le Calvados, en Moselle, dans la Marne, en Seine-Maritime et même en Belgique. Depuis, la liste s'est certainement étoffée.

 

 


En attendant autres infos, voir le Huffington Post, 17 janvier 2014

Et surtout ce bon article de Slate.fr : Jour de colère: l'alliance des poussettes, des bonnets rouges et de la quenelle

A suivre aussi avec le groupe Facebook   100% anti-fn. Unis contre l'extrême-droite et ses alliés


MISE A JOUR 2
La Horde, "portail méchamment antifasciste", a repris cet article en y ajoutant cette introduction :

Ras l’Front Isère a publié un article (sur lequel nous nous sommes permis de faire quelques petits ajouts et modifications pour apporter les quelques précisions qui pouvaient manquer) autour de la manifestation du 26 janvier prochain à Paris, qui brasse large et devrait réunir la fine fleur de la réaction et du nationalisme français, dans un œcuménisme révélateur d’une volonté forte de former un front commun : islamophobes et antisémites main dans la main, solidaristes et ultralibéraux bras dessus bras dessous, « anti-système » et partis électoralistes, tous dans la rue contre l’égalité des droits ! Pas question en ce qui nous concerne de soutenir le gouvernement socialiste : mais notre colère est dirigée contre la violence et le racisme de l’État, contre l’arrogance et l’iniquité du système capitaliste, quand celle des nationalistes de tous poils rêve d’établir un ordre fondé sur la discrimination et l’exploitation.

 

MISE A JOUR 3

Le 3 février, le site La Télé-Libre  donne des infos supplémentaires sur la participation lepéniste à cette manif fascisante : 

".....  d’après Paul-Marie Couteaux, candidat du 6ème arrondissement de Paris pour les Municipales sous l’étiquette du Rassemblement Bleu Marine – Front National, c’est lui-même qui aurait conseillé à Béatrice Bourges, Présidente du Printemps Français, de lancer le mouvement « Jour de Colère ». Inquiétant, quand on voit qui y a assisté, mais surtout quand on entend certains des slogans scandés. Reportage.

Heureux évènement ?

 

Nous sommes fiers d’annoncer la naissance du « Jour de Colère », enfant légitime de Béatrice Bourges et – d’après notre interview – fruit de la liaison militante qu’elle entretient depuis plusieurs mois avec Paul-Marie Couteaux. Et c’est avec plaisir que ce dernier affirme que nombres de ses militants du CIEL, parti qu’il préside et qui fait parti du Rassemblement Bleu Marine au sein du Front National, militent également au Printemps Français, et inversement.

 

Même s’il faut rester vigilant avec les dires de Paul-Marie Couteaux, notamment après sa mémorable bourde dans un reportage de Canal+, notre interview du président du SIEL pourrait faire démentir les déclarations de Marine Le Pen le 30 janvier dernier au micro de France Inter. "



17/01/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 94 autres membres