Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Reims : Après une agression, le ras-le-bol des associations musulmanes

L'UNION-L'Ardennais, 10 juin 2013 :

Après une agression, le ras-le-bol des associations musulmanes

 

 

Les associations musulmanes se disent très inquiètes de « cette montée de l'islamophobie à Reims comme ailleurs en France ».

Les associations musulmanes se disent très inquiètes de « cette montée de l'islamophobie à Reims comme ailleurs en France ».


REIMS (Marne). Les femmes musulmanes se sentent de plus en plus rejetées par certains à Reims parce qu'elles sont voilées. Deux agressions ce week-end ont poussé les associations à se rassembler devant le commissariat.

C'EST sans aucun doute la répétition des actes anti-musulmans, des actes racistes, qui a fait qu'hier, une centaine de personnes membres ou proches d'associations musulmanes se sont regroupées devant les Compagnons du Devoir puis devant le commissariat de police, suite à l'agression d'une jeune femme.

 

Selon son beau-père, Ali, la femme voilée, turque, qui vit en France depuis dix ans, se rendait avec son mari en voiture à son travail, à 17 h 45. Rue Maldan, elle a été prise à partie par un jeune homme, qui aurait ensuite arraché son foulard en passant la main par la vitre. L'agresseur présumé se serait ensuite réfugié dans l'enceinte des Compagnons du Devoir, boulevard Charles-Arnould. Des jeunes de cet établissement rencontrés hier soir ont refusé d'en parler. « Il n'y a rien eu, ils se sont juste rassemblés devant, on ne sait pas pourquoi. » Des voisins ont rapidement vu un attroupement se former, avec toutes les associations musulmanes révulsées par cette nouvelle agression contre une femme voilée. « Ils étaient bien une centaine, et selon eux, le jeune aurait dit que la femme avait un déguisement de clown. »

 

Prise à partie

 

Selon Rachid, membre du comité 15 mars et liberté, « la jeune femme a d'abord été agressée verbalement. Il lui a dit ''ton déguisement, je l'aime pas, sale Arabe, retourne dans ton pays''. Nous sommes vraiment inquiets de cette montée de l'islamophobie. »

 

Rassemblés « par solidarité » devant le commissariat, les membres des associations musulmanes sont en colère car ils estiment que la police ne les a pas pris au sérieux : « Nous les avons appelés deux fois, ils sont venus une heure après, puis sont repartis, c'est une deuxième équipe qui est arrivée pour enfin nous écouter. Si cela avait été pris au sérieux tout de suite, ça pourrait être déjà réglé. »
Une autre agression a eu lieu dans la zone commerciale de Cormontreuil, samedi. « Ma femme était au volant de la voiture, quand elle a reçu de l'eau et des insultes, car elle porte un foulard. Cela se produit à chaque fois qu'elle sort, elle se fait insulter », nous explique son mari au téléphone.

L'association franco-turque, dont la jeune femme de 33 ans fait partie, devait porter plainte hier, tout comme l'Amcir, la CRCM et quelques autres associations. Il était trop tôt pour la police pour parler de cette affaire. « Nous ne sommes pas venus pour faire pression, mais pour que la justice fasse son travail », selon un membre d'une association musulmane.
Ali, le beau-père, comme tous les amis de la musulmane agressée, savent que la vie de cette dernière ne sera plus jamais comme avant. « Elle est obligée de passer par là pour son travail, mais aussi pour conduire les enfants à l'école. Comment va-t-elle faire ? »



19/06/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres