Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Solidaires et antifascistes : bulletin octobre 2015 de Ras L' Front / Grésivaudan (Isère)

Voici le numéro d'octobre 2015 du bulletin édité par le Comité Ras L' Front du Grésivaudan (Isère).

L'action de ce comité RLF est située entre les agglomérations de Grenoble et de Chambéry.

 

-> Télécharger  le bulletin

 

-> Pourquoi le triangle rouge, emblème de l'antifascisme ?

 

Grésivaudan oct  2015  page 1 A.png

 

SOLIDAIRES


triangle rouge pur.pngOui nous sommes solidaires de ces milliers de migrants qui fuient les  guerres, certaines initiées par nos gouvernants pour des considérations géostratégiques complexes.
Oui nous sommes solidaires de ces migrants qui fuient la misère de  leur pays ravagés par des plans d’ajustements structurels décidés par la Banque mondiale et le FMI.Oui nous sommes solidaires de ces migrants qui fuient les bouleversements climatiques générés par une croissance débridée. Oui nous sommes solidaires de ces hommes et femmes qui fuient les massacres, les viols, les tortures, les famines, la xénophobie.
Migrants, clandestins, sans papiers, réfugiés, peu nous importe leur nom, ils fuient pour sauver leur peau pour vivre !


On nous dit que l’on ne peut pas accueillir "toute la misère du monde". Mais celle-ci est la conséquence de politiques voulues délibérément par nos gouvernants qui ont déstabilisé le Moyen Orient et l’Afrique au nom d’intérêts qui ne sont pas ceux des peuples.
Conséquence du pillage des ressources, conséquence des cures  d’austérité toutes politiques qui enrichissent les riches et appauvrissent les pauvres.
Politiques qui visent à nous dresser les uns contre les autres. Contre l’étranger qui vient pour "les allocs", contre le chomeur "l’assisté",
contre celui qui pratique une autre religion (on ne sait jamais.)
Pourtant ce ne sont pas eux qui délocalisent nos usines, licencient, dérégulent le code du travail et les services publics. Là où il conviendrait de dénoncer et combattre la mondialisation capitaliste et ses effets nocifs on croit tout avoir dit quand on désigne un bouc émissaire.
Mais il ne s’agit pas de faire de l’angélisme, de nier le sentiment d’abandon et de désarroi des classes populaires et moyennnes face à la montée du chomage, du vécu d’insécurité d’un mal être qui se généralise.


Mais accuser "l’étranger"ou "l’immigré" ou" le chômeur", "le pauvre" de vivre à nos crochets est un discours démagogique et réducteur.
Depuis des décennies les politiques menées par nos gouvernants préparent le terrain à la droite la plus réactionnaire et à l’extrême droite. Si nous ne voulons pas d’une société repliée sur elle-même, vivre dans la peur de l’autre il nous faut se mobiliser (re)mettre la question sociale au coeur de nos pensées et actes politiques et travailler à la réappropriation de nos valeurs, celles des droits humains et des conquêtes sociales.

 

Qui sommes nous ? Comité du Grésivaudan de Ras L' Front / Réseau de Lutte contre le Fascisme. Notre comité du Grésivaudan existe depuis 1993.
Initialement, nous avons répondu à  "L'Appel de 250" personnalités qui alertaient contre les dangers de l’extrême droite.
Aujourd’hui nous pensons que le danger subsiste d’autant qu’il a franchi les bornes du seul Front National.

Nous contacter :   BP 11 Chapareillan 38530 --  rlf.gresivaudan@laposte.net

 

Nous luttons contre :


- Le racisme
- Le fascisme,
- Le sexisme,
- La xénophobie,
- L’homophobie,
- L’exclusion

Nous voulons :


- L’égalité des Droits Homme/Femme
Français/Immigrés
- L’arrêt des expulsions
du territoire,
et des logements

Nous soutenons et participons :

 


- RESF
- APARDAP
- Collectif soutien Roms,
- Collectif des Sans-papiers
- Planning Familial...

 

Grésivaudan oct  2015 Terre accueil 1.png

 

Grésivaudan oct  2015  page 3 A.png

 

Grésivaudan oct  2015  page 2 A.png


Grésivaudan oct  2015  page 4 A.png

 

ICI ET AILLEURS…….DANGER ! 

Nice, Toulon, Perpignan, Béziers, Marignane et  ... Le Touvet

 

La liste n’est peut-être pas complète bien que déjà trop longue.
Un peu partout sur les bords de la Méditerranée les stèles, plaques et hommages à l’OAS et à l’Algérie Française se multiplient, comme pour faire barrage à "l’invasion" maghrébine.
Un peu partout les protestations, pétitions, manifestations tentent (et parfois réussissent) d’interdire aux nostalgiques de la colonisation de faire l’apologie des actes terroristes de l’OAS.
Sur la commune de Le Touvet (Isère) Claude PIEGTS, activiste de l’OAS, assassin du commissaire GAVOURY à Alger en 1961 condanné à mort par un tribunal militaire, voit tous les ans ses anciens et nouveaux amis d’extrème droite se réunir sur sa tombe le premier dimanche du mois de juin.
Peu nous importe qu’ils viennent dire bonjour à un assassin,  mais ils en profitent pour vomir des discours caratérisés par l’apologie de la démarche terroriste et des attaques diffamatoires dirigées contre les plus hautes autorités de la République comme le rappelle le fils du Commissaire assassiné.

 

Alertés par ce dernier, en 2013, RLF Grésivaudan a pris l’initiative d’une réunion unitaire visant à protester (voir plus) contre ce rassemblement.

Au total, une bonne vingtaine d’associations de syndicats et de partis politiques se sont retrouvés le dimanche matin a faire face aux nostalgiques de l’OAS protégés par la gendarmerie en grand nombre.
C’était la première fois que les copains et copines de PIEGTS étaient obliges d’entendre notre seul mot d’ordre : "OAS ASSASSINS".
Depuis plus rien (nous passons sur les aléas et détails des circonvolutions préfectorales, communales).
Venons en a ce qu’il s’est passé en 2015 : RIEN! Les fachos étaient là ...pas nous!

 

Il faut dire qu’entre temps, M. GAVOURY et son association ont négocié la pose d’une plaque sur le monument aux morts de la commune honorant les victimes de l’OAS, laquelle plaque a d’ailleurs, comme par hasard, été déteriorée à la veille de la venue des nostalgiques !
De ce fait M GAVOURY s’est dit disposé a cesser de s’opposer aux manifestations des nostalgiques en renvoyant aux autorités administratives et judiciaires le soin de "surveiller".
Qui a surveillé? Qui a écouté les discours pro-OAS? Qui a fait quoi? Personne ne le saura jamais!


Et nous dans tout ce fatras, que faisons nous? Juin 2016, c’est dans 9 mois… va-t-on accoucher d’une réelle mobilisation après les régionales et avant les présidentielles ….suivez notre regard?!!?



29/10/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres