Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Pour ses listes, le FN enrôle des gens à leur insu et n'est pas regardant...

Le Front National  claironne sur les "596 listes" qu'il présente pour les municipales, cherchant à faire passer dans les médias l'idée qu'il serait un parti "normal" et représentatif,  qui n'aurait rien à voir avec le néofascisme ni l'extrême-droite.  

Mais quand on examine comment le FN a procédé pour constituer ses listes électorales, on s'aperçoit qu'il y a tromperie : cela va de l'abus de confiance, (souvent sur des personnes vulnérables)  au recours au vieux fond raciste et fasciste du parti lepéniste, en passant par la présentation de candidats de pure forme. 

 

La technique de la  fausse pétition

On présente   comme une "pétition pour la démocratie" ce qui est en réalité une déclaration officielle de candidature.
Ainsi, à Grand-Quevilly, en Seine-Maritime, où un retraité de Renault apprend par hasard qu'il figure sur la liste officielle des candidats Front National pour les élections municipales.

"Deux personnes sont venues chez moi il y a un mois, raconte-t-il. Elles m'ont demandé si je voulais bien signer un document afin qu'ils puissent se présenter à l'élection municipale. Nous sommes en démocratie, j'ai accepté. Ensuite, c'est un ami qui s'est étonné de me voir engagé avec le FN. J'ai alors compris la supercherie".  Voir Paris-Normandie

Ce retraité parvient alors à  joindre 15 autres prétendus "colistiers", qui s'aperçoivent à leur tour  être victimes de la même tromperie. Finalement,  ils seront 22 "candidats FN" sur 35 à déclarer avoir été abusés et à demander à la préfecture leur retrait de cette liste.  Comme ils sont une majorité, la préfecture invalide la liste FN.

Autres cas similaires en Seine-Maritime, où des personnes découvrent par hasard qu'elles se présentent aux élections pour le FN  : à Lillebonne et  à Harfleur, voir Paris-Normandie.    A Elbeuf encore, (France-Info) où le procureur à ouvert une enquête, après les protestations de  6 victimes. Mais dans ces cas-là,  les listes ne sont pas invalidées, car le code électoral ne prévoie cette mesure qu'en cas de demande  majoritaire des "colistiers".

- Même technique de la prétendue "pétition pour la démocratie" à Quimper , où un couple et leur fille sont stupéfaits de découvrir qu'ils sont "candidats" pour le FN ( voir Le Télégramme ).  

- Même procédé encore à Chalon-sur-Saône, où la préfecture a signalé à la Justice plusieurs cas de personnes déclarant avoir été trompées. Là aussi, le FN se défend en inventant des "pressions" venues de la préfecture. Suite à quoi le Préfet de Saône et Loire a déposé plainte contre le FN ( voir Info - Chalon )

- Pareil dans le Var, à Bandol, où une jeune femme porte plainte pour abus de confiance. 4 autres colistières affirment avoir été trompées par cette "technique de la pétition".

 

Le recrutement de personnes âgées et malades

- A Orléans, Bernard Vassort et sa femme Georgette ont tous deux 90 ans. Ils ont été inscrits de force par leur fille sur la liste FN de la ville d'Orléans (Loiret), explique La République du Centre (lien abonnés). Georgette Vassort souffre en outre de la maladie d'Alzheimer. Elle est hospitalisée dans un établissement de l'agglomération . Joint par téléphone, Bernard Vassort confirme qu'il ne souhaitait pas être candidat.  (France TV )

- Même cas à Montbéliard, où on signe à la place d'une personne hospitalisée (France 3

 

Dans de très nombreuses villes, le FN rechigne à dévoiler l'intégralité de ses listes. Il ne serait donc pas impossible qu'apparaissent de nouveaux cas de personnes découvrant avoir été enrôlée leur insu en tant que "candidats FN"....

Promesse de discrétion et démagogie

Pour les femmes, il est ainsi légal d'utiliser son nom de jeune fille pour se présenter devant les électeurs. Il est également possible, pour les hommes comme pour les femmes, de se faire appeler par son deuxième prénom sur les listes. Déguiser son identité, c'est ainsi la proposition formulée sur son blog en février par le secrétaire départemental du FN en Haute-Savoie, Dominique Martin.

Le responsable frontiste se défend de conseiller l'anonymat aux potentiels candidats du FN et explique que tout le monde utilise la même méthode : "C'est assez classique de tenter de rassurer les gens, et ce quelle que soit la couleur politique. Tous les partis font ça."

Cet important membre du Bureau National du FN, qui a été directeur de campagne de Marine Le Pen,  est d'ailleurs un théoricien de l'abus de confiance électoral et politique. Ainsi, en 2007, dans une formation destinée aux militants lepénistes, il donnait ces conseils pour séduire les "clients"  convoités par le FN : " être bien bien démago...." . Voir le détail des  conseils de cuisine frontiste dans Libération 

 

Le ratissage large 

Début octobre, un journaliste de la Voix du Nord (lien abonnés) a failli réussir à intégrer la liste Front national de Roubaix (Nord). Il a contacté la tête de liste par téléphone en expliquant qu'il répondait à l'appel à candidatures lancé sur le web.

Ravie, Françoise Coolzaet va l'accueillir à bras ouverts. Pour le rassurer, outre les possibilités d'anonymat, elle déclare notamment : "Que ce soit clair. Nous, on ne cherche pas de militants actifs. On veut juste des noms. Le plus important, ce sont les huit ou dix premiers, mais les autres, leur seule utilité est de nous permettre de constituer la liste et de nous présenter." A aucun moment Françoise Coolzaet ne pose de questions sur le parcours ou le profil de son potentiel colistier.

 Toujours pour faire nombre, on n'hésite pas au FN à mettre en avant, et même en tête de liste des candidats très jeunes, en mal de reconnaissance  : à Créteil,  , le prétendant à la mairie est âgé de 18 ans,  de même en Moselle. Dans le IIIè  arrondissement de Paris la tête de liste FN , 24 ans, est un ancien participant d'une émission de télé-réalité racoleuse ....

Déjà en 2011, pour les élections cantonales, le FN ne s'était pas montré exigeant sur la qualité de ses candidats.  Voir Rue 89 :  Cantonales : gamins ou papys, le FN pas chiant sur ses candidats

Le semblant de programme municipal que déclinent  ces candidats de façade est en fait reproduit à l'identique dans chaque ville , le même programme de pacotille : défense des petits commerçants, insécurité, installation de la vidéo-surveillance, contre le halal à l'école, mise sous surveillance des enseignants, suppression des subventions aux associations "communautaristes" ( çàd celles qui oeuvrent pour la citoyenneté au quotidien et contre le racisme) . En effet, les tracts et programmes municipaux des candidats FN  sont en réalité fournis clés en main par le siège, seul le titre avec l'en-tête de la liste change.

FN Voiron.png
FN Valreas.png
FN vienne.png

 

Derrière la vitrine, racisme et néofascisme

En Haute-Garonne, (voir ci-dessous, récent article de la Dépêche du Midi)  à Marseille, dans la Somme aussi, plusieurs candidats ont claqué la porte du FN : après avoir été un moment séduit par la vitrine médiatique bleu-marine, ils n'ont pu que constater que le racisme et la haine de l'autre sont le fond de la pensée lepéniste réelle. (voir Politis).

Dans Libération, en janvier 2014,  écoeuré, le responsable de la campagne de la candidate FN  Béatrice Roulleaud, à Meaux,   dévoile la réalité des arrirère-cuisines du FN :

"... J’ai honte d’appartenir à ce parti que je pensais javellisé alors que ce n’est pas le cas.  .... Le pire, c’était dans le porte-à-porte. J’ai vu comment elle faisait le recueil de signatures des gens, pour obtenir des colistiers. Elle a pris un candidat tellement ivre du matin au soir qu’il en oubliait son nom, un autre qui entend des voix !  ...    En réunion départementale, j’ai entendu des propos qui m’ont choqué. On ne parle pas de Copé mais de "Copelovici","ce gros fils de pute", j’entends aussi "Merci aux Roms, ces voleurs de ferraille". On est une trentaine. Quand j’entends ça, je lève les yeux, je cherche du regard quelqu’un qui penserait comme moi, je n’en vois aucun. Peut-être un qui baisse les yeux. Un hiérarque du bureau prend alors la parole pour dire : "Vous pouvez penser ce que vous voulez, mais ne le dites pas quand il y a du monde. ....  Je ne veux pas que le FN d’aujourd’hui soit l’Aube dorée [le parti néonazi grec] de demain. Le coup de Kärcher de Sarkozy, c’est au FN qu’il faut le passer...."

 

Conséquence, il arrive que certains candidats dérapent publiquement, comme Anne-Sophie Leclere, dans les Ardennes,  qui avait comparé sur sa page Facebook la ministre de la Justice, Christiane Taubira, à "un singe qui serait mieux dans un arbre qu'au gouvernement ". Comme  l'affaire a été connue publiquement, suite à un reportage télé, le FN a été contraint d l'exclure.

-  A Nevers, une colistière  affiche ses penchants  néonazis. Le FN local tente de se défendre en expliquant : "On n'a pas le temps de vérifier les 39 colistiers....  Je ne suis pas à l'abri de gens désorientés..." ( voir L'Express ) .

- A  Chateauroux,   les antifascistes font savoir qu' un candidat  arbore des tatouages nazis et promet l'exécution des musulmans. Après avoir tergiversé, le FN finit par l'écarter

- Dans le Haut-Rhin,  après les révélations parues dans la presse, le FN a dû se résoudre à se séparer d'un candidat qui ironisait sur l'occupation nazie.  " «Cela me servira de leçon, il y a des choses qu'on ne peut pas dire quand on est candidat»

 

Mais il arrive souvent que le FN assume sans complexe de présenter des candidats affichant leurs idées racistes ou fascistes

-  A Saint Quentin, où  comme ailleurs le FN propage la  "rumeur du 9-3" (selon laquelle des maires recevraient de l'argent pour accueillir  dans leur ville "des Noirs du 93") le responsable FN local explique tranquillement à la presse : "... Ce sont des personnes qui ne ressemblent pas à la population française ... Ils sont colorés."  (  Voir France 3 )

- A Paris, Elie Hatem, cadre de l'Action Française (monarchiste) , est tête de liste dans le IVè arrondissement. Il  se dit farouchement opposé à la République, souhaite que la France retourne à "ses valeurs éternelles" (çàd celles de Pétain, celles d'avant 1789)  et cela ne gêne pas du tout le FN ( voir Street Press ) .

- A Limoges, Vincent Gérard ,  est investi par le parti lepéniste, comme tête de liste qui plus est , malgré sa condamnation suite à une descente et une agression délibérée contre un bar dont la clientèle ne lui plaisait pas...  (voir ici )
- A Nantes, Christian Bouchet,  le candidat tête de liste du FN est un vieux routier des groupes d'extrême-droite les plus radicaux (voir Les Inrocks).
- A Béziers, le candidat "Bleu Marine", Robert Ménard, n'hésite pas à intégrer dans sa liste des militants du Bloc Identitaire, à l'islamophobie particulièrement forcenée.  (voir le Midi-Libre).
 
Voir aussi :
-------------------------------------------
 
La Dépêche, 10 mars 2014 :

Anciens militants du FN à Saint-Alban, ils témoignent : «Marine plus dangereuse que son père»

 

Devant leur maison de Saint Alban, une affiche du FN fraîchement collée monte la garde, comme un avertissement au couple Portheault. Nadia et Thierry avaient défrayé la chronique pour avoir rendu leur carte et dénoncé le racisme du parti. Le Front national a porté plainte contre eux. Et eux-mêmes sortent un livre, «Revenus du Front*», ce mercredi.

Pourquoi publier un ouvrage sur votre parcours au FN ?

Nadia. : Ce livre, c’est un peu comme une thérapie face à la trahison que nous avons vécue au Front National. On nous a accusés d’avoir été manipulés par l’UMP ou bien par des partis islamistes. Serge Laroze, le patron du FN31, a dit que nous étions «givrés». Tout ceci est complètement faux. Ce livre raconte notre évolution : comment nous sommes arrivés au parti de Marine Le Pen, quelles sont les personnes qui y gravitent et pourquoi nous avons voulu nous en éloigner. C’est aussi pour faire profiter à d’autres de notre expérience. De plus en plus de jeunes adhèrent à ce parti. Il faut qu’ils connaissent la vérité.

Le FN a porté plainte contre vous et vous êtes mis en examen devant le TGI de Toulouse…

Thierry : Il y a une autre image du FN, celle d’un parti très procédurier. Nous avons dit qu’il y avait au sein du Front National des militants qui tenaient des propos néonazis et fascistes et c’est pour ça que nous sommes mis en examen ! Nous nous préparons à ce procès mais notre avocat nous a dit que prouver qu’il y a des racistes au FN, ce n’est pas ce qui sera le plus difficile. Nous avons des témoignages d’anciens cadres du parti qui sont en notre faveur. Et nous ne sommes pas un cas isolé. Ailleurs en France, des militants sont exclus du parti pour les mêmes raisons.

Nadia, vous étiez chef de file Front National à Saint-Alban pour les municipales. N’avez-vous pas l’impression d’avoir été utilisée ?

Nadia : C’est sûr qu’à un moment, avec mes origines algériennes, je leur servais de faire-valoir pour ces élections. Mais nous, nous étions persuadés que le FN avait changé et que Marine Le Pen n’était pas comme son père. Nous avons milité pour la dédiabolisation du parti, mais le diable, en fait, on le rencontrait tous les jours. Nous sommes aussi en colère contre nous-même, d’avoir mis tant d’ardeur à militer, à manifester et à faire campagne sur les marchés, et d’avoir cru bien à tort que le FN avait changé.

Thierry : Le comble, c’est que nous allions dans le sens de la politique de Marine ! Nous avons fait des adhésions, et nous avons vu des modérés au FN, qui comme nous, pensaient que Marine était une alternative à la Droite à la Gauche, et qu’elle allait nous rassembler. Mais au final, c’est tout le contraire qui se passe. Marine Le Pen est plus dangereuse que son père.

Qu’espérez-vous de ce livre ?

Nadia : On veut que cette affaire se termine, mais nous ne sommes pas des manipulateurs. Nous ne voulons pas non plus laisser le champ libre au FN sur le terrain médiatique. Pour nous, le réveil est très douloureux car on s’était mis des œillères incroyables.

Thierry : De mon côté, j’ai envie de poursuivre la politique, mais une chose est sûre : plus jamais je ne voterai Front National…

«Revenus du Front, Deux anciens militants FN racontent», Grasset, mars 2014



09/03/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres