Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Vieux-Lyon : le collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite dénonce une nouvelle agression commise par les néofascistes

Lyon : le collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite dénonce une nouvelle agression commise par les néofascistes

NB 1 : L'extrême-droite a tenté de faire une contrefaçon du blog du Collectif de Vigilance 69.

Son vrai blog se trouve bien à cette adresse (sans aucun tiret dans la première partie de l'adresse URL ) : http://collectifvigilance69.over-blog.com

NB 2 : il existe peut-être encore une fausse page Facebook du Collectif Vigilance 69. En réalité, le C.V. 69 n'a ouvert aucune page sur facebook, à la date de ce 22 mars 2013

___________________________________

(photos et légendes ajoutées par RLF)

 

1) LYON-MAG, 21 mars 2013 :

Vieux-Lyon : le collectif de vigilance contre l’extrême-droite dénonce une agression aux cris de “Hooligans”

Vendredi dernier, cinq personnes d'une vingtaine d'années ont été violemment agressées près de la place Saint-Jean (Lyon 5e).

Elles ont été rouées de coups par une dizaine d'individus qui ont crié "Hooligans, hooligans". Deux des victimes ont dû être transportées à l'hôpital. L'une d'elles a reçu un coup de poing américain sur le crâne et une autre risque de perdre un œil. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale.

Le collectif de vigilance contre l'extrême-droite dénonce cette nouvelle agression "dans ce quartier qui devient le terrain de chasse de gangs d'extrême-droite". Il souligne que le mode opératoire "rappelle celui des agressions antisémites commises la veille du match Lyon/Tottenham (le 20 février dernier), celles perpétrées dans des bars du 7e arrondissement ou dans le quartier Saint-Jean/Vieux-Lyon".
Le collectif fait part de son inquiétude : "Faudra-t-il un mort pour qu'enfin la situation change dans le quartier ou plus globalement à Lyon ?". Il appelle donc à la mobilisation des habitants et commerçants du quartier "contre cette présence fasciste".

Salut nazis à Lyon.A droite en polo blanc, Alexandre Gabriac, conseiller régional, et leader des Jeunesses Nationalistes ( ouvertement pétainistes)

Photo d'illustration - LyonMag.com

 Lyon. Saluts nazis d'un groupe concurrent, le Bloc Identitaire

 

2) Collectif de Vigilance 69, 20 mars 2013 :

Faudra-t-il un mort dans le Vieux-Lyon?

Les mêmes scènes semblent se répéter inlassablement dans le quartier du Vieux-Lyon…

Ce week-end, une nouvelle agression s’est déroulée dans ce quartier qui devient le terrain de chasse de gangs d’extrême-droite toujours prêt à faire plus pour délimiter un territoire qu'ils considèrent comme leur appartenant.

Cinq personnes se sont faites lynchées alors qu’elles se promenaient aux alentours de la Place Saint Jean par un groupe importants d’individus armés aux cris de « Lyon Lyon Hooligans » ou encore de « Sieg Heil ».

Les conséquences sont graves pour les victimes puisque l’une d’elle risque de perdre la vue d’un œil.

Le mode opératoire rappelle celui des agressions antisémites commises la veille du match Lyon/Tottenham ou encore celles perpétrées dans des bars du 7ème arrondissement, ou plus généralement dans le quartier Saint-Jean/Vieux Lyon.

 

Alors cette répétitions de faits graves posent de nombreuses questions 

  • Pourquoi, alors que l’appartenance des agresseurs à la mouvance d’extrême-droite a été clairement identifiée par les autorités, a-t-on parlé de simple bagarre ? Pourquoi les agresseurs sont-ils qualifiés de hooligans et non de fascistes ? Les mots font-ils plus peur que les faits ?
  • Pourquoi la presse lyonnaise (à l'exception d'un site) habituellement si friande de faits divers, reste-t-elle aussi silencieuse face à cette énième agression ?
  • Doit-on s’habituer à de tels faits de violences ? Faut-il fermer les commerces à 20h, comme cela a été conseillé par les autorités le soir du match Lyon/Tottenham, pour éviter les blesséEs ?
  • A quand la prise en compte du ras-le-bol des habitantEs et commerçantEs du quartier ?
  • A quand une mobilisation des habitantEs et des commerçantEs du quartier ?
  • Faudra-t-il un mort pour qu’enfin, la situation change dans le quartier ou plus globalement à Lyon ?

Nous appelons donc les habitantEs et commerçantEs du quartier à se mobiliser contre cette présence fasciste et à nous faire connaître les faits dont ils/elles sont témoins ; et nous attendons toujours une prise de position claire et ferme des autorités publiques pour dénoncer la présence et les faits de violence de ces groupuscules d'extrême-droite.

 

Collectif 69 de Vigilance contre l'extrême-droite.   Contact : apa69@riseup.net

 

3) RUE89-LYON, 19 mars 2013 :

Dans le Vieux-Lyon, nouvelle agression aux cris de « hooligans, hooligans »

A Lyon, ce scénario est en train de devenir d’une affligeante banalité.

Ce vendredi 15 mars, cinq personnes d’une vingtaine d’années se sont faites agresser par une dizaine de personnes, à proximité de la place Saint-Jean, dans le quartier du Vieux-Lyon (5e).

Peu avant minuit, ces jeunes sortaient du domicile d’un de leurs amis et se rendaient à un concert quand un groupe leur est tombé dessus, aux cris de « hooligans, hooligans ». Ils ont été roués de coups.

De source policière, l’agression a duré cinq minutes. Les assaillants sont partis à l’arrivée de la police qui s’est d’abord « occupée des blessés ». Sur les cinq passants, deux ont été conduits à l’hôpital. L’un a eu le crâne ouvert par un coup de poing américain, l’autre a reçu un impact dans l’oeil.

L’un des parents d’une victime parle de « violence gratuite » :

« Ce sont cinq étudiants lambda sans aucune appartenance religieuse, ethnique ou politique particulière ».

Il n’y a eu aucune arrestation. Comme pour l’attaque contre des supporters anglais de Tottenham, l’enquête a été confiée à la sûreté départementale, signe que cette nouvelle affaire est prise au sérieux par la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Rhône .
Selon la police, il s’agit également d’une agression d’extrême droite. Ces dernières semaines, des bars de Lyon ont été la cible de violences semblables. Très souvent, les agresseurs criaient des slogans en se référant aux hooligans.

Les militants de groupuscules d’extrême droite radicale estiment que le quartier Saint-Jean serait leur « territoire ».

 



22/03/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres