Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Vincent Gérard , condamné pour violences, mais candidat Front National aux municipales de Limoges

"S’il est condamné, je pense qu’il ne devra plus rester [Secrétaire Départemental  du Front National de Haute-Vienne ] et devra être démis de ses fonctions."  dixit Marine Le Pen, en avril 2012 .

 

Condamné définitivement pour violences (4 mois de prison avec sursis) Vincent Gérard est pourtant toujours Secrétaire Départemental du FN de la Haute-Vienne.

De plus, il a été nommé tête de liste "Bleu Marine" pour les municipales de 2014 à Limoges !

 

Une agression délibérée :

Les faits s'étaient déroulés en avril 2012. A l'issue d'une réunion du FN, le chef départemental des lepénistes, se rend avec d'autres militants frontistes dans un bar très connu du centre de Limoges "parce que c’était un repère de « redskins » et de gens d’extrême gauche", selon un extrait d’audition lu à l’audience.

En fait, la clientèle du bar avait une allure et des idées qui ne convenaient pas à ces lepénistes... Voici ce que rapporte Le Figaro :

 

".... Selon un témoin interrogé par une correspondante de l'AFP, le groupe, dont l'un des membres était armé d'une batte de baseball, s'est mis à proférer "un flot de propos haineux". "Vous êtes tous des sales communistes ici et des petits bourgeois" a notamment lancé l'un d'entre eux, cité par ce témoin. "Ils ont dit clairement qu'ils étaient là pour 'casser de l'étudiant de gauche'", a expliqué à l'AFP le propriétaire du bar, Franck Biscarrat, précisant qu'un autre membre du groupe était muni d'une matraque télescopique. "Tous portaient la flamme tricolore du FN sur leur veste", a-t-il ajouté.
Alertée, la police, accueillie sur place par des coups, a finalement réussi à maîtriser l'homme à la batte alors que les trois autres membres du groupe s'enfuyaient, avant de revenir sur les lieux, une fois les policiers repartis, pour de nouvelles violences. "J'ai réussi à esquiver le coup de couteau que l'un d'entre eux (Vincent Gérard) essayait de me mettre dans le ventre et c'est à ce moment là qu'un autre m'a mis un coup au visage avec un gros câble électrique", a indiqué à l'AFP Franck Biscarrat. "

 

Par ailleurs, selon REFLEXes (voir note n°4), Vincent Gérard avait commencé sa carrière à l'extrême-droite dans des groupes de "rock" d'inspiration nénonazie...

Vincent Gérard sur l'estrade officielle du FN le 1er-Mai, en 2013.Vincent Gérard sur l’estrade officielle du FN le 1er-Mai, en 2013. © Reflexes

Voilà qui montre, une fois de plus, que derrière l'opération médiatico-électorale, le Front National, parti-vitrine de l'extrême droite, demeure complètement imprégné par le néofascisme et le racisme...

Voir aussi :

Ne vous faites pas lepéniser le cerveau ! Front National, dégage !

L’impossible ménage du Front National, par Mediapart



16/12/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres