Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

A Vienne, Le Pen danse la valse avec l'extrême-droite européenne

7sur7, 28 janvier 2012 :

Marine Le Pen danse la valse avec des néonazis

© ap

Alors que Marine Le Pen tente de dissocier le Front National avec l'extrême droite, la candidate à la prochaine élection présidentielle française va passer le week-end en Autriche et participer à un bal néonazis.

On ne se refait pas. Tel père, telle fille, serait-on tenté d'ajouter à la lecture de cette information révélée par L'Express. La candidate du Front National a répondu à l'invitation du FPÖ, le parti de feu Jorg Haider,  et de sa figure de proue Martin Graf, le vice-président du Parlement Autrichien.

Duel au sabre
À cette occasion, Marine Le Pen occupera son vendredi soir en assistant au bal d'Olympia, une corporation secrète "interdite aux juifs et aux femmes", dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes.  Une corporation qui, pour tuer le temps, a pour habitude de se retrouver dans les caves des beaux quartiers de Vienne et d'organiser des duels au sabre. Et comme toute société secrète, ses membres se reconnaissent entre eux "à la balafre qu'ils se doivent d'exhiber sur une joue", ajoute l'hebdomadaire.

C'est dans cette ambiance "conviviale" que Marine Le Pen va passer son vendredi soir, à l'occasion du bal traditionnel de cette corporation, où il est de tradition d'applaudir les tribuns négationnistes qui prennent la parole. "Ce bal fait la fierté de l'extrême-droite dans toute l'Europe, explique Heribert Schiedel, spécialiste du FPÖ.  Les participants s'y rencontrent et rentrent chez eux en disant partout: c'est génial que nous puissions nous retrouver dans un tel endroit!"  

Annexion
Marine Le Pen, qui tente par tous les moyens de briser l'image radicale de son parti, perpétue une tradition familiale, puisque son père fut l'invité d'honneur en 2008. Quant à l'autre figure du FN, Bruno Gollnisch, il a déjà eu l'occasion par deux fois de valser sur des airs de Strauss. Lors de ces réunions, la presse (interdite dans la salle) et les opposants se massent traditionnellement aux portes de la Holfburg, un palais qui donne sur la Heldenplatz, là où en 1938, Adolph Hitler prononça l'Anschluss. Tout un symbole. Et visiblement, en dépit de sa prétendue rupture avec les frasques paternelles, Marine Le Pen y tient.  (LS)

 

 

Romandie. com, 28 janvier 2012 :

Bal de l'extrême-droite européenne à Vienne: contre-manifestation

VIENNE - Un bal à Vienne de corporations estudiantines autrichiennes proches de l'extrême-droite, avec la participation de Marine Le Pen, candidate du Front national à l'élection présidentielle en France, a provoqué vendredi soir une contre-manifestation, tandis que les autorités ont mis en place un important dispositif policier.

Marine Le Pen, qui, comme elle l'a indiqué à l'AFP, séjourne pour la première fois de sa vie à Vienne, est l'invitée du bouillonnant dirigeant du parti populiste et d'extrême-droite FPÖ, Hans-Christian Strache, et cela au titre de l'Alliance européenne pour la Liberté (EAF), qui rassemble des formations populistes et d'extrême-droite.

Les autres dirigeants d'extrême-droite présents à Vienne sont notamment le député suédois Kent Ekeroth des Démocrates suédois, Philip Claeys du parti belge flamand Vlaams Belang, ainsi que des responsables du parti d'extrême-droite allemand NPD.

Au Parlement, Marine Le Pen a rencontré dans l'après-midi le 3e président de l'Assemblée nationale, Martin Graf (FPÖ), puis, après un dîner avec Hans-Christian Strache, elle s'est rendue au bal qui a lieu au Palais impérial d'hiver des Habsbourgs, la Hofburg, mais cela pour la dernière fois: la société de gestion du palais (Wiener Hofburg Kongresszentrum BetriebsGmbH), sous la pression des organisations de gauche, des syndicats, des écologistes de mouvements de la société civile et de la mairie sociale-démocrate de Vienne, a décidé de résilier pour 2013 le contrat permettant l'organisation du bal dans ce bâtiment chargé d'histoire.

Pour Hans-Christian Strache, cette décision est une capitulation devant le mobbing de la gauche et de la rue.

A l'extérieur du palais, plusieurs milliers de manifestants de gauche, d'extrême-gauche, écologistes, anti-racistes et de la société civile, dont plusieurs centaines étaient venus d'Allemagne, ont commencé à manifester à partir de 17 heures GMT.

En fin d'après-midi, les informaticiens pirates du mouvement Anonymous avaient réussi à parasiter le site internet des organisateurs du bal -- http://www.wkr.at -- en installant à l'écran leur logo: un poney bleu et l'emblème de l'Union soviétique, avec en fond musical l'hymne de l'URSS.

Un très important dispositif de plusieurs centaines de policiers, dont des unités arrivées en renfort à Vienne de cinq Etats régionaux, interdisent aux contre-manifestants toute approche de la Hofburg, tandis que des hélicoptères de la police patrouillent dans le ciel.

L'organisation du bal des corporations estudiantines (Wiener Korporationsring, WKR), dont c'est la 59e édition, avec 3.000 invités, fait depuis des années l'objet de vives controverses qui ont pris cette année encore plus d'ampleur parce que les organisateurs -- par ignorance ou provocation -- ont choisi le jour-anniversaire de la commémoration de l'Holocauste à l'encontre des juifs par les nazis et le 67e anniversaire de la libération du camp d'extermination nazi d'Auschwitz.

Le 19 janvier, la commission autrichienne de l'UNESCO, confrontée à un déluge de protestations, avait dû retirer l'ensemble des bals viennois de sa liste du patrimoine culturel, en raison de la présence du bal des corporations estudiantines d'extrême-droite sur la liste proposée.

 

Et  aussi :

L'EXPRESS, 27 janvier 2012 : Marine Le Pen valse à Vienne avec des pangermanistes

Le Monde, 28 janvier 2012 : Marine Le Pen, invitée d'honneur du bal de l'extrême-droite



28/01/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 130 autres membres