Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

"Affaire Engelmann" : échec du FN dans son procès contre la CGT

Comme d'habitude, le Front National  pratique l'intimidation médiatico-judiciaire. La baudruche se dégonfle souvent ...

NB :Le FN avait annoncé à grand fracas une autre plainte, contre Caroline Fourest et Fiammetta Venner, à cause de leur livre"Marine Le Pen" (à présent en édition de poche). L'audience judiciaire avait été fixée en février 2012. Le FN a demandé le report de l'audience, à juillet 2012, après les élections ....

 

Communiqué de la Fédération CGT des Services publics, 05 avril 2012 :


Affaire Engelmann : quand les « grands » avocats du Front national commettent des erreurs de débutants

Le tribunal de grande instance de Bobigny vient de rendre sa décision quant à la procédure entamée contre la Fédération CGT des Services publics et la CGT suite à la désaffiliation décidée en avril 2011 du syndicat des agents territoriaux de Nilvange, dirigé par Fabien Engelmann, candidat FN aux dernières élections cantonales.

En raison d’erreurs grossières de procédure, le TGI a purement et simplement prononcé la nullité des assignations engagées.

Le FN souhaitait faire de cette procédure une bataille emblématique. Pour cela, il avait chargé deux avocats de défendre les intérêts de Fabien Engelmann : le président du comité de soutien de Marine Le Pen, Gilbert Collard, flanqué de Wallerand de Saint Just, vice-président et trésorier du parti.

Le manque de professionnalisme de ces messieurs laisse à penser qu’une fois de plus, le FN cherchait avant tout à réaliser un énième coup d’éclat médiatique.

Pour notre part, parfaitement sereins quant au bien-fondé de nos décisions dans cette affaire, nous sommes toujours aussi déterminés à mener le combat contre les thèses liberticides et antisociales du Front national.

 

____________________

 

LE MONDE,  par Abel Mestre, 07.04.2012 :

La procédure du FN contre la CGT annulée pour "vice de procédure"

Le tribunal de grande instance de Bobigny a annulé, jeudi 5 avril, les assignations engagées par le Front national contre l'exclusion de la CGT de Fabien Engelmann. Ce dernier, alors secrétaire du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange (Moselle), avait été exclu du syndicat à cause de sa candidature sous les couleurs du FN aux élections cantonales.

Le FN, par la voix de ses avocats Gilbert Collard, président du comité de soutien de Marine Le Pen, et Wallerand de Saint-Just, trésorier du parti, avaient alors engagé une action pour "violation des libertés de pensée et d'expression".

Las ! En raison d'un vice de procédure, tout est à recommencer pour le Front national. "Nous allons réassigner, ce n'est que partie remise", assure Me de Saint-Just pour qui la décision du tribunal est "politique". "Cela me scandalise ! C'est le signe de la politisation de la justice !", continue-t-il. De son côté, la CGT, se dit "confiante" dans l'issue de cette future action. Et prend avec moquerie l'annulation de la procédure : "Ces erreurs grossières, c'est étonnant pour de grands professionnels comme eux", lâche, ironique, Baptiste Talbot, secrétaire général de la CGT des services publics.



08/04/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres