Après Strasbourg et Chambéry, manifestation à Lyon contre les néfascistes de "Bastion Social". A Angers et Aix aussi. - Vigilances Isère Antifascisme -

Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Après Strasbourg et Chambéry, manifestation à Lyon contre les néfascistes de "Bastion Social". A Angers et Aix aussi.

   Manifestations unitaires antifascistes et antiracistes,  samedi 24 février à Angers et à Aix. A Lyon, ce sera samedi 3 mars.

   Contre l'implantation des néofascistes, des manifestations importantes se sont déjà tenues à  Strasbourg et Chambéry....

 

   Malgré ses tentatives  pour  se  donner une allure "dédiabolisée", le Front National traverse actuellement un trou d'air. 

D'autres mouvances  de l'extrême-droite, qui  elles ne craignent pas du tout d'afficher ouvertement leurs  racines fascisantes, en profitent pour occuper le terrain.

   C'est ainsi qu'on les voit mettre en oeuvre une stratégie d'implantation locale en ouvrant des lieux comme "Bastion social" (à Chambéry, à Lyon, à Strasbourg, à Aix-en-Provence, à Angers...)

Du  "social" où l'on prétend, pour la presse,  vouloir pratiquer du caritatif.

Mais  attention ! il s'agit de  caritatif ethnique, réservé aux "français de souche". "Notre combat est avant tout racial", expliquent ces néofascistes.

Bref,  du "social"    qui est en réalité très "social-nationaliste" ou "national-socialiste" en version hitlérienne.

Thibault Chambé 1.png
Ils s'inspirent, entre autres,  des italiens de Casapound.

Le savoyard Thibault Barge, un des dirigeants des catho-fachos de CIVITAS, sur sa seconde page facebook sous pseudonyme, lève toute ambiguÏté : "Le fascisme c’est fonder des villes, assainir des terres, porter un projet de civilisation. C’est concevoir l’existence comme une lutte et une conquête, sans ressentiments. C’est faire don de soi aux camarades, à sa nation, à son idéal, jusqu’au sacrifice extrême. Oui être fasciste c’est tout cela avec, en plus, un style, une idée de l’esthétique, un goût pour le décorum. C’est être élégant et souriant jusqu’à l’échafaud et au-delà. »

    A noter que  le Bastion Social reçoit le soutien affirmé de  cadres nationaux du FN ( son vice-président, Jean-François Jalkh, le sénateur FN  de Marseille Stéphane Ravier,  l'ex-Gudard  et très très intime de Le Pen-Marine Frédéric Chatillon. Voir leurs messages  twitter sur La Horde.

 

« Bastion social » : le GUD change de costume et inaugure un nouveau local dans le Vieux Lyon (Rue89-Lyon)

Le GUD change de nom et a adopté celui de Bastion social, depuis cet automne. Le mouvement ambitionne, cette fois-ci, de fédérer les différents groupuscules nationalistes à l’échelle de l’Hexagone, avec Lyon comme base.

 

Violences, hooliganisme et FN au coeur du Bastion Social Strasbourg (Rue89-Stasbourg)

Le Bastion Social Strasbourg se présente comme une association identitaire sans histoire, mais ses membres fondateurs ont un passé au GUD, au FN et au sein du hooliganisme strasbourgeois.

 

* Edelweiss, ces néonazis qui font dans le "social"  (Le Point, juin 2017, article payant)

 

LYON, manifestation unitaire  contre  l'implantation de l'extrême-droite,

samedi 3 mars 2018, 14H, place des Terreaux

 

manif-anti-pavillon-noir-03-2018-442x625.pngLe samedi 13 janvier 2018 à 17h a ouvert au 73 quai Pierre Scize dans le 5ème arrondissement un local “associatif” appelé le Pavillon Noir.
Ce local est géré par un groupuscule, le Bastion Social.

Le Bastion social est la nouvelle dénomination choisie par le GUD qui est un mouvement d’extrême-droite radical existant depuis la fin des années 1960. 

Le Gud est connu pour sa violence de rue et ses liens avérés avec le milieu néo-nazi. Nombreux de ses militants sont passés par la case prison (ou le sont encore) pour des agressions racistes, lgbtphobes* ou envers des militants dits de gauche.

 

Ce mouvement (Bastion Social) crée il y a quelques mois a choisi comme modèle le parti néo-nazi grec Aube Dorée mais aussi la “Casa Pound” italienne. La Casa Pound Italienne est un groupe politique néo-fasciste qui se réclame ouvertement de l’idéologie et de l’histoire du fascisme.

Son idéologie raciste peut se résumer ainsi : venir en aide uniquement aux italiens d’origine italienne en les opposant aux personnes immigrées qu’ils-elles soient depuis plusieurs générations sur le territoire. Comme tout mouvement fasciste, cette politique discriminatoire s’accompagne d’agressions multiples.

 

Il n’est pas possible de rester sans réaction face à l’ouverture de ce nouveau lieu public tenu par l’extrême-droite radicale lyonnaise.
En effet, d’autres locaux et commerces gérés par d’autres groupuscules (Génération Identitaire par exemple) sont déjà ouverts notamment dans le 5ème arrondissement.

Ces lieux font régner dans le quartier une ambiance délétère pour les habitant-e-s et les commerçant-e-s.

L’ouverture de ce local “Le Pavillon Noir” ne fera que renforcer cette situation et multipliera les agressions contre les personnes ne correspondant pas à leur vision raciste, sexiste, lgbtphobe…

Des voix se font entendre dans le 5ème arrondissement pour dénoncer ces exactions qui pèsent sur le quartier.

Nous devons être solidaires et agir dès aujourd’hui pour faire fermer ce local qui accueillera la frange lyonnaise néo-nazie.

Signataires de l’appel : Coordination des Groupes Anarchistes, YDG, Jeune Garde, JC Lyon, CNT, Solidaires Etudiant-e-s, Lesbian and Gay Pride Lyon, Pink Bloc Lyon, Unité Communiste de Lyon, Alternative Libertaire Lyon, CGT Educ’Action, CGT Vinatier, Sud Education, CGT Jeunes 69, Unité2Classe, Collectif Vigilance 69 – Agir pour l’égalité, Attac, CSPG, COVRA, Ensemble !69, EELV, FSU, HES, LDH, Planning Familial, NPA, PCF, PG, Ras l’front, Réseau des MJC de Lyon, UNEF…

 

 

Angers : fermons le local fasciste de l’avenue Pasteur !

Manifestation samedi 28 février, départ Bourse du Travail, 15H

Angers flyer  24-fev-2018-min.png Voir La Horde

 

(............)

Fascinée par le mouvement néofasciste italien Casapound, dont un des membres dernièrement en Italie a tiré sur cinq personnes parce qu’elles étaient noires, la bande a décidé de transformer cet appartement en « bar associatif ». Il est plus exact de parler d’un bar clandestin. Ce petit musée des horreurs a été baptisé « Alvarium » (la ruche) et a été inauguré en catimini fin janvier. Disposer d’un lieu de sociabilité est pour eux un enjeu crucial afin de garantir leur recrutement et amplifier leur capacité de nuisance. Nous ne pouvons accepter une telle menace tapie aux marges d’un quartier populaire. Déjà des agressions verbales à caractères racistes ont eu lieu contre des habitant·e·s du quartier.  (.....)

C’en est trop. La riposte est déjà engagée. Si les autorités s’accommodent d’un tel local et fuient une fois de plus leurs responsabilités il n’en est pas de même du mouvement social, syndical et associatif. Nous prenons les choses en main et avons engagé des actions dans de nombreuses directions en vue de la fermeture rapide de l’Alvarium. Pour marquer notre détermination une manifestation s’impose. Nous comptons sur votre présence parce que, loin des clichés, l’antifascisme c’est l’affaire de tou·te·s.

 

Pas de fascistes dans nos quartiers, pas de quartier pour les fascistes ! Fermeture de L’Alvarium !

Premiers signataires : Alternative Libertaire 49, Le Cercle, Le Cri des Caves, Coordination Pas Sans Nous 49, Collectif Émancipation, CNT 49, Collectif de Soutien Aux Sans-Papiers 49, France Insoumise 49, FSU 49, Jeunes Communistes 49, Nouveau Parti Anticapitaliste 49, Nuit Debout Angers, Réseau Angevin Antifasciste, Rudy’s Back, UNEF Angers, Union Syndicale Solidaires 49, des individu·e·s,

 

 

Aix-en Provence : Fermeture du local néofasciste "Bastion Social"! 

Manifestation antifasciste unitaire, samedi  24 février

Ci-dessous, La Provence : Les néofascistes aixois construisent leur "Bastide"

 

Politique - Les néofascistes aixois construisent leur BastideLes Jeunes communistes étaient réunis samedi devant la mairie contre l’implantation de ce groupuscule identitaire. Un appel collectif à manifester le 24 février vient d’être lancé par le PS, la France insoumise, le Parti occitan ainsi que des associations de défense des droits de l’homme et des organisations syndicales.

 

À Lyon, ils l'ont appelé "Le Pavillon noir". À Strasbourg, son nom est "L'Arcadia". À Chambéry, où l'inauguration s'est faite le 3 février dernier sous la protection de 200 CRS, c'est "L'Edelweiss". À Aix, la quatrième section locale des ultras du Bastion social se nomme "La Bastide".

[..............]

 

Aix-en-provence : Pour la fermeture du local « bastion social »

La Horde

Depuis plusieurs années des factions d’extrême droite n’hésitent pas à hurler des injures racistes, xénophobes et antisémites ni à faire le coup de poing sur les places et dans les rues d’Aix. A plusieurs reprises elles ont violemment troublé des rassemblements de citoyens, s’en sont pris à des organisations politiques (le PCF, la Jeunesse communiste, le PS…), ont menacé d’incendie un collège, et ont agressé, parfois physiquement, des militants ou responsables politiques. L’Action Française distribue place de la Rotonde une revue interdite depuis la Libération.

[....................]

Aixois, aixoises, barrons la route à l’extrême-droite,
nous ne laisserons pas se banaliser des idées nauséabondes et antihumanistes.

Rassemblement Place bellegarde
à Aix-en-Provence
Samedi 24 février à 11 h 00

Signataires : Aix Solidarité, Section aixoise de l’ARAC, ATMF, ATTAC, CFDT, CGT, Les Déconnomistes, EELV Pays d’Aix, Ensemble !, Comité de liaison aixois de la FCPE, FSU, Génération·s Comité d’Aix-en-Provence, La France insoumise, LDH, MJS, Osez le féminisme ! 13, Partit occitan, PCF, PS, Résister Aujourd’hui, Solidaires 13, VISA 13



14/02/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres