Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

De l'extrême-droite infiltrée parmi les "gilets jaunes", à Paris, en Savoie, à Toulouse, ... (infos avec La Horde et d'autres)

Bien sûr, nous ne reprendrons nullement à notre compte la propagande gouvernementale, et en particulier, celle de Castaner, ministre de l'Intérieur, qui voudrait qu'on assimile purement et simplement les inquiétudes  et colères exprimées autour des "gilets jaunes"  à , selon les propres mots de Castaner,  "un retour de la peste brune".
L'extrême-droite est cependant belle et bien présente, et  nos infos ne reposent aucunement sur les déclarations fantaisistes des communicants gouvernementaux et de l'Intérieur.
Ces infos-là proviennent d'infos très précises de réseaux de veilles antifascistes amis.
Qu'on soutienne ce mouvement social de près ou avec plus de critique, il faut à tous et toutes être très très vigilants, très observateurs, afin de détecter et contrecarrer  les infiltration physiques et idéologiques, réellement dangereuses, de l'extrême-droite.

 

Voir aussi Le Parisien, 28 novembre : On a épluché les profils Facebook des porte-parole des Gilets jaunes

Voir  aussi  Paris-Luttes Info, 2 décembre :  Paris : le nazi Yvan Benedetti a été viré du rassemblement des gilets jaunes samedi après midi

Libération, 1er décembre :  Gilets jaunes : à Paris, groupuscules nationalistes et d’extrême droite s’affichent

 

1) Article du site d'infos et veilles antifascistes  La HORDE : très documenté, très visuel : l'infiltration de militants 100% fascistes, avec leurs CV instructifs,  dans la manif aux Champs-Elysées à Paris samedi 24 Nov. 

Nous reprendrons ici  seulement l'intro  et la conclusion de la Horde... et quelques unes des photos de la Horde...(consulter leur article complet !)

2)  Observations  par un ami en Savoie et Haute-Savoie,  faites parmi les  "gilets jaunes".

3) A  Toulouse, observations et infos de Union Antifasciste Toulousaine... (communiqué publié sur facebook)

4)  Un site savoyard,  site nazi , suprémaciste blanc, hyper-raciste ( le titre général du blog parle, en anglais  codé, de "Sainte Guerre Raciale") appelle à associer  la révolte des "Blancs" (sic !)  et lutte contre les taxes et les immigrés, contre les "youtres" (sic !),  et à défendre "la race blanche" (sic).  Extraits ci-dessous :

 

JUSTE DES BLANCS !

En province on n'a vu que des BLANCS parmi les gilets jaunes.
Pas de bougnoule !
Pas de nègre !
Pas de chinetoque !
Et encore moins de youtres.

gilets-jaunes-fafs-bandrole migrants RAHOWA.jpg

Les manifestations populaires du 24 novembre ont été un succès. Le gouffre entre les (((élites mondialisées))) et les Blancs sommés de payer toujours plus de taxes pour financer le grand remplacement s'est encore creusé !  Pour nos ennemis (les juifs et les enjuivés) être de Race Blanche c'est faire partie de l'ultra-droite !

 

 

 

Mais voici  appels à amplifier la colère et les revendications,  et totalement démarqués des idées et infiltrations de l'extrme-droite :

 

5) Le point de vue du Comité Justice pour Adama Traoré, qui appelle à se joindre au mouvement des "gilets jaunes"  samedi 1er décembre  (mais pas aux Champs-Elysées, mais à la gare St. Lazare)  et en combattant le racisme-fascisme  qui s'y incruste.

6) Le   DAL (Droit au Logement) publie un communiqué commençant par : "Gilets jaunes, une colère légitime . Taxer les riches et les profits, pas les habitants !  Baisse des loyers, hausse des APL, réquisition des logements vides !"

Le DAL termine par :  Droit Au Logement qui est déjà présent dans certaines villes aux cotés de gilets jaunes, appelle à manifester samedi 1er décembre :

  • En soutien aux habitants des taudis de Marseille et les victimes des effondrements et des évacuations qui marchent samedi 1er décembre pour leurs droits
  • Pour la baisse des loyers et des taxes sur les produits de base, pour taxer les grands pollueurs, les profits et la spéculation, rétablir l’ISF, appliquer la loi de réquisition, financer le logement social, mettre fin aux expulsions …  
  • En soutien aux associations et syndicats de chômeurs qui comme chaque année marchent le 1ersamedi de décembre.

 7) En Isere, appel unitaire pour une manif samedi  1er décembre à Grenoble 14h , par syndicats FSU, CGT, SOLIDAIRES, mais aussi du Front Social Grenoble , PCF, Ensemble, France Insoumise, NPA, ATTAC : 

"Un vent de colère souffle dans notre département comme dans tout le pays... ...

..... L'urgence sociale et écologique sont indissociables  .....

...Avec les précaires, les privé(e)s d'emploi, français(es)/ immigrés(es), Tous et Toutes Uni(e)s ! .....

 

-----------------------  1  ------------------------------

 

La Horde, 22 novembre 2018 :

Paris : des antisémites sous les gilets jaunes

Parmi les « gilets jaunes » présents à Paris pour « tout bloquer » samedi dernier, une belle brochette de nationalistes et d’antisémites notoires, qui comptent bien récidiver samedi prochain…

Pas facile d’avoir un avis tranché et définitif sur le mouvement des « gilets jaunes », qui s’est exprimé pour la première fois samedi dernier. Certains, comme Jean-Pierre Anselme, veulent y voir « un mouvement d’ampleur, qui mobilise une large fraction des classes populaires les plus meurtries par les politiques gouvernementales néolibérales », dont les tentatives de récupération de la part de leaders nationalistes « n’atteste en rien de sa prétendue “nature” d’extrême droite ».

gilets-jaunes-fafs-paris-min 1.png

D’autres, au contraire, comme nos camarades désabusé·es de Haute-Savoie, jugent ce mouvement plus sévèrement : « Sans perspectives révolutionnaires, les masses populaires qui cherchent la rébellion contre la morosité périurbaine se retrouvent prises dans les mailles du populisme, renforçant ainsi l’avancée du fascisme. »

 

gabriac-dieudo-gilets-jaunes-544x625.png

En haut, à gauche : Alexandre Gabriac, le "célèbre" chef fasciste rhône-alpins et  à droite ... = Dieudonné.
En bas, le groupe fasciste "Parti De la France" ....

gilets-jaunes-gaulois-1.jpgDes gilets jaunes en “gaulois” en colère…

 

Pour notre part, c’est plutôt avec scepticisme que nous observons ce mouvement, car sa revendication « franchouillarde » (la référence aux « Gaulois »), son anti-fiscalisme primaire (quid de la redistribution des richesses ?), et plus largement sa vacuité idéologique le rende plus facilement perméable aux idées d’extrême droite qu’à nos propositions d’émancipation sociale et de solidarité de classe, quelque soit la nationalité. L’avenir jugera, mais d’expérience, on sait que ce genre de mouvement spontané, n’ayant pour seule revendication que de « faire entendre le peuple » sans préciser ce qu’il a à dire, est soit voué à disparaître rapidement, soit à finir dans les filets des populistes professionnels, qui sont déjà à l’affût.

[........]

Ce qu’on peut en conclure…

On imagine bien que les quelques dizaines de “gilets jaunes” qui suivaient les sinistres personnages ci-dessus samedi dernier ne partagent pas forcément leur antisémitisme, ni même ont la moindre idée de qui ils étaient. Et c’est bien le problème : car quand on ne sait pas vraiment où on va, on risque bien de suivre n’importe qui, et la petite expérience activiste de certains des militants cités pourraient bien suffire à en faire des leaders… Alors que les “gilets jaunes” se sont donnés rendez-vous à Paris le week-end prochain, Jamet et ses amis ont d’ors et déjà annoncé qu’ils seront de la partie : maintenant que leur parcours politique est connu, espérons davantage de discernement parmi celles et ceux qui voudront exprimer leur “ras-le-bol” le week-end prochain.

 

 

-----------------  2  ----------------------

 

Une petite analyse de notre camarade V. sur l'infiltration des différents groupes de fachos dans les gilets jaunes en Savoie.

Après un rapide tour des réseaux sociaux et une petite escapade sur la piste cyclable non loin des blocages, je peux dire que les fachos ont bien investit la mouvement à Chambéry :
- Rassemblement National : présence de Marie DAUCHY (conseillère régionale) et Brice BERNARD (responsable départemental) sur le blocage de Chamnord hier après-midi.
- Clan la Montagne : David BERTON (ancien responsable RN) présent le matin au péage de Chignin puis l’après-midi à Chamnord.
- Bastion Social : présent le soir et la nuit sur le blocage de Chamnord au cri de : « On est chez nous ! On est chez nous ! ». De retour aujourd’hui.
- Civitas : présent hier et aujourd’hui sur le péage de la Motte Servolex puis Chamnord avec drapeau et présence d’Alexandre GABRIAC. Sur l’opération escargot entre Aix les Bains et Chambéry hier, sa voiture est juste derrière le tracteur de tête.
- Policiers en colère (pseudo syndicat de Police bien bien à droite) : apparemment présent sur le rassemblement d’Aix les Bains. Une minute de silence a été observé hier sur le blocage de Chambéry pour une de leur porte parole qui s’est suicidé récemment avec son arme de service.
 
---------------------   3   --------------------

COMMUNIQUÉ UNION ANTIFASCISTE TOULOUSAINE :

 L'IMPLICATION LOCALE DE L'EXTREME-DROITE DANS LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNES

 

Quoi qu'on pense des gilets jaunes, il nous a paru important de vous en tenir informé.e.s ; en particulier pour ceux et celles qui participent à ce mouvement et qui n'ont sincèrement pas envie qu'il soit récupéré par l'extrême-droite.

Localement, le cas le plus préoccupant est bien celui de Benjamin Cauchy, auto-proclamé leader Toulouse et Haute-Garonne du mouvement Gilets Jaunes. Cadre commercial de Groupama, il est très à l'aise face aux journalistes des grands groupes. Ne nous y trompons pas, c'est un politicien et probablement un militant d'extrême-droite : très actif dans le syndicat UNI étant jeune, il a eu un mandat local pour l'UMP et est désormais un sincère soutien du parti "Debout la France". D'après une source policière de France 3, il serait en lien avec le groupuscule nationaliste local, l'UCODEL, dont certains de leur membres ont été condamnés pour l'incendie de la mosquée de Colomiers.
Il semble qu'il soit déjà remis en cause sur les barrages. Dans l'intêret d'un mouvement qui veut s'écarter des partis politiques, cela doit continuer, s'intensifier. Que tout le monde prenne bien conscience de sa soif de pouvoir (mal) dissimulée, de sa volonté de diriger ce mouvement.

Nous tenions aussi à vous informer que le petit groupe ayant bloqué vendredi, pendant quelques heures le centre des impôts à Rangueil était majoritairement constitué de militant.e.s identitaires. Ce même mouvement politique qui faisaient le coup de poing à Toulouse il y a quelques années et qui avaient gravement blessé un étudiant chilien.
"Infos Toulouse", qui a couvert leur blocage, est justement le média local de l'extrême-droite, outil de propagande centré sur leur petit milieu, ses idées et ses militant.e.s.
Ces militant.e.s s'impliquent dans le mouvement dans le but notamment de le faire basculer en un mouvement profondément raciste, afin que des milices fascistes s'organisent (comme les pro-barrages de Sivens) et qu'elles soient sous le commandement des leaders d'extrême-droite.

Fort.e.s de ces informations, il en va maintenant de la responsabilité collective de ne pas laisser ce mouvement être récupéré, pollué par l'extrême-droite.

Un article de france 3 sur l'implication du FN et de DLF en Occitanie : https://france3-regions.francetvinfo.fr/…/occitanie-presenc…

Sur Benjamin Cauchy :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/…/occitanie-presenc…
https://iaata.info/Gilets-jaunes-Cauchy-bruns-2874.html

Sur l'UCODEL :
https://antiractolosa.noblogs.org/…/2016.04.05-Pas-de-conce…

 

 

------------------   5    ----------------------

 

Le Comité Adama appelle à manifester samedi 1er décembre aux cotés des gilets jaunes (Paris Gare St Lazare) 


Les quartiers populaires sont confrontés aux mêmes problématiques sociales que les territoires ruraux ou périurbain - dits "périphériques" - touchés par la politique ultra libérale de Macron.

Nous aussi nous habitons des territoires enclavés, même à proximité des grands centres urbains.
Nous aussi, habitant.es des quartiers populaires, nous travaillons le plus souvent dans les secteurs les plus précaires pour des salaires de misère.
Nous aussi nous devons parfois faire plusieurs heures de voiture pour nous rendre sur nos lieux de travail : dans des usines, dans des entrepôts, dans le nettoyage industriel ou encore dans le secteur de la sécurité. Pour beaucoup parmi nous, c'est aussi le chômage, qui atteint 40% dans certains quartiers.

À ces inégalités sociales, s'ajoutent le racisme, les humiliations quotidiennes et les violences policières.

Violences policières auxquelles les gilets jaunes sont aussi confrontés aujourd'hui à leur tour.

Après celui contre la loi Travail, c'est maintenant le mouvement des gilets jaunes qui connait cette répression.

Ne laissons pas le terrain à l'extrême-droite, et réaffirmons nos positions contre le racisme à l'intérieur du mouvement des gilets jaunes.
Faisons alliance à égalité, avec nos spécificités, contre le régime Macron qui détruit nos vies, et qui nous laisse agoniser chaque fin de mois pour parvenir à nourrir nos familles.
Nous appelons tous les habitant.es des quartiers populaires à venir massivement se battre pour leur dignité le samedi 1er décembre. Comme le font les habitants de La Réunion qui nous ont montré la voie.

Avec le soutien de l'Action Antifasciste Paris-Banlieue, Plateforme d'enquête militante.

 

--------------------   7 ) EN ISERE   --------------------

 

 

syndicats isere 1 decembre 2018 Recto.png

syndicats isere 1 decembre 2018  verso.png



28/11/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres