Déchaînement antisémite contre l'avocat grenoblois Denis Dreyfus : RLF indigné - Vigilances Isère Antifascisme -

Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Déchaînement antisémite contre l'avocat grenoblois Denis Dreyfus : RLF indigné

Déchaînement antisémite contre l'avocat grenoblois Denis Dreyfus  :  RLF indigné

Communiqué de RLF Isère, contacts : https://www.isere-antifascisme.org/contact  ou rlfvoiron38@no-log.org

Un site internet aux références nazies assumées,  au racisme habituel et démentiel, déjà trop connu et qui ose se nommer "democratie participative", s'en prend à l'avocat grenoblois Denis Dreyfus, dans une publication datée du dimanche 12 août 2018, avec un antisémitisme débridé et  très violent.
 
RLF Isère (Réseau de Lutte contre le Fascisme, ex Ras L' Front) apporte son soutien à Maître Dreyfus.
 
S'exprimant au nom de la famille d'Adrien Pérez, poignardé devant une discothèque à Meylan, Denis Dreyfus avait récusé dans les médias la récupération politique et les incitations au racisme orchestrées par les Identitaires.
Ceux-ci, (sans doute venus en force de leur bastion de Lyon),  avaient déployé, le 11 août,  une banderole devant le Palais de justice de Grenoble, pour dénoncer  "la racaille" ,  pour répandre en fait la haine contre ce qu'ils nomment "l'immigration extra-européenne".
 
L'avocat a en effet déclaré à la presse, samedi 11 août (voir Le Huffington Post) :

"J'ai eu la famille d'Adrien au téléphone ce samedi après-midi, qui était extrêmement choquée," "elle n'a pas voulu - depuis qu'elle s'est exprimée - la moindre récupération politique quelle qu'elle soit."

"Il ne faudrait pas que le beau visage d'Adrien devienne, pour certains, l'étendard de la haine et l'étendard réducteur d'une réflexion qui n'est en tout cas pas celle de cette famille. Voilà ce qu'ils souhaitaient - par mon intermédiaire - exprimer ce samedi soir"

"Malheureusement, ce type de manifestation ne fait que raviver leur souffrance et ne semble pas aller dans le sens de la justice, de la sérénité et de l'équilibre, ces valeurs fondamentales auxquelles je suis attaché et cette famille avec."

 
Le site nazi surenchérit sur les Identitaires, dans l'ignoble et les encouragements à la haine raciste.
  Sous le titre "Assassinat d'Adrien : le perfide avocat juif dénonce les blancs qui veulent se défendre contre la sauvagerie arabe", il présente une photo de l'avocat affublé d'une étoile jaune"Jude", identique à celle dont le port avait été rendu obligatoire du temps des nazis.
Le texte enchaîne les pires  clichés antisémites et  propos haineux : "il est dans la nature du juif de haïr l'humanité blanche", "pour les Juifs, un blanc qui s'affirme est un homme à abattre", "l'instinct de survie blanc doit affronter la nature homicide et génocidaire de la bête hébraïque"....
 
  Il s'agit là du ton habituel de ce site internet, qui n'hésite pas à faire l'apologie des crimes nazis, avec par ex., une citation antisémite de Goebbels, le sinistre ministre de la propagande d'Hitler, ou encore avec un photo-montage présentant Hitler qui recommande de laisser les migrants se noyer en mer car "Moins de migrants, plus de blancs", ou  encore avec le même Hitler qui proclame "Le racisme avant qu'il soit trop tard ".
 
  A un antisémitisme forcené, "democratie participative" (qu'il conviendrait plutôt de nommer "Hitlérisme et haine raciste participative")  ajoute un violent racisme visant aussi  "les nègres" ; "la sauvagerie arabe" (ce sont les mots habituels du site).
Ainsi, il encourage le harcèlement contre une journaliste lyonnaise, qualifiée de "pute négrophile" (voir Rue89-Lyon).
Ou incite à la violence contre un humanitaire de Ouistreham (Calvados) qui vient en aide aux migrants, en publiant sa photo et ses coordonnées personnelles, avec cette précision : "Le principal terroriste rouge sur la ville de Ouistreham, Michel M (....) , est facilement repérable. La conclusion approche."  (Voir  Isere-antifascisme)

Le site accumule les ignominies : ainsi encore ce titre "La youpine Lucienne Nayet incite à la haine antiblanche dans une école".  ( Voir LDH)
Lucienne Nayet-Lerman, rescapée du génocide nazi, est présidente  du réseau Musée de la Résistance en Béarn. Et le site nazi se déchaîne de plus belle, déployant toutes les formes de racisme   :

" Cette vieille youpine est gorgée d’une haine sémitique écumante et génocidaire.

Et son arme, comme toujours, est le mensonge pour porter la confusion dans les esprits de sa victime à son paroxysme. A charge, ensuite, pour les masses de nègres et de crouilles de faire ce qu’elles font naturellement : violer, voler, tuer, brutaliser."


Plusieurs plaintes ont été déposées contre ce  site au racisme forcené.
Elles ont du mal à aboutir car les administrateurs du site ont pris soin de se faire héberger aux Etats-Unis.
Après avoir  déférencé pendant un temps le site, Google l'a rendu de nouveau accessible :
c'est absolument inadmissible !

 

Autres captures d'écran de ce site, (mais chaque page contient ce genre d'horreur) :

Ouistreham 4c.jpg

ouistreham 2 bc.jpg

ouistreham 3 bc.jpg

Ouistreham 5bc.jpg

 

 COMPLEMENTS  D'INFOS :
 
Pour demander à Google de supprimer de ses moteurs de recherche  ce site raciste et nazi :

 https://support.google.com/legal/troubleshooter/1114905?hl=fr

Cette page vous guide dans la procédure de signalement d'un contenu qui, selon vous, doit être supprimé des services Google conformément aux lois en vigueur.

Précédents signalements  et plaintes à Google concernant  "democratie participative", voir ici  = https://lumendatabase.org/notices/search?utf8=%E2%9C%93&term=democratieparticipative.biz&sort_by=

 
>>    Un commentaire, parmi d'autres du même genre, sous l'article  de "democratie haine raciste participative" :

 

>>   En janvier 2018 déjà, le Procureur de la République de Paris  a été alerté par le  préfet Délégué interministériel à la lutte  contre le racisme :

 

>>   La FNUJA, Fédération Nationale des Unions des Jeunes Avocats, est indignée elle aussi, et appelle à être nombreux (ses) à signaler ce site ignoble au service  gouvernemental de veille : https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

 

>>   Le site international d'avocats,  IAPL Monitoring Committee on Attacks on Lawyers  Defend the defenders of peoples' rights

publie lui aussi le communiqué de RLF-Isère : https://defendlawyers.wordpress.com/2018/08/19/france-dechainement-antisemite-contre-lavocat-grenoblois-denis-dreyfus-rlf-indigne/

 

>>  L'article est "spirituellement' signé par un certain Libre Panzer. Ce site nazi est la version française du site US Daily Stormer (en référence à l'horrible journal Der Stürmer, dont le patron était Julius Streicher, sous Hitler).

Il s'abrite derrière les lois US, et avec culot, prend la précaution d'affirmer qu'il n'appelle pas à la violence.

Aux manettes de "democratie participative", qui devrait en fait se nommer "Hitlérisme et haine raciste participative " et parmi d'autres personnes  : très probablement Boris Le Lay, un "celèbre" propagandiste identitaire et raciste breton. Déjà condamné, par contumace, il paraît qu'il se cache dans un pays asiatique,  le Japon ? , ... (Le Lay, sur Youtube, fait beaucoup de pub pour ce site nazi). https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Daily_Stormer .

Pour les promoteurs US et français, JM Le Pen est un "good guy",... mais il est à leur goût trop intellectuel : pour bien propager la haine, selon eux, il faut y aller fort, être "spirituellement " violent, recourir aux plus horribles et plus haineuses grossièretés, pour décomplexer les gens, pour qu'ils ne craignent  plus de s'affranchir de ce qu'ils nomment "la bien-pensance".. Cf. Trump et son langage provocateur, tout droit inspiré de cette "alt-right" US.

Le journal antisémite Der Stürmer | Artefact | Musée de l'Holocauste ...

museeholocauste.ca/fr/objets/journal-antisemite-der-sturmer/

Le journal Der Stürmer était une publication antisémite diffusée en Allemagne entre 1923 et 1945.

 

>>  Times of Israël reprend nos infos.

L'article donne aussi un lien intéressant au sujet de Lucienne Nayet, ciblée précédemment par ces nazis.

https://fr.timesofisrael.com/meurtre-dadrien-perez-lavocat-denis-dreyfus-cible-dattaque-antisemite/

 

>>  Le Conseil National des Barreaux a saisi la Garde des Sceaux .

Le CNB est   l’institution représentative des  65 000 avocats de France.

 

>>   Le Syndicat des Avocats de France soutien Denis Dreyfus . Le web n'est pas une zone de non-droit.

http://lesaf.org/soutien-a-notre-confrere-denis-dreyfus-le-web-nest-pas-une-zone-de-non-droit/

 

>>    Les avocats de Strasbourg soutiennent Denis Dreyfus

https://www.lalsace.fr/bas-rhin/2018/08/21/les-avocats-de-strasbourg-soutiennent-denis-dreyfus

 

>>    Google doit bannir ce site nazi . 

En plus des poursuites judiciaires à engager pour mettre la main sur les auteurs (ce qui pourrait  être difficile et long ),  il faut dans l'immédiat que les organisations d'avocats, la LDH, ..., interpellent Google ET le  ministre de la Justice , les services de l'Etat, la  Délégation Interministérielle à la Lutte contre le Racisme , afin d'exiger de Google de faire disparaître ce site nazi de ses moteurs de recherche !

 

>>    Le Dauphiné Libéré : Visé par des propos antisémites, Me Dreyfus va porter plainte

https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/08/21/vise-par-des-propos-antisemites-me-denis-dreyfus-va-deposer-plainte

 

>>    Arrêt  sur Images : Meurtre d'Adrien : un avocat victime d'attaques antisémites 

"Démocratie participative", nouveau venu dans la fachosphère 

L'enquête d'Arrêt sur Images  est accessible ici :   https://www.isere-antifascisme.org/attaques-racistes-venant-d-un-site-nazi-contre-l-avocat-denis-dreyfus-enquete-de-arrets-sur-image

 

>>   "democratie participative",  en réalité "Hitlérisme et haine raciste participative",   récidive, une nouvelle fois, dans un nouvel article.

Il est temps de faire pression sur Google pour qu'il bannisse ce site des moteurs de recherche  !

Il est temps que le gouvernement et la justice agissent et en premier lieu, et en plus de poursuites contre les auteurs,  exigent de Google de faire le nécessaire !

 

Pour demander à Google de supprimer de ses moteurs de recherche  ce site raciste et nazi :

 https://support.google.com/legal/troubleshooter/1114905?hl=fr

Cette page vous guide dans la procédure de signalement d'un contenu qui, selon vous, doit être supprimé des services Google conformément aux lois en vigueur.

Précédents signalements  et plaintes à Google concernant  "democratie participative", voir ici  = https://lumendatabase.org/notices/search?utf8=%E2%9C%93&term=democratieparticipative.biz&sort_by=

 

Copié-collé de ce nouvel  "article" de DP  ci-dessous. 

On notera,  entre autres, la transparente négation des crimes du nazisme :  " nous connaissons l’usage hébraïque qui consiste à inventer des crimes imaginaires pour justifier a posteriori les persécutions contre tous ceux qui refusent la tyrannie génocidaire de la juiverie." Avec la photo de Goebbels accompagnée d'une citation du sinistre ministre de la propagande d'Hitler, c'est de, nouveau, l'apologie du nazisme.

Trois délits pour cette seule publication , donc : incitation à la haine raciale, négation de crimes contre l'humanité, apologie de crimes de guerre et contre l'humanité.

 

Les juifs lancent une campagne terroriste contre Démocratie Participative suite à sa dénonciation de l’avocat antiblanc Denis Dreyfus

Le Libre Panzer

Démocratie Participative

21 août 2018

L’hydre juive tente une nouvelle fois de terroriser ceux qui dénoncent ses agissements criminels.

En premier lieu dans le journal juif The Times of Israel puis dans le journal non moins juif du Parti Communiste, L’Humanité. Ce dernier reprend in extenso le communiqué d’une organisation judéo-marxiste, le Syndicat des Avocats de France.

Sans aucune surprise, les juifs se sont répandus en mensonges :

Sous le titre « Assassinat d’Adrien : le perfide avocat juif dénonce les blancs qui veulent se défendre contre la sauvagerie arabe », le site Internet dénommé et auto-proclamé « Démocratie participative » présente une photo du bâtonnier Dreyfus, dont la robe est marquée d’une étoile jaune. Le texte est ensuite un déferlement de haine appelant à la violence et au meurtre.

Notre confrère, avocat de la famille du jeune Adrien Perez, récemment poignardé devant une discothèque à Meylan, s’était exprimé la veill

e dans la presse pour dénoncer la récupération politique du drame et les dérives racistes alimentées par certains mouvements d’extrême-droite, notamment suite à la manifestation organisée par le groupuscule  Génération identitaire, devant le palais de justice de Grenoble.

N’importe qui peut lire ou relire l’article en question : il ne comporte, évidemment, pas le moindre appel à la violence ou « au meurtre ».

Nous l’avons déjà dit : on combat d’abord et avant tout la dictature juive par la vérité.

Mais nous connaissons l’usage hébraïque qui consiste à inventer des crimes imaginaires pour justifier a posteriori les persécutions contre tous ceux qui refusent la tyrannie génocidaire de la juiverie.

Rappelons ici que l’avocat de la famille d’Adrien Perez, le perfide juif Denis Dreyfus, a entrepris de faire du sauvage assassinat de ce jeune Français un moyen de dénoncer la résistance patriotique ou identitaire, c’est-à-dire ce qui s’oppose au projet juif d’anéantissement de l’Europe en abâtardissant son sang.

La seule chose que craint le juif est la lumière qui l’empêche d’agir dans l’ombre pour perdre ses victimes.

 
 
>>   Ordre  des Avocats  de Grenoble :

(....)  Il est de notre responsabilité de nous mobiliser : soutenir et agir.

Contre l’antisémitisme, contre le racisme, la solidarité est une nécessité, un minimum vital ; mais les bons sentiments ne suffisent plus.

Ce site internet donne la nausée.

Pendant combien de temps accepterons-nous de vomir ?

Croyez bien, Mon Cher Denis, que le Barreau de Grenoble fera son possible pour ne pas laisser-faire, nous rappelant hélas que le combat contre les doctrines les plus sombres est toujours d’actualité ».

L'Ordre des avocats de Grenoble : solidaire et mobilisé contre les attaques racistes (antisémites) contre Maître Denis Dreyfus

>>   UJFP, Union Juive Française pour la Paix  :  "Une nouvelle affaire Dreyfus ?"

"Sans doute pas, même si l’antisémitisme est, avec l’homonymie, le point commun entre le capitaine DREYFUS, victime du racisme d’État voilà plus d’un siècle, et l’avocat grenoblois Maitre Denis DREYFUS (......) "

 
>> 6 septembre 2018, le Parquet ouvre une information juidiciaire.

 Attaques antisémites contre Me Denis Dreyfus : le président de la cour d'appel de Grenoble hausse le ton   (Place Gre'net , 6 septembre 2018)

« Le parquet de Grenoble a tout de suite ouvert une information judiciaire contre X et saisi un juge d’instruction pour provocation à la haine raciale », déclare Jacques Dallest le procureur général de l'Isère. De quoi permettre – avec des moyens d’investigation dès lors élargis – d’identifier le serveur hébergeant le site ainsi que le rédacteur des attaques, espère-t-il, très déterminé. "On ne peut pas accepter ce genre de torchon innommable, antisémite qui s’adresse à des gens avec si peu de cervelle" .... "Ça donne profondément envie de vomir, c’est dégueulasse ! », se scandalise le  1er Président de la cour d'appel,  Jean-François Beynel. il  semble manquer de mots pour qualifier les écrits incriminés. « C’est misogyne, diffamatoire à l’égard de l’humanité et du sentiment humain », 
 
"..... Maître  Rémi-Pierre Drai, l’avocat parisien de Me Denis Dreyfus, ancien bâtonnier du barreau de Grenoble récemment visé par des propos antisémites sur un site internet, a indiqué qu’en collaboration avec un cabinet d’avocats américain, il avait saisi les autorités américaines.

Le site baptisé “Démocratie Participative” sur lequel ces propos avaient été publiés, est en effet hébergé aux États-Unis et se trouve donc protégé par le 1er amendement de la constitution américaine relatif à la liberté d’expression mais, selon Me Drai, il est néanmoins possible qu’il soit sanctionné pour “crime de haine”.

«Nous avons demandé à une cour fédérale qu’elle ordonne la fermeture de ce site, nous avons également déposé une plainte auprès de la plateforme du FBI chargée de recueillir les plaintes IC3 (pour Internet Crime Complaint Center) et, enfin, nous avons adressé une lettre aux responsables de l’hébergeur du site, en l’occurrence “Cloud Fare”, pour les accuser le “Fédéral Hate Crime” », a indiqué l’avocat parisien. ..."

 



14/08/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres