Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Discussions entre fascistes et racistes français, révélées par Anonymous (janvier 2012)

Sur le même sujet : Manif néo-fasciste du 14 janvier 2012 à Lyon : analyses dans Rue89 et ailleurs

 

L'HUMANITE, 17 janvier 2012 :

« Bonjour. Nationaliste, je souhaiterais me préparer à la lutte armée clandestine... »

Quelques Français se revendiquant du collectif Annonymous ont récupéré des échanges de mails entre membres de groupuscules d’extrême droite, dans le cadre d’une opération de vaste ampleur destinée à lutter contre la présence de néo-nazis sur Internet. S’y expriment des déçus du « Front National Light », jeunes identitaires et autres négationnistes, qui se rassemblent régulièrement à Lyon.

 

En France, l’opération s’appelle Lyon Propre, bouture hexagonale de la plus vaste OP Blitzkrieg qui s’attaque à la présence en ligne de néo-nazis dans le monde entier. Samedi dernier encore, environ 200 militants d’extrême droite ont manifesté dans la ville de Lyon, scandant des slogans identitaires et nationalistes, arborant des croix celtiques à l’appel de Jeune Nation. Plusieurs groupuscules ont été ciblés par des attaques informatiques, dont le groupe du 6 février (en référence à une manifestation de 1934 de l’Action Françaises et de ligues fascistes), Jeune Nation, la Flamme du Front National et le site d’Yvan Benedetti, membre de l’Oeuvre Française, connu pour avoir été exclu deux ans du FN par Marine Le Pen pour quelques propos embarrassants du style : «Je suis antisioniste, antisémite, anti-juif», ou pour avoir expliqué que « travail, famille, Patrie » était un slogan d’avenir.

 

 

Les sites de ces groupes ont été défigurés ou rendus inaccessibles, mais plus intéressant sont les correspondances publiées. On apprend ainsi que l’Oeuvre Française séduit des déçus du Front National « light », notamment des membres du DPS (département protection sécurité, le très controversé service d’ordre du FN). On vous livre quelques extraits tels quels :

« J'ai quitter le front national où j'étais de 1989 à 2000 en dps. mais il y avait beaucoup de conflit interne.j'aimeraisd connaître vôtre mouvement car j'ai toujours été nationaliste et fier de l'être. »
Ou encore : « je souhaiterais être membre,mais avant de remplir le formulaire j'aimerais savoir si je peus obtenir une place de cadre au niveau de la securite.Je suis actuellement membre du FN et j'ai une place(bénévol)au sein du DPS(cest la securite du front national) je suis chef d equipe du JURA. »

Certains motivés contactent l’œuvre Française pour des conseils et informations : « Souhaite documentation sur votre mouvement. Je suis un admirateur de M. Bardèche [ndlr : le fondateur du négationnisme français], Vallat [ndlr : qui fut à la tête du Commissariat général aux questions juives sous Vichy], du Maréchal... et fervent lecteur de Rivarol. Nationaliste et Européen. Contactez-moi. » Ou plus effrayants : « Bonjour, Je suis un Français de 36 ans. Nationaliste, je souhaiterais me préparer à la lutte armée clandestine... »

 

D’autres encore sont empreints de poésie, à l’image de ce jeune militant, qui s’exclame à propos de ce groupe néo-nazi russe arrêté pour avoir commis 27 meurtres racistes en 2 ans : « C pas des PD, eux ! C des jeunes ! Faut les comprendre ! Ils ont eu une enfance dure, entourés de juifs et de métèques. » Et comme pour nous achever, il conclut à propos du juge russe qui a lourdement condamné les néo-nazis : « Ici, on a donc un procureur salarié qui, au lieu d'être naturellement pour une Russie russe, donc une Russie ethniquement Blanche, accomplit bassement sa besogne de répression contre ceux qui accomplissent valeureusement une petite partie du sale boulot de nettoyage ethnique. »


Pour finir, évoquons les charmants voyages organisés, peaufinés par le « Cercle du 6 février » et l’association des vétérans de la division Waffen SS Charlemagne à Bad Reichenhall (en Haute-Bavière), pour célébrer la mémoire des Français engagés volontaires dans la Waffen SS de la division susnommée, abattus par les Américains en 1945. Les militants semblent tristes, car «malheureusement cette année, il n’y aura pas la présence d’associations de vétérans allemands »

Pour en savoir plus sur l’OP Lyon Propre : le site Rebellyon.info

 

 

Voir aussi Nouvel Obs, 6 février 2012 : L'extrême-droite, cible desAnonymous

 



18/01/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres