Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

FN devant l'usine Becton-Dickinson (Pont de Claix ) = Imposture sociale ! ( par CGT-Isère)

 

 

Le FN ne peut se prévaloir de vouloir défendre les salariés

ud-cgt-isere.jpg La présence de militants du FN tractant devant l’entreprise Becton Dickinson en début de semaine à Pont de Claix pourrait laisser croire que ce parti, en pleine campagne électorale, est à l’écoute des difficultés des salariés.

Le FN est l’ennemi du progrès social, du monde du travail, des droits des salariés.

L’histoire sociale nous démontre que l’extrême droite n’a jamais été aux côtés des salariés et leurs syndicats dans leurs batailles pour préserver leurs acquis sociaux ou pour les faire progresser. Le dernier exemple en date étant le qualificatif d’« émeutiers » attribué par JM Le Pen aux salariés en lutte pour maintenir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans à l’automne 2010, en parfaite conformité avec son programme de mai 2010 demandant le retour de cet âge à 65 ans.

Le FN et l’extrême droite ont toujours été du côté de ceux, patronat et forces politiques réactionnaires, qui cherchaient des boucs émissaires en période de crise sans remettre en cause l’injuste répartition des richesses ou le fonctionnement d’un système qui profite à une infime minorité.

L’exclusion, le rejet de l’autre, la dénonciation de l’immigration comme responsable de tous les maux, sont des attitudes qui ne peuvent conduire qu’au pire et l’histoire est là pour en témoigner.

Le tract distribué par le FN à Pont de Claix devant l’usine réaffirme la notion de préférence nationale dans l’emploi. Les salariés ne doivent pas se laisser abuser sous peine de cruelles désillusions.

 

La CGT appelle à la mobilisation le 29 février, en grève avec manifestation à 10h30 gare Sncf de Grenoble, dans le cadre de la journée décidée par la Confédération Européenne des syndicats dans toute l’Europe.

Elle prône ainsi, à l’inverse du FN, une démarche solidaire entre tous les salariés pour imposer une politique de progrès social et de respect de l’environnement et faire ainsi reculer les exigences des marchés financiers qui mettent les peuples à genoux, en France, en Europe et dans le reste du monde.

 

L’intersyndicale départementale (CGT – CFDT – FSU – Solidaires – UNSA – UNEF – UNL) parle d’imposture sociale concernant le FN et entend bien faire partager ceci très largement par le tract qu’elle a rédigé et le concert « Musiques du monde contre bête immonde » qu’elle co-organise dans le cadre de Festiv’arts le 5 avril 2012 à 20h, esplanade François Mitterrand au musée de Grenoble.



10/02/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres