Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Le FN de Villeurbanne explique la "préférence nationale" : avec des dessins racistes sur son site

Voir aussi:

- document du Front de Gauche, Fiche 3: "Priorité nationale", décryptage et contre-argumentaire 

- "Bienvenue au Front, journal d'une infiltrée"

 

Dernière minute, le 11 mars 2012 : Les "hautes autorités du FN" ont décidé que Stéphane Poncet ne sera plus le représentant du FN  aux élections législatives de juin à Villeurbanne.

Et hop, un nouveau candidat FN mis sur la touche !  Pas d'souci :  Ras L' Front (et beaucoup d'autres) continuera à aider à faire le ménage. Radicalement. C'est toute la maison FN, toute l'idéologie du FN et de ses imitateurs qui a  besoin d'un très grand coup de balai.

 

Comment le  Front National  de Villeurbanne explique  la "préférence nationale" :

sur son site, il excite au racisme  avec des dessins

 

Non, il ne s'agit pas d'une nouvelle bavure d'un cadre du FN : c'est l'illustration du programme, de l'idéologie Front National,  des discours de Le Pen-fille.

 

Comme tous les mouvements fascistes, le Front National ( "nouveau" ou pas) développe sa  propagande  sur deux niveaux  en même temps : le discours officiel,  variable selon l'opportunité du moment et le discours du "non-dit", permanent celui-là  . Ainsi le sujet de la "préférence nationale". 

 

Pour la vitrine médiatique, pour faciliter les rapprochements avec l'UMP,  Le Pen-fille essaie de présenter  un discours de "gestionnnaire". Elle  prétend  qu'il n' y a rien de raciste ni de discriminatoire dans  sa "priorité nationale"  consistant à  accorder la couverture sociale,  le logement  sur le critère de la nationalité.  C'est pourtant un principe contraire à la Constitution. Contraire aux principes de la République (dont elle voudrait pourtant nous faire croire qu'elle les respecte) : Liberté, Egalité , Fraternité.

 

En parallèle, le FN développe l'autre versant de son discours, celui de  la démagogie du "non-dit" (cf  ces anciennes affiches de Le Pen-père : "Je dis tout haut ce que vous pensez tout bas") : le "non-dit"  de la rancoeur, des préjugés et et de la haine raciste. 

   Ainsi, on voit les militants frontistes se répandre partout, se prétendant victimes  et inversant sans honte la réalité, pour désigner des boucs émissaires responsables de tous leurs maux : "le social, c'est que pour les immigrés, les immigrés délinquants,... ils nous envahissent ... nous  les français on ne nous donne rien", etc etc...

Rien d'étonnant donc à voir publiés,  sur le site du Front National de Villeurbanne, des dessins où derrière le thème de la "préférence nationale", l'incitation au  racisme est évidente.

L'auteur ? Ce n'est pas un jeune adhérent de base et excité  du FN, mais un cadre de la Fonction publique, âgé de 43 ans, Stéphane Poncet. Désigné par le FN pour être candidat aux législatives de juin 2012.  Secrétaire fédéral adjoint du FN du Rhône.

 

Sitôt que la presse a fait savoir ces  flagrantes provocations à la haine raciale, les hautes autorités du FN ont donné l'ordre de les retirer du site de Villeurbanne : le "non-dit" raciste s'entendait  trop fort en pleine "opération dédiabolisation". 

Le secrétaire départemental, Christophe Boudot,  soutient  Poncet : "Les accusations de racisme portées contre Stéphane Poncet tiennent plus de la chasse aux sorcières qu'autre chose" (Lyon-Mag).  " On est pour la préférence nationale. Ça peut être illustré en dessin" (Lyon Capitale ).

Quant à Bruno Bilde, chef de cabinet de de MLP, il minimise, laissant entendre que le cadre FN du Rhône ne sera pas exclu : " On en a trop fait sur cette affaire". (Lyon Capitale)

 

En pleine "opération maquillage  et dédiabolisation", en pleine collecte de signatures de maires, et juste après le scandale de sa participation à un bal organisé par des néo-nazis en Autriche, Le Pen-fille  ne pouvait que condamner devant les médias ces dessins de S. Poncet.  "Ignobles", "faute politique",  a-t-elle déclaré.  Il ne s'agit que d'une condamnation  de forme. Pas de condamnation du fond, càd.  l'encouragement  au racisme que  véhiculent  les "oeuvres" de ce responsable FN .

Encore moins une condamnation  de la "préférence nationale" que ces dessins illustrent : cette "priorité nationale", maquillage de la xénophobie, qui est au centre de toute la propagande et de l'idéologie du FN, au centre de tous les discours de Marine Le Pen.

 

Ci-dessus, quelques-uns des dessins parus sur le blog du FN Villeurbanne, signés Stéphane Poncet, secrétaire départemental adjoint.

On notera avec intérêt le mot "occupant" pour désigner une partie de la population. Le Pen-fille en personne avait fait une déclaration tonitruante pour parler (au sujet du cas de quelques prières dans la rue) de "nouvelle occupation".

Aucune suprise à revoir utilisée cette propagande  et intox par ce cadre FN.

Aucune surprise non plus à voir le N° 1 du FN des Hauts de Seine (92) , le mariniste Rémi Carillon publier des textes où il projette de lancer "une guerre civile pour chasser l'occupant musulman" ainsi que leurs "collabos", càd. tous les gens qui ne  plaisent pas aux FN et Cie.

 


 

 

 

 

 

 "Préférence nationale",  version nazis et version FN  :

BFM-TV :Front national : polémique autour de caricatures

Hier soir, nos confrères d'Europe 1 évoquaient les caricatures présentes sur un blog de la section FN de Villeurbanne. Aujourd'hui, alors que l'affaire a pris un tour polémique, Marine Le Pen s'est retrouvée contrainte de prendre position. La candidate du Front national évoque ainsi une "faute politique".

 

 



02/02/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres