Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Recrudescence des extrêmes-droites : agissons ensemble pour stopper la peste brune ! ( par RLF-Isère)

 

Triangle RLF ISERE.pngRLF-Isère (Ras L' Front / Réseau de Lutte contre le Fascisme)

 

Recrudescence des extrêmes-droites :

agissons ensemble pour stopper la peste brune

 

En Europe de nombreux pays ont déjà donné le pouvoir aux partis réactionnaires proches de mouvements néofascistes. En France l'extrême droite se transforme et se prépare à venir au secours de la bourgeoisie en toute impunité.  L'Europe ferme ses frontières et le racisme d'Etat (ou « racisme systémique ») creuse le lit des reculs sociaux en opposant les diverses formes d'oppression et en stigmatisant les minorités, de classe, de race, de genre, de religion.

 

Les actions violentes menées par des militants liés à l’extrême droite radicale ne cessent d’augmenter, des actions qui vont de pair avec une radicalisation croissante de cette nébuleuse. 

La virulence de ces groupes est favorisée à la fois par l'affaiblissement très conjoncturel du FN, suite à ses déconvenues électorales et ses divisions, à la fois par la droitisation de la scène politique, qui s'accentue encore et encore.

 

La droitisation générale :

   Chez les LR, Wauquiez en tête, on copie ouvertement le programme et la propagande de l'Extrême-Droite et  on explique que pour défendre les thèses lepénistes, le vote utile ... c'est voter LR : « Le vote FN est une impasse, car Marine Le Pen ne sera jamais en position d'accéder aux responsabilités ». Profitant du débat sur la loi asile, on reprend les idées FN et on lui tend la perche : les LR proposent un référendum démagogique  sur l'immigration, et parlent de «choc de désintégration massive produit par l'immigration» (Le Monde, 24 avril 2018, «Une semaine de convergences des idées»)

    De plus, au FN et chez LR (ainsi que chez Debout La France), on est de plus en plus tenté par un regroupement. L'obstacle de la tactique"ni droite ni gauche" du FN, est moins présent (surtout avec le départ de Phillipot). La ligne «pas d'ennemis à droite» a du vent en poupe, on est de plus en plus favorable à «l'Union des droites» (sur une base identitaire), défendue par Le Pen-Marion, par Robert Ménard, par l'ancien ministre de Sarkozy Thierry Mariani, etc.

 

 accueil racistes.jpg Le macronisme : outre ses attaques néolibérales à marche forcée, le gouvernement se fait fort de faire taire les contestataires, qualifiés de "professionnels du désordre" et de les criminaliser : cf ZAD de Nantes, répression policière et judiciaire contre les humanitaires solidaires des migrants, nouvelle loi asile très répressive, .... De plus, inaction, complaisance, face aux menées des groupes fascistes, dernier exemple en date : les identitaires qui se vantent de « prendre le contrôle de la frontière » dans les Hautes-Alpes, sont gentiment encadrés par la gendarmerie, pas la moindre garde-à-vue ni contrôle d'identité pour eux, tandis que les solidaires sont tabassés ou mis en détention. 

 

   Stigmatisation des quartiers et virulence islamophobe, étendue de l'extrême-droite jusqu'aux rangs PS (en particulier le "Printemps Républicain") : cf le « manifeste contre le nouvel antisémitisme », où c'est l'islam qui est rendu responsable de l'antisémitisme, et de plus, sans que soit dit un mot de l'influence ravageuse des thèses négationnistes propagées par les Soral and Co.

 

 

L'Isère n'échappe pas à cette recrudescence d'activité de l'extrême droite

 

-  Le militantisme agressif de l'extrême-droite se déploie en recourant à des étiquettes multiples, permettant un partage des rôles.

Un exemple : à Echirolles, des conseillers municipaux se sont fait élire sous l'étiquette FN, puis se sont revendiqués de « Echirolles fait front », mais aussi du «Parti Nationaliste Français » ou de Civitas : tout cela est à la fois dans la mouvance FN officielle, à la fois très liés aux fascistes se revendiquant comme tels,  par ex ceux de "Oeuvre Française" des Yvan  Benedetti et AlexandreGabriac.

 

-  Ouverture de nouveaux locaux  « Bastion social », à Lyon, à Aix, à Marseille, à Chambéry,  mouvement affichant très ouvertement un néonazisme sans complexe et prônant la violence et ségrégation envers tout ce qui n'est pas « Français de souche ».

 

Collusion, à Meylan, entre extrême-droite religieuse (celle de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X) et l'extrême-droite politique, dans ses versions les plus radicales : telle celle menée par Gabriac, désormais dirigeant du mouvement catho-intégriste national pétainiste Civitas, ou la version d'Egalité et Réconciliation, de l'Action Française (avec l'intervention d'Hugues Petit le 11 avril au prieuré de Meylan) ou des nostalgiques de l'OAS.

 

-  Au Fontanil-Cornillon, démagogie, affabulations et violences, déferlement de xénophobie lancée par le maire LR, contre l'hébergement dans un ancien hôtel Formule 1 de quelques demandeurs d'asile. A Saint-Hilaire du Rosier, coups de fusil suivis de la haine et peur racistes agitées par le FN durant la réunion d'information municipale. Agressions de campements de familles migrantes ou roms laissées à la rue dans des conditions inacceptables. …

 

Implantation à Grenoble des néofascistes d'Egalité et Réconciliation d'Alain Soral : en moins deux années, ils ont organisé 6 réunions (dont 2 au Prieuré de Meylan). Avec de plus les représentations de Dieudonné, (il sera de nouveau présent à Chambéry le 18 mai et à Grenoble le 19 mai), EetR diffuse un dangereux poison qui n'a que trop de succès, et qui embrouille les esprits : complotisme, négationnisme, antisémitisme, homophobie, antiféminisme.

NB : pour la venue en octobre 2017 de Dieudonné, la municipalité de Grenoble avait tenté d'obtenir son interdiction, mais le Tribunal Administratif  avait autorisé la représentation, «en l'absence de risques de trouble de l'ordre public» (il n'y a pas eu de manif …)

 

   Il y a urgence  à renforcer à la lutte contre cette peste brune.  La présence d’un mouvement antifasciste de terrain, large et actif, unitaire, multiforme, constitue un rempart préventif indispensable. 
RLF appelle à améliorer la coordination et les échanges entre forces antifascistes et antiracistes iséroises, pour développer les vigilances communes et organiser des actions concertées.
Nous appelons à converger, dans la diversité, parce que quand on lutte ensemble on est plus fort.

 

Tous et toutes antifascistes ! No Pasaran.



 

SOUTIEN A LA MARCHE DE SOLIDARITE  AVEC LES MIGRANTS

du 30 avril  au 7 juillet

 

Des  marcheurs sont partis de Vintimille lundi 30 avril pour rejoindre  Calais le 7 juillet , de la frontière franco-italienne à la frontière franco-anglaise à Douvres. La marche est lancée avec le concours  de nombreuses associations ("Roya Citoyenne", "Tous Migrants", "Auberge des Migrants", etc...) syndicats et partis,  pour défendre un véritable accueil, s'opposant au blocage des frontières, au délit de solidarité, et à la très répressive nouvelle loi asile. 

 

La marche doit passer en Isère : de Grenoble vers Lyon, du 21 au 25  mai

Préparons son accueil, rejoignons-la !  Contact : marchesolidairegrelyon@protonmail.com

 

 

CONTACTS RLF-Isère : rlfvoiron38@no-log.org

Un site ami à consulter : www.isere-antifascisme

ici >> ce  tract  à télécharger en format PDF

 

===================================

 

Le détail des faits qui se sont produits dimanche 22 avril soir à  Briançon. 2 policiers blessés ? Une farce …
Nous étions cinq personnes attablées à la terrasse de l'Hôtel de la Gare à Briançon. Nous avions quitté le refuge solidaire ou venait dese terminer la marche de Clavière à Briançon avec des exilés coincés là haut depuis 4 jours .
Nous sirotions tranquillement un verre lorsque deux véhiculesbanalisés se sont garés à proximité .

Entre 5 et 6 policiers certains en civil , sont descendus et se sont dirigés vers nous d'un pas déterminé. Ils sont montés sur la terrasse par les deux escaliers y donnant accès, nous encerclant . Nous étions assis . Le plus gradé d'entre eux nous a stipulé un contrôle d'identité.Surpris , nous avons demandé quel en était le motif .Il a répété que nous devions lui présenter nos papiers .
Nous avons obtempéré sauf deux d'entre nous qui ne les avaient pas sur eux mais dans leur voiture garées tout près .Les policiers ont ensuite pris des photos des papiers d'identité et ont demandé à l'un d'entre nous de les suivre .Ce dernier leur a demandé pour quelle raison puisqu'il venait de contrôler son identité.

Un des policiers , qui commençait à rougir lui a répondu « on va pas te le répéter deux fois »
Notre ami a donc sorti son téléphone pour prévenir son avocat qui suit les mouvements de solidarité avec les exilés et … c'est à ce moment là que les policiers lui sont tombé dessus , arrachant son téléphone, le projetant au sol , lui sautant dessus.
Face contre terre , coups de matraque , clef de bras , coup de genoux , pouces enfoncés dans les yeux, étranglement ...pendant plusieurs minutes une violence extrême s'est abattue sur notre compagnon. Il hurlait de douleur , nous étions abasourdis une telle violence pour un simple contrôle d'identité … Un policier resté en retrait leur a même demandé d'y aller moins fort.

Notre ami fut ensuite traîné par les pieds dans les escaliers toujours face contre terre et jeté sur le goudron deux mètres plus loin.
Alerté par les cris , des gens autour sont arrivés en courant et ont récupéré notre compagnon en train de se faire lyncher.
Les policiers ont gazé tout le monde , y compris notre ami gisant au sol . Il fut finalement porté à bout de bras , le visage tuméfié , en sang, la mâchoire gonflée , respirant difficilement et aveuglé par les gaz lacrymogènes.
Souffrant de multiples contusions , d'un énorme hématome à lamâchoire , d'une entorse aux cervicales, et de douleur au niveau de la trachée ,

il est parti aux urgences.10 jours d'ITT.

Vous avez la  monnaie monsieur l'agent ?

===================================

 

Trois solidaires et antifascistes (deux suises et une italienne) arrêtés à Briançon dimanche 22 avril, lors de la manif trans-frontière (très rapidement organisée) en réponse à l'odieuse opération de comm' des identitaires et à leur prétention de faire la chasse aux migrants. Ils sont emprisonnés à Marseille pour "aide au séjour irrégulier d'étrangers".
Jeudi 3 mai, on saura si leur incarcération est levée ou pas ...
Mise au point de la situation en 9 points :
1. Théo et Bastien sont dans le nouveau bâtiment des Baumettes.
2. ls sont au quartier des arrivants (QA), le plus protégé.
3. Ils n’ont quasiment aucun contact avec les autres détenus.
4. Ils restent confinés sans activités car soumises à autorisation.
5. Ils n’ont pas encore l’autorisation de recevoir des appels de la famille.
6. Lundi prochain une commission se réunira pour décider où ils vont aller après le QA.
7. Audience jeudi prochain à Gap pour discuter de la demande de mise en liberté conditionnelle. Apparemment, ils ne seront pas à l'audience et resterons aux Baumettes!
8. Bientôt plus d'infos pour Eleonora.
9. Ils sont touchés par toutes les actions de soutien!

 

================================================

BFM-TV : Partis ce matin, ils vont traverser la France à pied pour les migrants

Partis ce matin, ils vont traverser la France à pied pour les migrants. Une cinquantaine de bénévoles vont parcourir 1470 kilomètres: de Vintimille en Italie à Douvres en Angleterre. Ils ont pour but de lutter contre le blocage aux frontières, le délit de solidarité et de plaider pour un meilleur accueil des migrants. 

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/partis-ce-matin-ils-vont-traverser-la-france-a-pied-pour-les-migrants-1067003.html

 

La Longue Marche a commencé, et elle marche!
Nous étions 107 à faire la première étape, en montagne, avec HK ("on lâche rien!") présent et chantant au départ et à la fête du soir, chez l'emblématique Cédric Herrou et sa compagne Marion.

On continue demain pour une 2ème étape en montagne, jusqu'à Sospel. La 3ème étape Jeudi nous verra descendre vers Nice, puis Antibes et Cannes les jours suivants.
-----------------
Sur la page facebook du chef fasciste Alexandre Gabriac :
Kenny Lalloz = Ont va se faire un réel plaisir d'accueillir des colabos dans l 'est /// Gilou Concorde = Si je l'es vois ces bâtarde sur la route ils ont intérêt de bien marcher sur le trottoir autrement ils seront moins à l'arrivée ces fils de pute/// Maxime Ancrenaz = La marche de la connerie. Quelqu un aurait un fusil pour tirer sur ce gibier ?

 

 



01/05/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres