Vigilance Isère Antifasciste

Vigilance Isère Antifasciste

Voeux xénophobes de Julien Polat, maire LR de Voiron :communiqués RLF Isère / RESF et EELV

 Les voeux indécents du maire de Voiron

communiqué Réseau de Lutte contre le Fascisme-Voiron (ex-Ras L' Front) et Réseau Education Sans Frontières-Voiron

 

Lors de la cérémonie des vœux 2019, Julien Polat, maire de Voiron, a comparé les revenus d'une "famille étrangère, vivant de prestations sociales sans travailler" qui percevrait 1542 euros d'aides, aux retraités dont "la pension serait en moyenne de 1389 euros".

Cette comparaison, aussi hasardeuse soit elle, avait pour but de prôner la valeur travail. Ces aides relèveraient, selon Julien Polat et sa famille politique, de l'assistanat, alors qu'il s'agit juste d'un mécanisme de redistribution des richesses produites par l'ensemble de la population. A un moment ou un autre l'ensemble de la population en bénéficie.

Pourquoi spécifier qu'il s'agit d'une famille "étrangère" ?

Nous savons tous - y compris M. Polat -que les aides de la CAF, logement, famille, sont attribuées en fonction des revenus du ménage sans rien à voir avec des critères nationaux ou ethniques.

Pour bénéficier d'un maigre RSA un étranger doit posséder un titre de séjour et une carte de travail depuis au moins 5 ans. La majorité des sans-papiers qui travaillent ont des fiches de paie, ils sont assujettis à l'impôt, aux taxes et cotisations sociales, pourtant ils ne bénéficient d'aucun des droits qui y sont rattachés : pas d'assurance retraite, ni allocations chômage, ni allocations logement ou enfants de la CAF, pas d'accès au logement social...

Chacun devrait savoir, y compris M. Polat - toutes les études et données statistiques officielles ou indépendantes le démontrent - que l'immigration est une chance pour un pays, et que même vus sous un angle strictement comptable, les "immigrés" rapportent plus d'argent qu'ils n'en coûtent au pays qui les accueille (même si cet angle nous parait de peu de sens).

Soyons clairs, pointer "une famille étrangère" revient à hurler avec les loups, à alimenter la xénophobie et le racisme, à dresser des catégories de population contre d'autres.

Revoici la vieille tactique du bouc-émissaire, voilà le fond de commerce de l'extrême droite qui prolifère sur fond de crise du monde ultralibéral et d'appauvrissement du monde du travail.

Il faut bien constater que Julien Polat reprend des méthodes honteuses éculées : être dur avec les faibles et bienveillant envers les puissants, dresser les pauvres contre d'autres pauvres. Pire encore : en singeant la propagande de l'extrême-droite, il valide et renforce la vague néofasciste qui a déferlé sur d'autres pays européens et qui menace chez nous.

 

----------------------------------------------------------------

 

Le maire de Voiron, le retraité et la famille étrangère.

Commmuniqué d'EELV Bièvre - Voironnais

 

Lors de la cérémonie des vœux, Julien Polat a de manière éhontée déploré le meilleur traitement fait aux étrangers en France, par rapport aux retraités « qui ont travaillé et cotisé ».

Ces propos sont coutumiers de l’extrême droite. Ils se fondent sur un mensonge et font partie des « fake news » qui circulent sur internet. Nous trouvons scandaleux qu’ils soient repris par Julien Polat !

Voici ci-dessous quelques chiffres propres à rétablir la vérité :

S’il est vrai qu’un retraité perçoit en moyenne en France une pension de 1 389 € brut (données 2016), il est faux de considérer que les migrants sont mieux lotis. De manière générale, un étranger ne touche pas plus d’aide qu’un Français dans la même situation.

Un étranger en situation irrégulière en France n’a droit à aucune aide financière de la part de l’État. Il n’a pas non plus le droit de travailler de manière légale.

Un étranger ayant déposé une demande d’asile reçoit le temps de l’instruction de cette dernière une allocation journalière qui se monte à 6,80 € par jour s’il est logé (soit 204 € par mois) , ou de 14,20 € par jour si l’État ne peut pas le loger (donc 426 € par mois au maximum).

La somme de 1 597 € citée par Julien Polat correspond au montant du RSA qui peut être versé à un couple et ses quatre enfants, français ou pas, s’il n’a pas d’autres ressources. Il s’agit bien de 1 597 € pour six personnes.

Pour bénéficier du RSA, une famille étrangère non citoyenne de la communauté européenne doit détenir un titre de séjour avec autorisation de travailler depuis au moins 5 ans, seule exception une famille ayant fuit la guerre et la persécution et ayant obtenu un statut de réfugié.

Une cérémonie de vœux est l’occasion de parler des projets, voire de commenter (un peu) l’actualité … mais certainement pas de reprendre les pires fake news circulant sur internet!

 

Europe Écologie Les Verts – Voironnais-Bièvre

 

----------------------------------------------------------

 

Voir aussi ce communqué du MRAP, concernant le "Grand débat", dans lequel le président Macron veut réintroduire le sujet "immigration".

Quel rapport avec les questions de pouvoir d'achat, de dégradation des services publics ???

Citoyenneté Grand débat : La justice économique et sociale, pas la stigmatisation ! (communiqué MRAP)

 

 



17/01/2019

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres